" />
22 novembre 2015

Deux journées portes ouvertes les 12 et 13 décembre

Nous serons heureux de vous accueillir à l’atelier pendant ces deux journées de partage et de découverte de la terre, du feu, du lieu, de l’exposition des pièces vendues au profit de l’association. Nous projetons de construire en 2016 un four à bois haute température pour le grès et la porcelaine, nous devons réunir la somme nécessaire pour acheter les briques réfractaires.
Tous les ateliers sont gratuits, le tournage est sur inscription à cause du nombre limité de places.
C’est bientôt les fêtes, c’est le moment de vous faire plaisir ou de faire plaisir aux autres …

P1010590 - CopieP1010594 - Copie P1010599 - CopieP1010602 - CopieP1010611 - CopieP1010645 - Copie P1010630 - CopieP1010653 - CopieP1010666 - CopieP1010695 - CopieP1010701 - CopieP1010737 - CopieP1010738 - CopieP1010723 - CopieP1010795 - CopieP1010747 - CopieP1010752 - CopieP1010753 - CopieP1010758 - CopieP1010762 - CopieP1010765 - CopieP1010770 - CopieP1010774 - Copie  P1010800P1010803
P1030924P1030926P1030927P1030930P1030934P1030936 P1030945P1030947P1030980P1030984 P1030989P1030992 P1040002P1040008P1040006P1040007  P1040014P1040016P1040026P1040031P1040032P1040042 P1040043P1040050P1040053P1040059
Quelques terres sigillées cuites au bois et enfumées
DSC_0173 (2)DSC_0180 (2) DSC_0185 (2)DSC_0189 (2)DSC_0190DSC_0192 (2)DSC_0179DSC_0178 (2)DSC_0195 (2)DSC_0196 (2)DSC_0196DSC_0197 DSC_0198 (2)DSC_0201 (2)DSC_0203 (2)DSC_0205DSC_0206 (2)DSC_0210 (2)
Quelques bols Raku

Au préalable, nous aurons trois journées de préparation, tournage, nettoyage de l’exposition, de la plateforme, rangement du bois, signalisation des journées… les 1er, 2, 3 décembre de 9h30 à 17h30 et les 10 et 11 pour émailler, cuire, finir de ranger et préparer les journées.

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, pour les journées de préparation ou les journées portes ouvertes.

Nous sommes déjà neuf bénévoles, mais plus on est de fous, plus on rit et tous ne peuvent pas être présents tous les jours.

Si vous souhaitez vous joindre à nous avant ou pendant les journées pour aider, appelez moi rapidement au 0685230152 ou envoyez moi un mail à sophie@laterreenfeu.com

Nous serons cinq tourneurs, émailleurs à préparer des pièces qui seront vendues au profit de l’association en vue de construire un four à bois à haute température. Si vous savez tourner et que vous avez envie de vous joindre à nous, vous êtes les bienvenus.
Nous allons proposer des ateliers gratuits comme d’habitude, de modelage et de tournage pour adultes et enfants

P1050036 P1050038DSC_0053 DSC_0059 DSC_0063 DSC_0065 P1010340 P1010350
P1010368P1010374
Moment magique de la découverte de la terre sous les doigts, de la sensation de la montée du bol. Tous étaient des débutants et je ne touche pratiquement pas la terre. nous prenons le temps. Et PERSONNE N’Y ARRIVE PAS !!!!Cécile La Chapelle Aubareil Cécile La Chapelle Aubareil-001 Cécile La Chapelle Aubareil-004 Cécile La Chapelle Aubareil-010 Cécile La Chapelle Aubareil-017 Cécile La Chapelle Aubareil-019 Cécile La Chapelle Aubareil-021 Cécile La Chapelle Aubareil-029
Les ateliers avec les enfants sont un moment délicieux…. Leur émerveillement, leur confiance et leur concentration m’émerveillent toujours…

Les ateliers de tournage sont sur inscription préalable,
les places sont limitées

L’atelier de tournage pour enfants aura lieu
le samedi matin de 10h30 à 11h30

Une démonstration de tournage aura lieu le dimanche de 10h à 11 heures

L’atelier de tournage pour adultes aura lieu le dimanche de 11h15 à 12h30

Les ateliers de modelage pour tous auront lieu samedi de 14h30 à 15h30
P1050076P1050077P1050045P1050043 P1050044  P1050046 P1010370 
P1010371 P1010372  

Nous allons préparer un diaporama du voyage en Chine qui tournera en boucle à plusieurs moments de la journée

IMG_2242 (2)IMG_2664

 

IMG_2634IMG_2671IMG_2244 (2)_DSC3484_DSC3511_DSC3538_DSC3569_DSC3709IMG_4268_DSC3727_DSC3729_DSC3730_DSC3731_DSC3215_DSC3217_DSC3232_DSC3222IMG_3995IMG_4001IMG_4002IMG_4004IMG_4009IMG_1232IMG_1241IMG_1234IMG_1248IMG_1242IMG_2436IMG_1306IMG_1307IMG_1340IMG_2096IMG_2093IMG_2090

 

 ETC... ETC... ETC  A nous deux, avec Michel, nous avons pris plus de 5000 photos !!!

