" />
03 décembre 2010

Terre Ô ma mère

Terre ô ma mère !
Petit texte sur la relation à la terre

Photo 078 DSC02369
enfumage_des_poteries_au_coeur_du_volcan

L’enfant se penche et, dans sa menotte malhabile, emprisonne une poignée de boue compacte. Très intéressé, il contemple, gravement, l’empreinte de ses doigts menus, la forme ronde et douce qui s’est moulée au creux tendre de ses paumes. Il ne connaît pas le mot malléable. Mais d’instinct, il découvre le verbe «modeler». Et s’il modelait un bonhomme? Une petite boule pour la tête, une plus grosse pour le corps. Ca ne tient pas très bien, même pas du tout, mais c’est grisant.

«Regarde comme tu te salis» lui dit sa mère, qui a perdu depuis trop longtemps l’innocente pulsion du geste. Il ne se salit pas: il découvre, en une seule révélation, la matière première en son sens propre «materia prima» et l’acte créateur. Il découvre, ne sait pas que depuis la nuit des temps, ce geste premier se répète chez toutes les peuplades de la terre.

Aussi, où que l’on porte le regard, la terre est là, à nos origines, dans notre culture, dans la nature... Elle nous entoure, nous fascine et nous invite généreusement au contact. L’homme a pu, grâce à la technique, figer cette «terre matière». Du mou, du fluide, de l’humide, il peut faire du sec, du rigide, du solide, du coloré, de l’utile... Comme pour imprimer un peu sa mémoire dans cette masse qui n’en n’a pas et qui les a toutes, puisqu’elle est commencement et fin...
Alors il se fait alchimiste. Il introduit un nouvel élément, le feu. Feu du soleil ou feu du four, mais en tous cas, symbole puissant, masculin et actif, qui va chasser l’eau, rendre impossible le retour au fluide et au mouvant de l’origine, à l’humide, principe féminin. A la terre active, succède ainsi l’objet de terre.
C’est cet objet qui sera la mémoire du monde, des croyances, qui sera le témoin des civilisations. C’est lui qui nous dit que toute terre façonnée, qu’elle soit simple poterie de la vie quotidienne, sculpture, modeste argile cuite au soleil ou statuette primitive, recèle une part de magie, un fragment de nos plus anciens souvenirs, un élément de notre genèse.
Et c’est cela que retrouvent ensemble, d’une même démarche instinctive, les enfants de l’atelier et les enseignants, toute personne qui ose tenter le retour à la créativité innée en chacun de nous, enfouie souvent au plus profond et pourtant source de joie et de douceur... Les uns sont très jeunes, d’autres, moins jeunes, ont un degré d’évolution, un cheminement différent, une distance, des intentions ailleurs...
Ici, la plupart travaillent à partir de la matière même. En poudre, liquide, en motte, molle, plus ferme, lisse, chamottée, blanche, rouge, noire, grise... Chacun l’appréhende à sa manière, sur le tour, la modèle, la bat, la pétrit, la caresse doucement ou la rend lisse comme un miroir et d’une douceur infinie.... Chacun avec son histoire, sa sensibilité, ses envies de l’instant. La terre se donne et redonne à l’infini, sèche, on l’humidifie, humide, en la met à sécher. L’essentiel est dans le respect qu’on lui porte, l’attention au geste, le reste ne nous appartient pas...
Ce qui nous réunit tous, c’est la matière de la terre. Certains partent d’elle, d’autres s’en servent... Certains laissent naître ce qui peut venir, d’autres ont une intention... Certains la dirigent, d’autres la laissent aller là où elle a envie....

L'approche du matériau

Le plus important dans une démarche d’animation avec des enfants, c’est de les mettre à l’écoute du matériau par une expérimentation concrète. Plus ils auront d’attention profonde à ses possibilités de réaction (changement de textures, de couleurs, de consistance...), plus ils amèneront de propositions.
Le thème n’est pas obligatoire, c’est l’observation qui va progressivement l’amener. Qu’il soit un état, une émotion, un sentiment, un souvenir.... Ainsi, la sensibilisation au matériau peut servir de point de départ à la création plastique.
La connaissance des origines du matériau est essentielle. Il s’agit de restituer dans son environnement naturel la terre emballée sous plastique. Trop souvent, dans notre vie quotidienne, nous sommes confrontés à des objets conditionnés qui ne livrent plus rien de leur origine. Parler de la terre, c’est évoquer les champs labourés, les chantiers dont la terre est éventrée au bulldozer, les carrières à ciel ouvert, les talus, le fond du jardin... Pourquoi ne pas réserver un coin de l’atelier à une reconstitution?
Après, vient la connaissance de la portée symbolique de l’élément «terre». Ce n’est pas un matériau comme un autre, nous en sortons, nous y revenons...

