" />
06 août 2017

Les argiles, c'est quoi? De bonnes références testées au tournage, sigillées, basse et haute température

Petite fiche pédagogique que je vous partage. Cette fois, pas très attrayante, pas beaucoup de photos mais des indications et caractéristiques assez simples qui peuvent être utiles aux débutants. Il y aurait beaucoup plus à dire, bien sûr, chaque terre est unique même si il y a des familles d'argile, seuls les essais et l'expérience de chaque potier permettra de les connaître... 

La Terre en Feu | Accueil

La Terre en Feu est l'atelier de poterie qui propose, en Dordogne, des cours et stages pour enfants et adultes. Mais aussi des formations professionnelles.

http://laterreenfeu.fr

Bonne lecture...
P1150980-001 P1150988-001 P1150995 P1160025 P1160030 P1160037 P1180448 P1180452 P1180457 P1180466 P1180467

La faïence

C'est l'argile la plus courante. La faïence a servi à réaliser la grande majorité des terres cuites ou séchées sur notre planète.
P1160036

Elle est plastique. Parfois trop, surtout la variété rouge. Il faut alors la marier à une autre terre.

Les minerais rouges sont extrêmement courants sur terre mais beaucoup sont inutilisables à cause de la présence en eux de métaux alcalins . Cependant, la réserve de terre utilisable est immense.

Il existe également des variétés blanches, grises, etc., mais aussi des argiles chamottées (en principe artificiellement) d'usage courant en arts plastiques notamment. En fait, la faïence rouge convient autant à la sculpture qu'à la poterie.

La température de cuisson (et non de fusion intégrale) des faïences disponibles un peu partout dans le commerce est souvent de 850 à 1100°C. Elles contiennent tout au plus 2/3 de silice, les autres composants jouant le rôle de fondants.C'est ce qui fait que si on dépasse le point de cuisson, si elle arrive en fusion, elle fond et coule sur les plaques de cuisson. Elles contiennent peu d'alumine, agent de viscosité et moins de silice que le grès. Elles cuisent donc à plus basse température

La faïence reste poreuse, même sous la glaçure et il faudra avoir un accord parfait de coefficient de dilatation pour pouvoir faire de la faïence utilitaire non poreuse à l'utilisation.

Beaucoup de faïences peuvent être employées pures.

Plus plus on monte en température, plus elle sera cuite mais elle risque de fondre et se transformer en lave si on dépasse la température maximum, surtout pour les argiles rouges qui contiennent du fer, ce qui rend la terre plus fusible. Le manganèse aussi rend les argiles plus fusibles.

Le kaolin, composant des pâtes à porcelaine

P1150978-001 P1150982-001 P1150983-001 P1150989-001
Au-delà de ce qui a déjà été spécifié dans le glossaire et ci-dessus, ajoutons que le véritable kaolin chinois est réputé plus aisé à travailler, plus plastique que les autres variétés, très adapté aux travaux de poterie et cuisant bien blanc - comme le kaolin anglais, dit-on. Les kaolins, dans l'ensemble, ont un grain relativement grossier par rapport à d'autres terres à modeler

Les kaolins primaires seraient nettement plus plastiques et plus blancs après cuisson que les kaolins secondaires.

Rappelons que la température de fusion du kaolin est particulièrement élevée. Pour abaisser cette température et, lorsque l'on est en présence de certaines variétés, pour disposer d'une meilleure plasticité, il est courant de lui associer des terres à grain plus fin, notamment les ball clays, mais aussi, lorsque la plasticité est indifférente, à ce que l'on nomme "les silices".

Il est courant que le kaolin représente à peine la moitié du mélange. Un exemple type de mixture utilisée en poterie met en œuvre 40% de kaolin, 10% de ball clays, 20% de silices et 30% de feldspath (chiffres Daniel Rhodes, proportions confirmées par ailleurs). Ces données ne sont fournies qu'à titre indicatif, la variété de kaolin et le type de l'objet à réaliser pouvant rendre nécessaire un ajustement important.