 Pendant l'assemblée générale de l'association en janvier, nous pourrons aussi visionner les films tournés dans les atelier et d'autres photos !!!

Un film tourné à l’atelier sur la construction d’un four papier, tourné par un ami, Gérard Gali, sera projeté également ainsi qu’un film sur le tournage fait par Alain.

Film four papier à La Terre en Feu

Le samedi en fin de journée nous regarderons un film de Frère Daniel de Montmollin sur l’animation

Le dimanche en fin de journée nous regarderons “Grand feu en Puisaye”, film incroyable sur une cuisson au bois à haute température

Une cuisson Raku avec défournement des pièces à 1000° aura lieu samedi à 15h30
IMG_5136IMG_5142IMG_5144 IMG_5138 IMG_5139 IMG_5141 IMG_5143  IMG_5150 IMG_5153 IMG_5161 IMG_5162 IMG_5166 IMG_5167 IMG_5169 IMG_5171 IMG_5173 IMG_5176 IMG_5178 IMG_5179

Une cuissons d’enfumage de bols Raku participative aura lieu dimanche à 15h

Les personnes qui ont un four électrique impossible à ouvrir pour ne pas fragiliser les résistances ou qui n’ont pas la possibilité d’enfumer à l’atelier peuvent utiliser cette technique qui donne de très beaux résultats. Possible aussi dans sa cheminée, poêle à bois, insert… Faites vous de bonnes soirées !!!!
DSC_0014 - Copie DSC_0023 - Copie DSC_0025 - CopieDSC_0036 - CopieDSC_0041DSC_0026 - CopieDSC_0039  DSC_0042DSC_0056 DSC_0055 DSC_0058 DSC_0061 DSC_0067 DSC_0071 DSC_0072 DSC_0078 DSC_0079 DSC_0082 DSC_0087 DSC_0088 DSC_0090 DSC_0093 DSC_0094 DSC_0096 DSC_0101 DSC_0102 DSC_0104 DSC_0106 DSC_0119 DSC_0120 DSC_0124 DSC_0129 (2) DSC_0132

En résumé :

Nous vous accueillerons avec des boissons chaudes pendant ces deux jours, de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h00
Le diaporama ou les films du four papier et du tournage seront projetés à la demande ou en boucle selon la situation

Le samedi

Atelier de tournage pour enfants à partir de 6 ans sur inscription de 10h30 à 11h30

Atelier de modelage de 14h30 à 15h30

Cuisson Raku avec défournement à 15h45
Nettoyage en commun des pièces défournées

Film de Daniel de Montmollin à 17h15

Le dimanche

Démonstration de tournage de 10h à 11h

Atelier tournage pour adultes sur inscription de 11h15 à 12h30

Cuisson participative d’enfumage de pièces Raku de 14h30 à 16h
Nettoyage en commun des pièces
Film “Grand feu en Puisaye” à 17h

L’atelier est sur la route entre Thonac et La Chapelle Aubareil sur la commune de Valojoulx mais n’allez pas au village, c’est sur la route de la Chapelle, à 4km de Thonac
L’adresse est Les Faux, 24290 Valojoulx
Le site http://laterreenfeu.fr.
Le programme sera sur le site également
Pour m’appeler  0685230152
Mail sophie@laterreenfeu.com

La page


10 mars 2015

Module technique de poterie africaine en avril et cuisson en août

atelier 018atelier 026atelier 039atelier 048atelier 051atelier 054atelier 078atelier 085atelier 083atelier 089

Je suis en train de mettre les programmes à jour pour les prochaines formations.

Le module de terres sigillées est plein depuis longtemps. Il aura lieu en mars
En juillet et en août il y aura deux stages, l'un de terres sigillées avec spécificité de décors, pose, et une cuisson au bois et un autre terres sigillées avec trois cuissons différentes.

Les dates sont à jour pour tous les programmes de l'été, j'ai encore quelques photos à mettre mais tous les renseignements sont ok

Le prochain module sera le
Façonnage de grosses poteries comme les potières africaines, polissage d'engobes et ocres.