D’où un cheminement d’animations proposé:
Reconstituer le cycle des métamorphoses auxquelles est soumise la terre sous l’influence des différents éléments: L’air, l’eau, le feu.

1)- Utiliser de la terre liquide par souci de laisser vivre le matériau, en apprenant à provoquer et à exploiter ses réactions, ses hasards. La barbotine ne demande qu’une intervention partielle de l’enfant: il ne peut ni la modeler, ni la façonner et ne cherche pas à reproduire. On peut la faire couler sur différents supports, la faire réagir à l’aide de vinaigre, par exemple, pour former des cratères, tremper à l’intérieur des cordes, du tissu pour faire des drapés, faire couler plusieurs couleurs l’une à coté de l’autre pour former des dessins, des paysages.....

2)- Avoir une approche de la masse à partir de la terre en pain: elle se modèle, s’associe à toutes sortes de matériaux (sable, cailloux, paille, terre brute, terre cuite broyée...)
A ce stade là, un rapprochement de formes observées au départ peut donner naissance à des aspects fabuleux en cherchant des correspondances visuelles et tactiles avec des formes de la nature: des plissés de grottes, des reliefs muraux de parois, des jeux de lumière, des fonds sous marins... La collecte de matériaux naturels tels que des écorces, des bois, racines, des pierres, des plantes... et de les utiliser comme des outils est une façon de laisser au coeur de la terre la trace de l’instant, du paysage environnant, de l’émotion ressentie devant la beauté d’un élément...

3)- Des opérations de surfaçage peuvent faire varier les aspects et les couleurs de la terre. Un engobage, par exemple, par pulvérisation de terres de couleurs différentes, permet d’obtenir des coloris très divers et très proches de notre environnement naturel. Le grattage permet de faire venir à la surface le grain de la terre, le polissage permet une matière d’une douceur incroyable.... A l’aide des émaux, il est également possible de varier à l’infini et de reproduire des éléments naturels tels que le quartz, le verre, certaines roches... L’émail n’est-il pas lui même un dérivé direct de la nature? Il est composé de silice, de feldspaths, tout comme l’argile elle même et dans une simple cendre, on le retrouve tout entier. Là aussi, tout est possible...

A cette démarche, on peut rajouter la cuisson.
Feu magique, feu mystérieux, feu révélateur qui nous permettra de découvrir un univers fabuleux et imprévisible.
Car tout peut changer à la cuisson. A quelques dizaines de degrés près, tout est différent, merveilleux ou décevant, mais de toute façon surprenant. Et c’est là que, du créateur, naît l’alchimiste... Mélanger les poudres, créer de nouveaux effets, transfigurer la matière...

Pour cela, un four est nécessaire. Pas forcément un four traditionnel, peut-être un four fabriqué par les enfants eux-mêmes, d’argile et de briques, démontable à chaque cuisson, ou un trou dans un talus, ou un foyer à même le sol, ou encore un four primitif pour retrouver la trace de nos ancêtres? Le support de cuisson importe peu, le feu est le transformateur de l’argile en terre cuite, on lui confie nos instants, nos rêves, nos joies, nos peines et comme par enchantement, la matière se transforme complètement pour devenir solide, irréversible. Avec le feu, le point de non retour de la terre molle et malléable est dépassé. Là encore, tout est possible. Le but, dans ce cheminement est de réunir les éléments principaux de notre vie,

La terre, l'eau, l'air, le feu

Ce n’est pas tant le résultat qui compte, mais l’expérience. Qui a parcouru ce chemin ne pourra pas oublier les phases successives qu’il a traversé. On arrive «tous neufs» devant la matière, puis on fait connaissance. Un lien se crée, l’intérêt grandit et on ne peut plus arrêter ce qui se passe. La curiosité s’accroît, on a envie d’aller plus loin, de pousser la matière à se donner encore et encore plus, de se donner à elle, de la suivre dans ses caprices, de se laisser entraîner dans des lieux inconnus où tout est possible. On se sent comme irrésistiblement attirés par cette matière qui nous envoûte et dont on ne percera jamais le secret. La terre est et restera toujours un des mystères de la création et c’est parce qu’elle reste un mystère qu’elle nous donne d’avantage.