Le kaolin, grâce à son grain relativement grossier qui autorise un écoulement satisfaisant de l'eau, pose peu de problèmes de retrait.
Les pâtes à porcelaine sont composées pour satisfaire aux besoins des potiers, des industriels et leur variété est très grande. On trouve des porcelaines composées qui cuisent à "basse " température, 1230°, jusqu'aux porcelaines de grand feu 1450°. Chaque fournisseur a bien sûr ses recettes et ses températures de cuisson qui sont données lorsque l'on s'en procure.

Les terres glaises

Argiles sédimentaires très impures, elles sont aussi les plus colorées. Elles regorgent de molécules variées, principalement des marnes, des hydrocarbures et des oxydes de fer. Pour cette raison, elles sont très fusibles et très plastiques.

Les ball clays

Ce sont des terres très plastiques, chargées de carbone car leurs gisements sont souvent situés entre des strates de charbon. Leur grain est très fin. Elles contiennent aussi plus de silice qu'une argile moyenne.

Elles ne peuvent être employées pures à cause d'un retrait excessif. Par contre, associées à des kaolins ou d'autres terres en quantités faibles (1/10ème environ), elles apportent un gain de plasticité.

Leur couleur naturelle est grise (rarement blanche) et rosâtre, à cause de la présence d'oxyde de fer (sauf exceptions). Elles cuisent clair.

Le grès, les terres à grès.

Ce sont des argiles qui proviennent de la décomposition de roches sédimentaires. Selon la nature des roches dont elles proviennent, les oxydes qui la composent, leur propriétés et leurs aspects sont très variés. la caractéristique du grès est de vitrifier à la cuisson lorsqu’il rentre en fusion. Grâce à sa composition, riche en alumine et en silice, il ne fond pas lorsqu'il se vitrifie. Il arrive à se déformer bien sûr si on cuit trop haut, pour les pièces trop fines ou celles qui sont posées sur des enfournements un peu tordus...

Les grès chamottés sont très utilisés en Raku
P1160028 P1160032

En principe, les grès vitrifient à une température assez élevée (vers 1200-1350°C), exigeant des fours puissants dits "fours à grès", mais une cuisson normale ne nécessite pas forcément de si hautes températures.

Ils ont en général une bonne plasticité. Ces argiles de type secondaire sont assez courantes et sont quelquefois employées pures, de manière artisanale. Un assez bon niveau de connaissance des matériaux est cependant souhaitable si l'on a envie de fabriquer ses propres glaçures.
On peut faire aussi des grès au sel. A haute température, on jette dans les ouvertures du four du sel qui dépose une glaçure sur les parois créant un décor apprécié

Les terres à feu ou argiles réfractaires

P1170470 P1170471
Ce ne sont pas des argiles précises. En principe, toute argile est dite "terre à feu" si sa température de fusion (matériau pur) est supérieure à 1500°, quelle que soit sa composition ou si elle est traitée pour servir à la fabrication de récipients culinaires.

On l'utiliser pour la fabrication de briques réfractaires. L'emploi de ces briques est très varié : de l'assemblage de fours à la protection externe d'engins spatiaux.

Ces argiles dénuées de fer mais rarement blanches, à grain souvent grossier, ont un autre intérêt particulier : leur usage additionnel autorise la réalisation de travaux de grande taille. Le grain grossier combiné à un grain plus fin est en effet un gage de solidité et de résistance aux chocs thermiques

La terra cota

IMG_4699 IMG_4746
L'étymologie très vague de ce mot (terre cuite) est à l'opposé de ce qu'il signifie de nos jours - bien que le sens premier semble persister chez certains auteurs - : la terra cota est une argile bien précise.

Elle est très chargée en fer, donc cuit à basse température.

Son grain est grossier, ce qui autorise un séchage d'excellente qualité (écoulement rapide et homogène de l'eau entre les grains).

Elle semble à conseiller pour les travaux de grande taille

L'adobe

Le terme adobe (de genre masculin) désigne un type particulier de briques, mais aussi, par extension, la terre servant à le fabriquer et le mode de fabrication, connu déjà dans l'ancienne Égypte, dans le royaume de Kerma et en Assyrie notamment.

L'adobe en tant qu'argile est une terre grossière et sableuse récoltée en surface.

Elle a peu de plasticité. Son emploi semble réservé aux régions arides où sa conservation n'est pas millénaire, comme en témoignent notamment les "tells" d'Irak, collines informes faites de vestiges de bâtiments construits avec ces briques, effritées et affaissées. L'adobe a cependant rendu de très grands services à l'humanité et peut encore en rendre dans différentes régions du monde.