Du 14 au 17 avril (30 heures)
Lien vers le site pour tous les renseignements 

Modelage, Polissage, décoration aux engobes.
Les matériaux de base
Les différentes terres chamottées, les règles à respecter.
Les engobes et les ocres.
Coloration d’un engobe à l’aide d’ocres naturels.

Quatre jours de façonnage de grosses poteries estampées sur une forme
puis terminées avec la technique du colombin comme le pratiquent
les potières africaines, polissage au galet, passage d’engobes
puis polissage à nouveau.

Création d'une coupelle par estampage sur forme convexe. Pascale monte plusieurs colombins avant de les lisser pour les faire adhérer entre eux et à la base du vase. Voici une coupelle après polissage à la cuillère.P1030906




 P1030914 P1030923 P1030926
 



P1030952 P1040007 P1040021 P1040040








P1040069 P1040073 P1040098P1040048







P1040049 Cette coupelle a été décorée avec la technique de la gravure, appelé aussi sgraffite. Saboune prépare sa base pour accueillir les colombins qui serviront à faire la partie supérieure du vase.







 Pascal a utilisé un petit outil en bois pour pousser la terre de l'intérieur vers l'extérieur et ainsi créer du relief sur son vase. Saboune utilise une petite planche en contreplaqué pour que les bords de son col soient au même niveau.
Vase façonné à la technique du colombin sur une base estampée.




Sophie pousse la terre de l'intérieur vers l'extérieur pour affiner la pièce et donner la forme désirée. Voici un gros vase réalisé et décoré à la façon africaine.  Voici le vase de Sophie fraichement décoré!
  Voici le beau vase de Saboune en cours de polissage.          


















C'est une technique utilisée par les potières du Mali. Le bas des pièces est
estampé sur un gros cul rond de poterie. Une fois la terre raffermie, on continue la poterie avec de gros colombins, on finit la forme avec un colombin de finition. La pièce est ensuite polie avec des pierres, des manches de cuiller. Les décors sont peints aux engobes et les pièces polies à nouveau En polissant la terre, on écrase les lamelles de sa structure et en la fermant ainsi, on réduit les risques de porosité. Le carbone, les cendres de la cuisson au bois contribuent à la fermeture des pores de la terre. Les élèves emportent leurs pièces crues ou peuvent participer à la cuisson africaine qui aura lieu en août pendant la semaine de terres sigillées et cuisson
043 (2) 038 (2) 035 (2)033 (2)025 (3)029 (3)018 (3)







016 (3)037 (2) 036 (2) 024 (2)
















Le 5 août pendant la formation terres sigillées spécifique
cuissons et enfumages, la cuisson africaine

Une journée de cuisson africaine

Collecte des matériaux de cuisson, installation du foyer et des pièces, du cercle de préchauffage. Préchauffage des pièces et cuisson Enfumages en sortie de feu
atelier 003 atelier 004 atelier 005 atelier 006 atelier 007 atelier 018 atelier 019 atelier 026 atelier 028 atelier 030 atelier 031 atelier 035 atelier 038 atelier 039 atelier 044 atelier 045 atelier 048 atelier 050 atelier 053 atelier 054 atelier 057 atelier 063 atelier 064 atelier 065 atelier 078 atelier 088 atelier 097 atelier 098

Tarifs

Le coût de la semaine de formation de façonnage (30heures) s’élève à : 490€ (adh), 520€ (non adh)
Le coût de la cuisson africaine est de 150€ (adhérents) et de 170€ (non adhérents) Elle aura lieu le 5 août
L'adhésion pour une année est de 40€
Dans le cas d’une prise en charge par l’employeur ou l’Etat, nous consulter pour faire un dossier.
Pour qu'une inscription soit enregistrée, un acompte de 150 € est demandé à l'ordre de "Au grès du feu" pour le façonnage et 50€ pour la cuisson.

Pour voir la PAGE
Pour voir le SITE


Pour me joindre 0685230152
sofiterre@gmail.com

13 février 2015

Enfumage à froid de bols Raku, résultats des essais, des cuissons.