La terre est une belle histoire d'Amour

Posté par sofiterre à 23:38 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,


17 avril 2010

Stage de modelage, polissage, terres sigillées, construction d'un four papier et cuisson

Du 25 au 27 juillet    
007 DSC07361      
Modelage                       Polissage      
DSC07838 DSC07967

Terre sigillée                    Après cuisson    
      
Trois jours de façonnage de formes rondes, bols ou boules qui       
seront polies et recouvertes de terre sigillée après séchage.         
Les 25, 26, 27 juillet.  De 10h à 12h30 et de 14h à 17h00      
         
Construction du four, cuisson et défournement         
Les 29, 30, 31 juillet         
       
Le 29 juillet à 14h, on se retrouve à l’atelier pour rassembler      
le matériel et on va au terrain de cuisson de Valojoulx pour      
préparer le four papier.

 

DSC07605  P1010008   
Préparation de la barbotine         Sole du four papier         
         
Le 30 juillet à 8h, on se retrouve au terrain de cuisson pour         
enfourner les pièces, construire le four et cuire les poteries.
         
P1010034P1010062100_0738 
Poteries  en tas, construction de la hotte, couverte de papier et de terre    
DSC01706P1010121poteries au coeur des braises 

Ca commence à fumer  Les flammes sortent, les pots sont en fusion    
      
Après la cuisson, on peut faire la fête. A partir de 18 h, les amis       
peuvent se joindre à nous pour assister à la fin de la cuisson et on       
mange ensemble autour du feu de bois. Chacun apporte son pique         
nique, grillades, patates et compagnie…       
       
Le 31 juillet à 9h, petit déjeûner ensemble avant d’ouvrir le four         
à la coque et de découvrir les vestiges archéologiques qui vont         
émerger des cendres
      
P1030277P1010158P1010188   
P1010007 (2)DSC01794DSC01811

Après cuisson, les poteries peuvent être nourries à la cire. Les couleurs      
seront avivées et les pièces luisantes et douces      
      
Sur ce blog, vous pouvez en détail la page de construction de four papier      
et la page de fabrication de terre sigillée

 

Tarif    
Trois jours de façonnage et la cuisson      
510€ (adh), 550 € (non adh).      
Cuisson seule : 310€ (adh) 350€ (non adh)      
un acompte de 200 € est demandé à l’inscription à l'ordre de      
"Au grès du feu", 150€ pour la cuisson seule
  Entre 3 et 6 participants      
      
contact pour tous renseignements:

 

La Terre en feu       
Sophie Houdebert. 24620 Tamniès       
Email : sophie@laterreenfeu.com       
Tél : 0553 50 86 73       
Mobile : 06 85 23 01 52
      
Pour visiter le site de l’atelier

13 avril 2010

Cours réguliers à l'atelier

              Tournage
  DSC02867 DSC02869
DSC02577 DSC02580
Tournage des poteries 
DSC02593DSC06885 
Après raffermissement, les pièces sont tournassées  pour dégager un pied, tendre la forme, parfaire la pièce, polir….

Le tournage est considéré par les japonais comme un art martial.
Plus qu’une technique, il est la relation intime entre la terre et la personne qui la travaille. Il nécessite une attention, une précision qui apportent la centration. La position, le souffle, la présence sont autant de qualités qui se développent en le pratiquant.
L'enseignement est basé sur une approche sensible de la terre, ce qui permet de trouver son propre centre et d'être conscient de ses propres gestes pour les retrouver. Cette conscience est un acquis basé sur les sensations vécues, elle apporte l'autonomie et facilite l'apprentissage.

Des cours ont lieu régulièrement, deux journées par mois. Pour l'instant, ils ont lieu le jeudi, un autre groupe pourra se créer si il y a plusieurs demandes.
Il peuvent servir être de perfectionnement pour les personnes qui pratiquent déjà et qui ont besoin d’être aidées pour progresser.