C'est une argile très ancienne, les preuves qu'elle a données sont notables

* les références historiques qu'elle évoque peuvent être mises en scène dans un travail artistique

* sa facilité d'emploi, de fabrication et d'extraction est unique.

Une variante est la bauge (ou le torchis, ou le pisé), enrichie de foin et pas forcément préparée sous la forme de briques.

La bentonite

C'est une argile naturellement gavée de matières collantes. Son origine est volcanique.

Elle est utilisée en très petite quantité pour accroître la plasticité d'autres terres et pour aucun autre usage car :

* en présence d'eau, son volume augmente considérablement
* elle connaît un très fort retrait au séchage
* elle colle fortement, pour ne pas dire trop.
On l'utilise entre 3 et 5% pour aider à garder les glaçures en suspension. Attention, bien mélanger les poudres à sec sinon on ne s'en dépatouille plus !!!

Récupérer de l'argile dans la nature

P1170760P1170772 P1170764 P1170768 
Attention à tester sa teneur en grains de chaux car ceux-ci gonflent après cuisson et provoquent des fêlures ou fendent la pièce.

Pour éviter ce problème, tamiser la terre très finement (30), faire une petite coupelle et la cuire pour voir le résultat, la couleur, la texture etc…

L’argile résiduelle, qui se trouve au pied des falaises et l’argile sédimentaire, celle qui a été entraînée par l’eau et se retrouve déposée. Elle est souvent plus fine, grâce à l’action de l’eau, du mouvement

Ces argiles souvent pures sont difficiles à modeler, peu souples. En Angleterre on laisse l’argile, nouvellement extraite, exposée à la pluie pendant une année.

Toute pierre doit être enlevée de la masse d’argile. La moindre parcelle de calcaire dans l’argile va faire un point de porosité, les points de chaux expliqués plus haut. Quelquefois plusieurs mois après la mise en service du vase, cette parcelle va gonfler, repousser le vernis et faire un trou dans le vase.

Une argile dont on ne peut enlever le calcaire est mise au rebut. Le potier prend alors une autre argile utilisable.

Les essais nécessaires pour connaître une argile ramassée

Parfois une approche empirique ne permet pas d'avoir de bons résultats, il est alors nécessaire de pratiquer des essais systématiques et quantifiés pour connaître son argile. Voilà comment on peut pratiquer : - à partir d'une argile brute, on fait 15 boulettes de 60 g., ce qui permettra de faire 15 petites poteries.

Cela permet d'avoir une gamme suffisamment large pour avoir une bonne idée de l'argile, tant sur sa malléabilité et comportement à la fabrication et ultérieurement comportement à la cuisson et résistance au choc thermique. La réalisation des petites poteries d'essai sera réalisée rapidement par enfoncement du pouce au centre de la boulette et affinement par pression entre le pouce et l'index, ce qui n'est pas si simple quand on manque d'expérience, mais c'est très formateur !

Après le lavage, la décantation et l’évaporation, on se retrouve avec la masse d’argile. La préparation n’est pas terminée.

Les additifs, sables, chamottes...

Utilité des additifs

Les additifs permettent d’ajuster la plasticité de l’argile, de contrôler sa fermeté, d’accroître sa

porosité, résister au choc thermiques, aux contraintes de cuisson et de résultat.... Avant de passer au four cette argile doit être suffisamment poreuse pour pouvoir sécher. .

Quels sont ces additifs?

On ajoute à l’argile de la silice pour faciliter la fusion des matériaux. On ajoute souvent de la chamotte, pulvérisation de terres déjà cuites. Elle accélère le séchage, empêche les déformations pendant la cuisson, permet les chocs thermiques quand on sort les pièces en fusion du four pour les enfumer (Raku). On peut ajouter du sable fin, de la silice qui sont des dégraissants, du talc, du mica qui permet de résister aux chocs thermiques et de faire un décor et ce que l'on souhaite essayer, le tout étant de faire des essais et de protéger les plaques d'enfournement avec le mélange silice/kaolin afin de pouvoir les nettoyer facilement

Autres additifs: des liants tels que la felsite, (roche volcanique qui peut contenir des cristaux) facilite la fusion des éléments entre eux, rend l’argile imperméable lors de la cuisson afin que le vase puisse remplir sa fonction. (je n'ai pas vérifié, j'ai lu l'info)
Recycler les déchets de terre

Les terres très boueuses sont mises sur des rondeaux de plâtres. Le plâtre absorbe l’eau, et la terre devient de plus en plus facile à travailler au fur et à mesure de son séchage.