Prochain événement : Les Journées européennes des Métiers d’Art du 27 au 29 mars. Trois jours de terre et de feu, plusieurs cuissons au bois.
Le programme sera bientôt en ligne. si vous souhaitez participer à la semaine de préparation, aux journées en tant que bénévole, prévenez nous

Les prochains stages    http://laterreenfeu.fr/formations-pro/contenu-pedagogique/

Du 14 au 17 avril. Une semaine de poterie africaine, modelage de grosses poteries, polissage, engobes
Du 9 au 19 juin. Modelage, façonnage, travail à la plaque appliqué à l’animation
Du 1er au 10 juillet, Tournage débutant ou de perfectionnement
Du 15 au 17 juillet. Construction d”un four à bois transportable dans un bidon et cuisson au bois
Du 21 au 24 juillet. Terres sigillées, fabrication, pose, décoration, réserves, cuisson au bois
Du 4 au 7 août. Les terres sigillées, fabrication et pose, spécialisation cuissons au bois, Pit Firing, enfumage, cuisson africaine 
Du 18 au 21 août. Le tournage. Spécialisation grosses pièces, séries, pièces spécifiques selon le besoin des élèves.
Du 1er au 11 septembre. Le Raku, les engobes, le polissage, nombreux essais, plusieurs cuissons, opacifications et colorations de frittes, Raku nu, crin de cheval…
Du 12 au 22 janvier. Décoration céramique. “J’ai une pièce, qu’est ce que je peux en faire?”  Travail aux engobes avec des techniques de décoration

Pesée des glaçures, des essais et émaillage des tessons et de quelques bols en porcelaine
Aujourd’hui, avec Lies, nous avons fait des essais de glaçures. Lies avait des essais de grès engobés, nous avons testé des glaçures transparentes et aussi les avons colorées avec du carbonate de cuivre et de l’oxyde de fer avec plusieurs pourcentages. nous continuerons prochainement avec des glaçures aux cendres et d’autres glaçures que j’ai créées et utilisées lorsque je faisais du grès et de la porcelaine pendant une vingtaine d’années aux débuts de ma vie de potière. Lorsque ces essais auront été testés à nouveau, cuits avec la montre 8 (1250°) je partagerai les recettes pour que vous puissiez faire des glaçures facilement. Une autre fiche pédagogique partagera plus en détails les méthodologie des essais de glaçure, les pesées….

P1020447 P1020448 P1020449 P1020450 P1020456 
J’ai fait les essais sur de la porcelaine et ai émaillé quelques bols.
P1020444P1020454P1020445P1020447P1020450 P1020451P1020453P1020458P1020459P1020460 

Recuisson des bols Raku.

La glaçure n’était pas très réussie sur certains bols Raku pendant la cuisson de décembre. Hier j’ai mis par dessus une fritte C1254 avec 3% d’oxyde de cuivre. Les résultats sont satisfaisants. Le cuivre et l’enfumage ont permis d’avoir de belles zones métalliques. Si des résultats ne vous satisfont pas, n’hésitez pas à repasser au four, à ajouter un peu de fritte et recuire. Les pièces peuvent être cuites plusieurs fois. Chaque fusion apportera de nouveaux effets.
J’ai gardé quelques pièces qui vont refroidir naturellement dans le four qui seront enfumées dans un fût à partir de pièces froides.
Les résultats sont vraiment intéressants, on retrouve vraiment les traces des cuissons au bois. Cela  permet aux personnes qui ont un four électrique qui ne peuvent donc pas ouvrir le four en fusion d’obtenir de très beaux effet d’enfumage.

P1020465P1020504P1020495P1020466P1020468 P1020474P1020482P1020486P1020502 

Enfumage de bols émaillés avec une fritte, cuits et refroidis naturellement dans le four. Voilà de quoi réjouir les personnes qui ont un four électrique !!!! Si vous avez une cheminée ou un poêle vous pouvez bien sûr faire votre enfumage dedans ou dans votre cheminée !!! Faites vous plaisir, la terre à Raku accepte les chocs thermiques, les recuissons, plusieurs enfumages… Amusez vous !!!!
DSC_0002DSC_0009DSC_0012DSC_0014DSC_0023 DSC_0025DSC_0034DSC_0026DSC_0039DSC_0074 DSC_0087DSC_0089DSC_0102DSC_0106DSC_0112 DSC_0119DSC_0124DSC_0126 (2)DSC_0128DSC_0129 (2) DSC_0132DSC_0138DSC_0146 (2)DSC_0150DSC_0175 (2) DSC_0156 (2)DSC_0158 (2)DSC_0153 (2)DSC_0163 (2)DSC_0169 (2)  DSC_0182 (2)DSC_0188 (2)DSC_0193 (2)

Les résultats de la cuisson des engobes et de la glaçure APT6/A.
Les petits vases ont été engobés et le décor a été fait avec un oxyde de fer, puis ils ont été biscuités et recouverts de la couverte APT6/A

P1020404 P1020405  P1020442 P1020443
Analyse
Les vases sont encore une fois sous cuits. J’ai des problèmes avec cette glaçure depuis le début. J’ai arrêté le four à 1037°, j’avais mis un peu de colorant de masse jaune dans la glaçure pour renforcer la couleur. J’ai enfourné à nouveau les vases et cuirai demain à plus haute température.
Les petits vases, faits par coulage donc avec une terre défloculée ont bien cuit. La soude abaisse le point de fusion, la fusion était donc plus facile.