Les prochains cours auront lieu :
Mini stage les 15 et 16 avril de 10h00 à 17h00
Le jeudi 22 avril de 10h30 à 17h00
Le jeudi 6 mai et le jeudi 27 mai
 de10h30 à 17h00
Si vous êtes intéressé(e), contactez l’atelier ou laissez un message

DSC06869DSC06901 
Après le tournassage des pièces, décorations aux engobes (terres colorées)

DSC02902 DSC02903
DSC02905 DSC02687
DSC02640 DSC02642 
DSC_0094 DSC_0030
Après la première cuisson..
DSC_0090 DSC_0095
Le passage de la couverte transparente, pellicule vitreuse qui révèlera les couleurs
et permettra un usage culinaire
DSC_0115 DSC_0123
Trempage d’un bol dans la couverte      Emaillage de l’intérieur de la théière
DSC_0132 DSC_0134
Trempage d’un vase haut en deux parties
DSC_0156 HPIM6100
Emaillage par pulvérisation                    Enfournement
DSC02761 DSC02786
Après la deuxième cuisson
Pour voir le site

Séances de modelage, Décoration , Raku
Img0127Img0139
atelier 043 DSCN0097
Afin de pouvoir terminer les pièces façonnées au modelage ou tournées,il est possible d’apprendre à  les décorer, les émailler, les cuire.

Pour cela, des cours sont mis en place par petits groupes.
Contactez l’atelier si vous êtes intéressés pour connaître les dates.

Appelez Sophie au 0553508673 ou au 0685230152

Laissez un message sophie@laterreenfeu.com
visitez le site http://laterreenfeu.com

15 août 2008

Modelage et tournage en famille les 19 et 20 Juillet 2008

Pour voir le site de l'atelier http://laterreenfeu.com
Huit personnes dont une grande famille sont venues modeler et tourner à l'atelier pendant deux jours

Modelage le matin, tournage et modelage l'après midi. Au cours de ces deux journées très plaisantes beaucoup de pièces ont vu le jour. Des bustes modelés, des vases, des coupes polies, d'autres formes, des bols, des vases....

Les photos sont parlantes...

Eddie_cr_e_sa_plan_te_tandis_que_Caroline_polit_une_coupe_estamp_e_sur_le_fond_d_une_calebasse    Clara_lisse_un_vase___la_plaque_pendant_que_Lotte_termine_son_ch_teau_fort   Lotte_mod_le_un_ch_teau_fort_entour__de_douves

naissance d'une coupe en nériage. Le nériage est un mélange de plusieurs terres de couleurs différentes. On peut utiliser des terres naturelles ou teinter des argiles avec des oxydes ou des pigments. Ici, Seppe a utilisée une terre noire et une terre blanche

Seppe_commence_une_coupe_en_neriage_de_deux_terres_differentes   Seppe_continue_sa_coupe   la_coupe_de_Seppe_est_prete_a_etre_posee_sur_la_calebasse
Pour estamper une plaque sur une forme, il est nécessaire de poser un tissu ou un papier sur le moule pour éviter que la terre colle. Une fois la plaque étirée, elle est mise en place sur le tissu et soigneusement appliquée avec une éponge humide ou une estèque. Il faudra surveiller le séchage pour que la terre puisse prendre son retrait sans que la coupe se casse. Le démoulage s'effectue lorsque la terre est raffermie et qu'on peut retirer la coupe sans la déformer.

caroline_estampe_une_plaque_de_terres_melees_sur_une_calebasse   demarrage_d_un_bol_par_Berangere    bol_tres_finement_model__et_decor__par_Liza

buste_de_Seppe     buste_modele_par_Clara   Eddie_lisse_la_partie_tournee_qui_a_ete_posee_sur_une_base_modelee_le_matin

      vase_a_la_plaque_de_Delphine   DSC02489   DSC02498 

Les poteries sèchent à l'air

le_travail_seche    raffermissement_des_coupes_avant_polissage   vue_d_ensemble_des_pieces_realisees

delphine_monte_un_second_bol

Prochainement, je mettrai les photos du tournage. Je suis en train de préparer des fiches pédagogiques des différentes techniques de travail avec des photos. Pour l'instant, il y a beaucoup de travail à l'atelier, la cuisson Raku se prépare pour samedi, à l'instant le four est plein et les poteries terminent de sécher avant de cuire demain. Les stagiaires reviennent samedi pour émailler leur théière et les deux bols, puis cuire et retirer les poteries en fusion du four. Après, les pots sont déposés sur le matériau d'enfumage (papier, herbe, copeaux, paille, sciure....)