Les terres humides raffermies que l'on peut malaxer sont mises en forme de U et posées les unes à côté des autres comme des petits ponts. Lorsque les ponts sont à bonne consistance on les bat et on les remet en boules.
TAMISER

Mélanger terre + eau jusqu'à consistance crème fraîche ou fromage blanc.

Tamiser sur un tamis 30 ou 60 (mailles au cm²)

Mettre à raffermir sur du plâtre que l'on peut recouvrir d'un tissu. Cela évite les grains de chaux qui créent des problèmes après cuisson

La Plasticité

Les artistes et artisans travaillant l'argile entendent par ce terme le fait qu'une terre est capable de conserver la forme qu'ils lui ont donnée. Cette définition est d'ailleurs reprise dans un sens étendu à d'autres domaines par différents ouvrages et dictionnaires.

Concernant la plasticité des terres en particulier,

Des argiles à grain relativement grossier comme le kaolin sont particulièrement plastiques. La granulation d'une terre et sa plasticité dépendent non seulement de la taille, mais aussi de la forme des grains et d'autres particularités qui ont une importance pratiquement équivalente.

La présence d'oxydes métalliques et de différents autres molécules et éléments, le fait que la taille des grains soit variée, le degré d'imbibition d'eau, sont des facteurs de premier ordre.

Les matières organiques - voire la simple présence de carbone, comme dans les ball clays - ont aussi tendance à accroître la plasticité d'une terre. Ainsi, par exemple, une terre vieillie, recelant davantage de bactéries, devient plus "plastique". Mais une argile trop plastique peut se révéler trop collante.

A l'inverse, la présence de sable diminue radicalement la plasticité des terres au point de les rendre inutilisables en sculpture et en poterie si c'est en trop forte quantité, alors qu'elle est appréciée par les fabricants de briques

Le retrait

A cause de la préparation de l'argile par adjonction d'eau, celle-ci connaît un retrait au séchage, puis à la cuisson. Il faut dire qu'une argile préparée pour la sculpture, la poterie, etc., est constituée d'un quart à un tiers d'eau "libre" en termes de poids (l'eau "libre" est l'eau qui n'est pas intimement associée à l'argile à l'échelle moléculaire). L'élimination de cette eau libre au séchage entraîne une première perte de masse de l'ordre de 3 à 8%, les argiles les plus fines et les plus "pures", se rapprochant de la kaolinite, perdant toujours plus d'eau. Les autres, nommées "argiles ouvertes", contiennent suffisamment de corps imperméables (sable, feldspath, quartz, etc.) ouvrant des "canaux" permettant une bonne évacuation de l'eau. Après cuisson, les terres "ouvertes" s'avèrent souvent plus résistantes aux chocs thermiques.

L'eau libre demeure donc présente en quantité importante dans l'argile (eau dite "hygrométrique"). Elle est éliminée au début de la cuisson.

Lorsque le retrait s'effectue mal au séchage, on constate des déformations, fendillements et autres accidents. Le séchage doit être lent, en atmosphère très modérément humide, et bien homogène . Il est également possible d'ajouter de petites quantités de sable (ou d'un autre matériau imperméable cité ci-dessus) afin d'améliorer l'écoulement d'eau. La plasticité de la terre en souffrira cependant. De trop grandes quantités risquent de compromettre l'adhérence aux éventuelles structures de support et même, finalement, de nuire à l'homogénéité du séchage.

Acheter de l'argile

J'ai testé beaucoup d'argiles de Céraquitaine à St Aulaye en Dordogne. David livre gratuitement dans toute la Nouvelle Aquitaine !!!!!