Le bol dont l"’engobe s’est décollé est en terre FR125. J’essayais de voir si je pouvais avoir le même résultat avec une argile rouge et l’argile blanche. Les argiles blanches sont chères, je vais continuer les essais pour obtenir des résultats. J’ai d’autres argiles à tester.
P1020406P1020407
J’ai fait des essais sur la terre à Raku rouge PRGF*E avec des engobes blancs et le résultat est très intéressant. Les photos ont été prises de jour, on voit mieux le résultat que sur les photos qui ont été prises en sortie de four hier soir.

P1020413P1020414P1020416P1020418 
J’ai repassé de la fritte C1254 sur des bols Raku qui n’étaient pas à mon goût au pinceau spalter large avec une consistance de pâte à crêpes liquide. Certains seront sortis du four en fusion et d’autres refroidiront dans le four et seront enfumés dans un fût comme pendant la journée de rencontres de l’assemblée générale. Une fiche pédagogique a été faite pour cette cuisson en décembre dernier.
P1020431P1020432P1020435 

Demain, recuisson des vases et des bols Raku
P1020436
Pendant la cuisson, pesée de matières premières pour faire des essais de glaçure haute température sur de la porcelaine Audrey Blackmann.
P1020333P1020358P1020360P1020421P1020422P1020423P1020424P1020425P1020426P1020427 

Voici les essais de la terre à Raku rouge PRGF*E qui avaient été biscuités la semaine dernière

j’ai poli certains bols, en ai gratté, ai passé un engobe blanc pour voir l’effet avec la fritte C1254.

P1020335 P1020336 P1020337
P1020339P1020348P1020354

C’est l’effet de la fritte C1254 sur cette terre à Raku rouge
P1020362P1020364P1020365
P1020368P1020369P1020370 

En mettant un engobe blanc ça change la couleur. Sur le bol poli de gauche, le réseau
de craquelures est plus grand que sur le bol de droite qui a été gratté.

P1020361 P1020367P1020370
Fritte C1254 avec 3% d’oxyde de cuivre sur la terre rouge
P1020372 P1020373 P1020375

Avec un engobe blanc c’est beaucoup plus lumineux. Cela permet d’avoir la luminosité
de l’argile blanche et de payer moins cher l’argile. Les argiles blanches sont plus coûteuses
P1020374 P1020376 P1020381

Cette fois les bols ont été polis puis recouverts avec la sigillée de la porcelaine Audrey
Blackmann et enfumés légèrement
P1020382 P1020387 P1020391
Ce sont deux tessons de porcelaine Audrey Blackmann recouverts de leur sigillée et enfumés
P1020395 P1020396
Essais avec une terre ramassée. Le tournage directement avec l’argile sortie du sol.
Essayer une argile directement permet de faire le test de chaux. J’ai ensuite tamisé
une partie au tamis 60 puis ai tourné deux autres bols. avec le reste de la terre j’ai fait
une sigillée.
P1000584P1000586P1000587
P1000591P1000590P1000603
IMG_0811IMG_0813IMG_0936
IMG_0843IMG_0844P1000588
Les pièces crues et les essais de leur sigillée cuite sur l’essai de gauche et enfumée
IMG_0847IMG_0812DSC09439
On voit les pyrites de chaux sur la pièce non tamisée
P1020401P1020402P1020403    

Les essais de la terre à Raku PRGF*E ont cuit aujourd'hui. Episode 1
J'ai fait plusieurs tests, polis, grattés, avec un engobe blanc à l'intérieur, partiellement pour voir le résultat avec la fritte transparente non plombeuse C1254 nature et colorée avec 3% d'oxyde de cuivre; Demain je les émaille et je cuis jeudi. Affaire à suivre....