A bientôt

Si vous souhaitez déposer un message ou poser des questions techniques, n'hésitez pas, j'ai toujours grand plaisir à répondre
aujourd'hui, j'ai mis beaucoup de photos en ligne sur http://picassaweb.google.fr/sofiterre. Allez admirer le travail des stagiaires et trouvez des modèles d'inspiration si vous travaillez la terre.

14 juillet 2008

Animations de l'été à l'atelier de Tamniès

Pour voir le site de l'atelier http://laterreenfeu.com
STAGES DE L'ETE 2008
Les programmes de l'été 2009 sont en cours d'édition

Du 14 au 19 Juillet.             Découverte de la terre en famille
Pendant cinq demi journées, de 10h à 12h30, venez modeler des animaux, bustes, masques..., toucher différentes argiles, créer des formes imaginaires, vous amuser avec la terre en famille. Petits et grands, tous ensemble, laissez aller votre imagination. Tous les renseignements et les modalités d'inscription se trouvent sur le site http://laterreenfeu.com à la page des stages

Du 21 au 25 Juillet.             Découverte du tour en famille
Pendant cinq demi journées, venez découvrir la magie du tour en famille, de 10h à 12h30. Venez expérimenter l'argile qui tourne sous les doigts enduits de barbotine toute douce pour tourner bols, petit vase et vous amuser ensemble. Cinq personnes maximum, un tour par personne. Vous trouverez les renseignements sur le site http://laterreenfeu.com à la page des stages de tournage

Du 4 au 9 Août                    Stage Raku
Tout d'abord, initiation à la mentalité du Raku, dynastie de potiers japonais et à l'art de vivre Raku, lié au bouddhisme Zen et au Taoisme. Pendant trois jours, façonnage d'une théière et de deux bols qui seront recouverts d'un engobe, puis d'un émail après une première cuisson. La deuxième cuisson d'enfumage sera le 9 Août.
Si vous êtes dans la région de Tamniès, faîtes les curieux, venez voir les créations et le défournement des poteries en fusion vers 15h30. Ces défournements se passent devant l'atelier. Les poteries seront sorties du four en fusion par chacun des stagiaires à l'aide de grandes pinces spéciales (à peu près à 1000°c) puis enfumées dans des copeaux, de l'herbe, de la sciure selon les matériaux à disposition et le souhait des stagiaires. Les informations détaillées se trouvent sur le site http://laterreenfeu.free.fr/augresdufeu/sra01.htm

Du 11 au 16 Août                Stage Raku option polissage / enfumage
Après l'initiation à la mentalité du Raku, dynastie de potiers japonais et à l'art de vivre Raku, lié au bouddhisme Zen et au Taoisme, pendant trois jours, une théière et deux bols seront façonnés puis soigneusement polis à l'aide de petites pierres semi précieuses, puis recouverts d'un engobe, et polis à nouveau jusqu'à obtenir une surface d'une brillance et d'une douceur incroyables.
La cuisson d'enfumage sera le 16 Août. Comme celle du 9 Août, elles est publique et tous peuvent voir les pièces en fusion sortir du feu et être enfumées par leurs créateurs. Pour avoir des information détaillées
http://laterreenfeu.free.fr/augresdufeu/sra01.htm

Du 18 au 21 Août                Stage de tournage
Le tournage est un art martial au japon. C'est un exercice de centrage et de maîtrise intérieure. Par une approche sensible, les gestes éxpérimentés se retrouvent et chaque stagiaire arrive rapidement au centrage et au tournage de petites pièces. Chacun trouve ses propres gestes par rapport à son ressenti, ce qui fait qu'il peut les retrouver en pratiquant après. Le programme varie en fonction du nombre de jours d'apprentissage. Du bol, au vase, assiette, pichet.... Pour avoir les renseignements détaillés, rendez vous sur le site http://laterreenfeu.free.fr/augresdufeu/st01.htm

Le 22 Août                            Journée de découverte de tournage
Une journée pour découvrir la magie du tour et expérimenter la douce sensation de la terre qui tourne sous les doigts. Découverte d'une voie de centration et d'attention qui permet de développer la sensibilité. Le calme arrive dans un second temps après l'étonnement de la sensation. quelques petites pièces seront tournées au cours de cette journée. Pour avoir le détail du programme , rendez vous sur le site http://laterreenfeu.free.fr/augresdufeu/st01.htm