Et on trouve enfin un interlocuteur compétent, serviable qui installe les fours dans la région Aquitaine, vient aider, assure la maintenance du matériel....
Ils fabriquent le réfractaire sur place, une caverne d'Ali Baba pour les potiers... Nous avons visité les ateliers de l'usine avec les stagiaires

La FR 125, argile à Faïence rouge est superbe, elle fait une très belle sigillée orange qui craquelle en Raku. Et prix au ras du plancher. En plus si on n'a pas le coût de la livraison, le calcul est vite fait
La PTE, argile rouge à faïence fine, très belle sigillée orange , plus vive encore que la FR 125

La Faïence blanche FDML se tourne très bien, j'ai testé la sigillée, elle brille bien, la chamottée résiste bien aux chocs thermiques. Emaillage okk
La Normande. Faïence blanche lisse. Se tourne très bien, se polit très bien. La sigillée est vraiment très soyeuse. La chamottée résiste très bien au choc thermique. Bonne pour le Raku

Kyuchu (Fuji) fine ou chamottée, faïence blanche qui est facile à tourner, à polir, donne de très bons résultats. Emaillage okk;  Elle donne de très beaux résultats en RAKU. Très belle sigillée

Baillet pastille orange. Grès blanc très réfractaire, chamotte très fine, se tourne et se polit très bien, excellente résistance aux chocs thermiques. Très belle en Raku. La sigillée est très belle

PRAI. Grès blanc avec chamotte impalpable. Argile exceptionnelle. Sigillée magnifique. Attention à la fragilité au choc thermiques, les formes trop fines, j'en ai fait l'expérience, cassent. Les formes ouvertes sont très fragiles aussi

Le grès OMAHA chamotté, excellent en Raku, au tournage, à haute température. Très bel aspect dans le four à bois à 1280°
La série de grès blancs et de couleur SI O2 est excellente, tous les chamottés résistent au Raku. Pour les couleurs, chacun fait ses tests selon l'aspect recherché, je parle ici de l'aspect technique

J'ai testé des porcelaines ...
LA MONT BLANC est pour les experts en tournage dont je ne suis pas si on veut tourner fin. Elle est telleemnt riche en silice qu'elle ne monte pas. Très peu de plasticité, "fromage blanc". Cassante, difficile à tournasser. Pas pour les débutants. Belle translucidité après fusion. Il faut au moins 1280°, plus c'est okk
AUDREY BLACKMANN. Très bonne dans tous les cas, bien translucide, facile à tourner, beaux résultats.
SAFL. Assez difficile à tourner, beaux résultats

Vous pouvez aller sur le site et télécharger le catalogue. Je n'ai aucun avantage ni bénéfice mais cela fait 40 ans que je ne trouve pas d'interlocuteur proche valable, notre fournisseur historique n'assure pas une cacahuète et on se fait vertement remballer selon les humeurs.... Donc, quel soulagement. http://www.ceraquitaine.fr/

Vous pouvez appeler David Clairaud au 0608581237

C'est un partage amical...


La Terre en Feu | Accueil

La Terre en Feu est l'atelier de poterie qui propose, en Dordogne, des cours et stages pour enfants et adultes. Mais aussi des formations professionnelles.

http://laterreenfeu.fr

Pour me contacter 0685230152. Sophie Houdebert


03 décembre 2014

Stage ou week end Raku.

            Prochaine formation Raku en automne 2015
Il fait partie du cursus complet de formation au métier d'animateur qui peut être suivi par module selon vos besoins
Un stage court aura lieu au cours de l'année par week end ou pendant l'été
2015. Suivez les news, pour recevoir les dates et modalités d'inscription. Vous pouvez vous abonner

60 heures pour apprendre la technique du Raku  et pouvoir pratiquer de façon autonome

Travail sur les engobes, les différentes frittes, le polissage, le Raku nu, la coloration des fritte, les enfumages, quatre cuissons différentes pour les décors et les enfumages
L'atelier possède un n° de formateur, ce stage peut rentrer dans le cadre de la formation professionnelle. en bas de page vous trouverez des liens utiles

Programme jour par jour

Horaires : de 9h à 17h30. (pause déjeûner à 13h)
Première semaine, la terre, les engobes

Mardi   Accueil à 9 heures. Présentation de chacun, du stage.

Historique du Raku. Explication des différentes techniques à l’aide de pièces déjà réalisées. Carreaux d’essais à regarder. Déballage des poteries apportées par les stagiaires

Façonnage de cylindres pour essais en terre spéciale pour le Raku. Travail à la plaque...