P1020295

P1020296

P1020297

P1020298

Dernière mise à jour de la porcelaine Audrey Blackmann. Episode 3

Aujourd'hui l'essai a cuit, je l'ai enfumé. On le voit dans le four au pied des vases

P1020252

P1020254

P1020255

P1020260

P1020271
La sigillée est restée très brillante, est craquelée et a de jolis effets d'enfumage. Les photos sont difficiles à prendre à cause
de la brillance et de mon manque d'habileté. Les prochains essais seront en haute température !!!
J'ai fait sécher des plaques très fines et ai récupéré les tournassures, les ai pesées et ai
fait une sigillée avec qui va cuire demain et que j'enfumerai en sortie de four à 1000°
Elle est brillante comme un miroir. A suivre...
Je l'ai aussi tournée pour faire des tessons qui serviront à des essais de glaçures à haute température

J'ai préparé des tessons d'essai pour la haute température. Pour les faire, j'ai tourné des plats plats et au coupé des tranches. Les essais tiennent debout dans le four, les glaçures seront posées à l'intérieur ce qui fait que si la glaçure coule la partie plate va la recueillir et les plaque d'enfournement ne seront pas abîmées.

P1020275

P1020269

P1020278

P1020279
Episode 2  Séchage et broyage de porcelaine pour préparer une terre sigillée

P1020078

P1020080

P1020085

P1020089P1020130

P1020133

P1020136

P1020137

 

P1020227

P1020226

 

 

 

 

 

 

 

P1020229

P1020230

P1020231

P1020233

P1020235

P1020243

 

 DSC09509DSC09515

Travail sur des faïences blanches et rouges et leur sigillée Episode 1

Les argiles ont été tournées, tournassées, polies et recouvertes à moitié de leur propre sigillée, le fond est en terre polie naturelle.
D’abord quatre faïences, deux rouges, La FR125 et la PTE. Elles sont très bon marché, se tournent, se modèlent très bien et font de très belles sigillées.
Puis deux argiles blanches,
La FDML et la FDS. Elles se tournent bien et la FDML se polit très bien. La FDS est plus sèche et fait une sigillée un peu sèche aussi. Lorsque la terre de support est la FDS, la sigillée décolle. On ne peut pas l’utiliser pour cela avec de nombreuses argiles. La plupart des sigillées ont décollé de tous les essais à la cuisson
DSC09511DSC09512
DSC09516DSC09525IMG_0779IMG_0797
IMG_0781IMG_0793DSC09544DSC09542  
Les sigillées ont été placées sur les bols d’essai puis sur des pièces beaucoup plus travaillées et polies longuement aux agates. La couleur la plus rouge est la FR125 et la plus claire la PTE. Sur les assiettes, elles ont été utilisées sur les blancs FDML et FDS. Ce sont des essais systématiques pour chaque argile
IMG_0819IMG_0820IMG_0827IMG_0807
Tournage de la terre de Normandie. Une autre faïence blanche qui vient de Normandie. Elle est naturelle, on sent une argile assez pure de carrière.
Elle a quelques petites impuretés. elle est très plastique et se polit très bien. Son enfumage est joli
P1000579P1000583P1000590P1020107
P1020102P1020109P1020110P1020111
Quelques essais cuits. Les blanches ont cuit au bois ou ont été enfumées. La PRAI est une très bonne terre Raku avec chamotte fine. Elle se polit très bien.
P1010010P1010012P1010016P1010024
La FR125 après la cuisson au gaz avant l’enfumage dans le four bidon
P1010248P1010251P1010267P1010275
Enfumage en gazette de la FR125 dans le four à gaz
P1010283P1010307P1010557P1010562
P1010575P1010576P1010583P1010563
Enfumage dans le four bidon. Les rouges sont en FR125 ou quelques PTE et les blanches sont les essais blancs plus haut PRAI, Normandie…
P1010663P1010692P1010693P1010696
P1010702P1010708P1010795P1010834
Je passe à d’autres essais maintenant. Une terre à Raku, un grès rouge bien chamotté, PRGF*E. elle se tourne très bien, se polit bien aussi. Je n’ai pas
encore fait de sigillée avec pour l’instant. Demain j’enfourne pour le biscuit
P1020095P1020098P1020099P1020100
Et aussi la porcelaine Audrey Blackmann

P1010903P1010938 (2)P1010915P1010948
P1010918 (2)P1010976P1010988P1020008
Tournassage des porcelaines
P1020012P1020015P1020019P1020021P1020023P1020058
P1020027P1020037P1020054P1020069
P1020059P1020047P1020052P1020056
P1020062P1020073P1020091P1020084
J’ai aussi préparé de la terre sèche pour la sigillée. J’ai coupé des lamelles fines, les ai mises à sécher, ai collecté les tournassures. Pour 1kg100 de
porcelaine sèche j’ai mis 2 litres d’eau. Demain je continue en la tamisant au tamis 60 et je mettrai le silicate de soude, 14gr;
La suite au prochain numéro….
Ces terres viennent de Céraquitaine à St Aulaye.
Vous pouvez joindre David au 06 08 58 12 37. La livraison est gratuite dans toute la France
P1010590P1010614