Préparation de poudre de terre pour fabriquer des engobes.
DSC09519DSC09520DSC09521DSC09527DSC09523DSC09524DSC09525DSC09526DSC09532DSC09533DSC_0033DSC_0034DSC_0069

DSC_0039DSC_0045Moyenne

Mercredi On continue les pièces pour essais, polissage, engobage. Théorie sur les engobes, les oxydes colorants, les différentes terres et leurs températures de cuisson. Décors des pièces avec les engobes
DSC09543DSC09556DSC09552DSC09545DSC_0030DSC_0066DSC_0081DSC_0088DSC_0089DSC09558DSC_0101

DSC_0113DSC_0133

Jeudi Façonnage de nouvelles pièces. Engobage des pièces d’essai. Engobage, polissage ou décoration. Engobage des pièces prêtes
IMG_0114IMG_0116DSC_0162IMG_0117IMG_0121PA190031DSC_0160DSC_0161DSC_0163DSC05907DSC05905DSC_0165DSC05900DSC05912-001DSC05916-001DSC05921

Vendredi Finition, décoration de toutes les pièces, enfournement des pièces terminées dans le grand four à gaz.
PA190033DSC_0168DSC_0171DSC_0175

Préparation des différentes frittes, introduction à la théorie des glaçures, découverte des tuiles d'essais

DSC_0013DSC_0014DSC_0015DSC_0016DSC_0017DSC_0018DSC_0021DSC_0027

Mardi de la deuxième semaine
Cuisson des pièces pour le dégourdi dans le four à gaz. Enfumage des pièces polies

DSC_0032DSC_0020DSC_0025DSC_0027DSC_0069DSC_0067DSC_0096DSC_0100

DSC_0108DSC_0049DSC_0099DSC_0059DSC_0115DSC_0144DSC_0116DSC_0129-001DSC_0130-001DSC_0147DSC_0148-001DSC_0150-001IMG_0197IMG_0199IMG_0202DSC_0151-001IMG_0223IMG_0225IMG_0244

Théorie sur les cuissons, les différents types de fours, électriques, gaz, bois et leur conduite de cuisson.

Théorie sur les glaçures, leur nature, leur composition, comment les préparer, comment les utiliser. Qu’est ce qu’une fritte ?
En milieu d’après midi, lorsque le four à gaz sera arrivé en fusion, ouverture et enfumage des pièces polies. Explication des enfumages. Copeaux, papier, herbe, végétaux, foin, paille...

Mercredi  Défournement des cylindres d'essai et des pièces biscuités dans le four à gaz. Passage de 5 frittes différentes naturelles opacifiées, colorées sur les cylindres d'essais. Nettoyage, enfournement dans le petit four.

DSC_0204-001DSC_0206DSC_0207DSC_0208-001DSC_0210-001DSC_0212-001DSC_0213DSC_0220-001DSC_0223DSC_0227DSC_0235DSC_0236-001DSC_0247DSC_0238DSC_0239DSC_0011DSC_0017DSC_0253DSC_0255DSC_0287-001
IMG_0269IMG_0270IMG_0271IMG_0274IMG_0275IMG_0276IMG_0277IMG_0305

Cuisson Raku, enfumage, défournement. Nettoyage des pièces après enfumage.

Jeudi

Défournement des pièces cuites dans le four à bois. Analyse des résultats de cuisson des premières pièces.
Émaillage des pièces cuites au bois, des poteries qui n'ont pas été cuites la veille, enfournement, cuisson, enfumages. Nettoyage des pièces.
IMG_0608IMG_0609IMG_0621IMG_0642IMG_0658IMG_0665IMG_0668IMG_0671IMG_0673IMG_0677IMG_0678IMG_0681

 


VendrediSi besoin est, dernière cuisson dans le petit four. Finitions du nettoyage, analyse des résultats de cuisson. Nettoyage

Questions / réponses.

Adresses pour le matériel nécessaire. Nettoyage de l’atelier. Clôture du stage.