 

 

 

 

P1010690P1010695



La Page
Le site
L’adresse de l’atelier
La Terre en Feu, les Faux, 24290 Valojoulx
Pour me contacter 0685230152

03 décembre 2010

Terre Ô ma mère

Terre ô ma mère !
Petit texte sur la relation à la terre

Photo 078 DSC02369
enfumage_des_poteries_au_coeur_du_volcan

L’enfant se penche et, dans sa menotte malhabile, emprisonne une poignée de boue compacte. Très intéressé, il contemple, gravement, l’empreinte de ses doigts menus, la forme ronde et douce qui s’est moulée au creux tendre de ses paumes. Il ne connaît pas le mot malléable. Mais d’instinct, il découvre le verbe «modeler». Et s’il modelait un bonhomme? Une petite boule pour la tête, une plus grosse pour le corps. Ca ne tient pas très bien, même pas du tout, mais c’est grisant.

«Regarde comme tu te salis» lui dit sa mère, qui a perdu depuis trop longtemps l’innocente pulsion du geste. Il ne se salit pas: il découvre, en une seule révélation, la matière première en son sens propre «materia prima» et l’acte créateur. Il découvre, ne sait pas que depuis la nuit des temps, ce geste premier se répète chez toutes les peuplades de la terre.

Aussi, où que l’on porte le regard, la terre est là, à nos origines, dans notre culture, dans la nature... Elle nous entoure, nous fascine et nous invite généreusement au contact. L’homme a pu, grâce à la technique, figer cette «terre matière». Du mou, du fluide, de l’humide, il peut faire du sec, du rigide, du solide, du coloré, de l’utile... Comme pour imprimer un peu sa mémoire dans cette masse qui n’en n’a pas et qui les a toutes, puisqu’elle est commencement et fin...
Alors il se fait alchimiste. Il introduit un nouvel élément, le feu. Feu du soleil ou feu du four, mais en tous cas, symbole puissant, masculin et actif, qui va chasser l’eau, rendre impossible le retour au fluide et au mouvant de l’origine, à l’humide, principe féminin. A la terre active, succède ainsi l’objet de terre.
C’est cet objet qui sera la mémoire du monde, des croyances, qui sera le témoin des civilisations. C’est lui qui nous dit que toute terre façonnée, qu’elle soit simple poterie de la vie quotidienne, sculpture, modeste argile cuite au soleil ou statuette primitive, recèle une part de magie, un fragment de nos plus anciens souvenirs, un élément de notre genèse.
Et c’est cela que retrouvent ensemble, d’une même démarche instinctive, les enfants de l’atelier et les enseignants, toute personne qui ose tenter le retour à la créativité innée en chacun de nous, enfouie souvent au plus profond et pourtant source de joie et de douceur... Les uns sont très jeunes, d’autres, moins jeunes, ont un degré d’évolution, un cheminement différent, une distance, des intentions ailleurs...
Ici, la plupart travaillent à partir de la matière même. En poudre, liquide, en motte, molle, plus ferme, lisse, chamottée, blanche, rouge, noire, grise... Chacun l’appréhende à sa manière, sur le tour, la modèle, la bat, la pétrit, la caresse doucement ou la rend lisse comme un miroir et d’une douceur infinie.... Chacun avec son histoire, sa sensibilité, ses envies de l’instant. La terre se donne et redonne à l’infini, sèche, on l’humidifie, humide, en la met à sécher. L’essentiel est dans le respect qu’on lui porte, l’attention au geste, le reste ne nous appartient pas...
Ce qui nous réunit tous, c’est la matière de la terre. Certains partent d’elle, d’autres s’en servent... Certains laissent naître ce qui peut venir, d’autres ont une intention... Certains la dirigent, d’autres la laissent aller là où elle a envie....

L'approche du matériau

Le plus important dans une démarche d’animation avec des enfants, c’est de les mettre à l’écoute du matériau par une expérimentation concrète. Plus ils auront d’attention profonde à ses possibilités de réaction (changement de textures, de couleurs, de consistance...), plus ils amèneront de propositions.
Le thème n’est pas obligatoire, c’est l’observation qui va progressivement l’amener. Qu’il soit un état, une émotion, un sentiment, un souvenir.... Ainsi, la sensibilisation au matériau peut servir de point de départ à la création plastique.
La connaissance des origines du matériau est essentielle. Il s’agit de restituer dans son environnement naturel la terre emballée sous plastique. Trop souvent, dans notre vie quotidienne, nous sommes confrontés à des objets conditionnés qui ne livrent plus rien de leur origine. Parler de la terre, c’est évoquer les champs labourés, les chantiers dont la terre est éventrée au bulldozer, les carrières à ciel ouvert, les talus, le fond du jardin... Pourquoi ne pas réserver un coin de l’atelier à une reconstitution?
Après, vient la connaissance de la portée symbolique de l’élément «terre». Ce n’est pas un matériau comme un autre, nous en sortons, nous y revenons...