Quelques uns des résultats de la semaine...
Frittes sur engobes, polissage et enfumage, Raku nu, coloration et opacification de frittes, cinq cuissons ont été faites pendant la deuxième semaine pour les différents enfumage dont une re-cuisson pour les résultats insatisfaisants

IMG_0679IMG_0685DSC_0183DSC_0188DSC_0187IMG_0689DSC_0190IMG_06915 cuit!! (7)5 cuit!! (11)5 cuit!! (22)5 cuit!! (30)5 cuit!! (40)DSC06101DSC06102DSC06127DSC06104DSC06109DSC06110DSC06114DSC06118DSC06119DSC06121DSC06161DSC06164DSC06165DSC06167DSC06168DSC06092DSC06097DSC06114DSC06098DSC06137DSC06107DSC06116DSC06130DSC06113DSC06139

Les programmes des formations suivantes sont sur le site 
http://laterreenfeu.free.fr/augresdufeu/fpra01.htm

En fonction de votre statut,
différents modes de financement sont possibles :

Vous êtes salarié(e)

Que vous soyez en en CDD ou en CDI, différents dispositifs permettent de financer votre formation :
- Le plan de formation
- Le Congé individuel de formation (CIF)
- Le DIF (Droit individuel à la formation)

Vous pouvez cliquer sur ce lien pour avoir de plus amples informations : vosdroits.service-public.fr

Vous êtes demandeur d’emploi

Si vous êtes inscrits au Pole Emploi, vous pouvez demander à bénéficier d’une formation dans le cadre de l’AIF (Aide Individuelle à la formation)

Vous pouvez cliquer sur ce lien pour avoir de plus amples informations : pole-emploi.fr

Vous exercez une profession libérale

Les artisans, commerçants et professions libérales doivent s’adresser à l’OPCA auprès duquel ils cotisent. Chaque OPCA fixe ses critères et modalités de prise en charge des demandes de formation. Nous vous conseillons de vous renseigner au plus tôt car souvent les demandes de prise en charge doivent être établies avant le début de l’action.

Vous cherchez une aide à l’auto-financement

Si vous souhaitez financer vous-même votre formation ou si votre demande a été refusée au titre du DIF, du CIF et/ou du plan de formation, il vous est possible d’obtenir des aides de votre mairie, votre conseil général ou régional. Ils peuvent participer au financement de votre formation. Contactez les.

Vous êtes bénévole d’association

Le Fonds National de la Vie Associative (FNDVA) finance des actions de formations pour les associations qui en font la demande. Les dossiers complets de demande sont à remplir avant le mois d’avril de chaque année.

Si vous souhaitez être informé de la publication de ces fiches ou des activités de l'atelier, vous pouvez vous abonner à la newsletter (en haut à droite)
Pour tout renseignement 0685230152
Pour venir à l'atelier http://laterreenfeu.free.fr/pv01.htm

16 septembre 2014

Les argiles, les pâtes de composition, des références de terres intéressantes, où en acheter

Petite fiche pédagogique que je vous partage. Cette fois, pas très attrayante, pas de photos mais des indications assez simples qui peuvent servir aux débutants.  Il y aurait beaucoup plus à dire, bien sûr, chaque terre est unique même si il y a des familles d'argile, seuls les essais et l'expérience de chaque potier permettra de les connaître...
Bonne lecture...

Acheter de l'argile

Céraquitaine à St Aulaye en Dordogne. Il livre gratuitement dans toute la France !!!!!

Et on trouve enfin un interlocuteur compétent, serviable qui installe les fours dans la région Aquitaine, vient aider, assure la maintenance du matériel....
Ils fabriquent le réfractaire sur place, une caverne d'Ali Baba pour les potiers... Nous avons visité avec les stagiaires les ateliers, je posterai les photos bientôt...

Je suis en train de tester les argiles, déjà, la FR 125, argile à Faïence rouge est superbe, elle fait une très belle sigillée orange qui craquelle en Raku. Et prix au ras du plancher. En plus si on n'a pas le coût de la livraison, le calcul est vite fait

La Faïence blanche FDML se tourne très bien, j'ai testé la sigillée, elle brille bien, je ne l'ai pas encore enfumée, ça va venir d'ici quelques jours..

La FDS est fine, à la recuisson des petites pyrites de fer apparaissent, je vais en discuter avec David mais je l'apparanterais presque à un grès, il me semble que sa texture lui permettrait de monter plus haut...