D’où un cheminement d’animations proposé:
Reconstituer le cycle des métamorphoses auxquelles est soumise la terre sous l’influence des différents éléments: L’air, l’eau, le feu.

1)- Utiliser de la terre liquide par souci de laisser vivre le matériau, en apprenant à provoquer et à exploiter ses réactions, ses hasards. La barbotine ne demande qu’une intervention partielle de l’enfant: il ne peut ni la modeler, ni la façonner et ne cherche pas à reproduire. On peut la faire couler sur différents supports, la faire réagir à l’aide de vinaigre, par exemple, pour former des cratères, tremper à l’intérieur des cordes, du tissu pour faire des drapés, faire couler plusieurs couleurs l’une à coté de l’autre pour former des dessins, des paysages.....

2)- Avoir une approche de la masse à partir de la terre en pain: elle se modèle, s’associe à toutes sortes de matériaux (sable, cailloux, paille, terre brute, terre cuite broyée...)
A ce stade là, un rapprochement de formes observées au départ peut donner naissance à des aspects fabuleux en cherchant des correspondances visuelles et tactiles avec des formes de la nature: des plissés de grottes, des reliefs muraux de parois, des jeux de lumière, des fonds sous marins... La collecte de matériaux naturels tels que des écorces, des bois, racines, des pierres, des plantes... et de les utiliser comme des outils est une façon de laisser au coeur de la terre la trace de l’instant, du paysage environnant, de l’émotion ressentie devant la beauté d’un élément...

3)- Des opérations de surfaçage peuvent faire varier les aspects et les couleurs de la terre. Un engobage, par exemple, par pulvérisation de terres de couleurs différentes, permet d’obtenir des coloris très divers et très proches de notre environnement naturel. Le grattage permet de faire venir à la surface le grain de la terre, le polissage permet une matière d’une douceur incroyable.... A l’aide des émaux, il est également possible de varier à l’infini et de reproduire des éléments naturels tels que le quartz, le verre, certaines roches... L’émail n’est-il pas lui même un dérivé direct de la nature? Il est composé de silice, de feldspaths, tout comme l’argile elle même et dans une simple cendre, on le retrouve tout entier. Là aussi, tout est possible...

A cette démarche, on peut rajouter la cuisson.
Feu magique, feu mystérieux, feu révélateur qui nous permettra de découvrir un univers fabuleux et imprévisible.
Car tout peut changer à la cuisson. A quelques dizaines de degrés près, tout est différent, merveilleux ou décevant, mais de toute façon surprenant. Et c’est là que, du créateur, naît l’alchimiste... Mélanger les poudres, créer de nouveaux effets, transfigurer la matière...

Pour cela, un four est nécessaire. Pas forcément un four traditionnel, peut-être un four fabriqué par les enfants eux-mêmes, d’argile et de briques, démontable à chaque cuisson, ou un trou dans un talus, ou un foyer à même le sol, ou encore un four primitif pour retrouver la trace de nos ancêtres? Le support de cuisson importe peu, le feu est le transformateur de l’argile en terre cuite, on lui confie nos instants, nos rêves, nos joies, nos peines et comme par enchantement, la matière se transforme complètement pour devenir solide, irréversible. Avec le feu, le point de non retour de la terre molle et malléable est dépassé. Là encore, tout est possible. Le but, dans ce cheminement est de réunir les éléments principaux de notre vie,

La terre, l'eau, l'air, le feu

Ce n’est pas tant le résultat qui compte, mais l’expérience. Qui a parcouru ce chemin ne pourra pas oublier les phases successives qu’il a traversé. On arrive «tous neufs» devant la matière, puis on fait connaissance. Un lien se crée, l’intérêt grandit et on ne peut plus arrêter ce qui se passe. La curiosité s’accroît, on a envie d’aller plus loin, de pousser la matière à se donner encore et encore plus, de se donner à elle, de la suivre dans ses caprices, de se laisser entraîner dans des lieux inconnus où tout est possible. On se sent comme irrésistiblement attirés par cette matière qui nous envoûte et dont on ne percera jamais le secret. La terre est et restera toujours un des mystères de la création et c’est parce qu’elle reste un mystère qu’elle nous donne d’avantage.

La terre est une belle histoire d'Amour