J'ai d'autres argiles à tester, au fur et à mesure je découvre et je les partagerai.

Je vais tester, et bientôt je vais fricotter à nouveau avec la haute température... Et reprendre le travail de la porcelaine laissé de côté il y a vingt ans pour me consacrer uniquement aux formations et à la terre sigillée...

Je n'ai pas trop le temps aujourd'hui mais je ferai un descriptif complet Vous pouvez aller sur le site et télécharger le catalogue. Je n'ai aucun avantage ni bénéfice mais cela fait 40 ans que je ne trouve pas d'interlocuteur proche valable, notre fournisseur historique n'assure pas une cacahuete et on se fait vertement remballer selon les humeurs.... Donc, quel soulagement.  http://www.ceraquitaine.fr/

Vous pouvez appeler David Clairaud au 0608581237

C'est un partage amical...

La faïence

C'est l'argile la plus courante. La faïence a servi à réaliser la grande majorité des terres cuites ou séchées sur notre planète.

Elle est plastique. Parfois trop, surtout la variété rouge. Il faut alors la marier à une autre terre.

Les minerais rouges sont extrêmement courants sur terre mais beaucoup sont inutilisables à cause de la présence en eux de métaux alcalins . Cependant, la réserve de terre utilisable est immense.

Il existe également des variétés blanches, grises, etc., mais aussi des argiles chamottées (en principe artificiellement) d'usage courant en arts plastiques notamment. En fait, la faïence rouge convient autant à la sculpture qu'à la poterie.

La température de cuisson (et non de fusion intégrale) des faïences disponibles un peu partout dans le commerce est souvent de  850 à 1100°C. Elles contiennent tout au plus 2/3 de silice, les autres composants jouant le rôle de fondants.C'est ce qui fait que si on dépasse le point de cuisson, si elle arrive en fusion, elle fond et coule sur les plaques de cuisson. Elles contiennent peu d'alumine, agent de viscosité et moins de silice que le grès. Elles cuisent donc à plus  basse température

La faïence reste poreuse, même sous la glaçure et il faudra avoir un accord parfait de coefficient de dilatation pour pouvoir faire de la faïence utilitaire non poreuse à l'utilisation.

Beaucoup de faïences peuvent être employées pures.

Plus plus on monte en température, plus elle sera cuite mais elle risque de fondre et se transformer en lave si on dépasse la température maximum, surtout pour les argiles rouges qui contiennent du fer, ce qui rend la terre plus fusible. Le manganèse aussi rend les argiles plus fusibles.

Le kaolin, composant des pâtes à porcelaine

Au-delà de ce qui a déjà été spécifié dans le glossaire et ci-dessus, ajoutons que le véritable kaolin chinois est réputé plus aisé à travailler, plus plastique que les autres variétés, très adapté aux travaux de poterie et cuisant bien blanc - comme le kaolin anglais, dit-on. Les kaolins, dans l'ensemble, ont un grain relativement grossier par rapport à d'autres terres à modeler 

Les kaolins primaires seraient nettement plus plastiques et plus blancs après cuisson que les kaolins secondaires.

Rappelons que la température de fusion du kaolin est particulièrement élevée. Pour abaisser cette température et, lorsque l'on est en présence de certaines variétés, pour disposer d'une meilleure plasticité, il est courant de lui associer des terres à grain plus fin, notamment les ball clays, mais aussi, lorsque la plasticité est indifférente, à ce que l'on nomme "les silices".

Il est courant que le kaolin représente à peine la moitié du mélange. Un exemple type de mixture utilisée en poterie met en œuvre 40% de kaolin, 10% de ball clays, 20% de silices et 30% de feldspath (chiffres Daniel Rhodes, proportions confirmées par ailleurs). Ces données ne sont fournies qu'à titre indicatif, la variété de kaolin et le type de l'objet à réaliser pouvant rendre nécessaire un ajustement important.

Le kaolin, grâce à son grain relativement grossier qui autorise un écoulement satisfaisant de l'eau, pose peu de problèmes de retrait.
Les pâtes à porcelaine sont composées pour satisfaire aux besoins des potiers, des industriels et leur variété est très grande. On trouve des porcelaines composées qui cuisent à "basse " température, 1230°, jusqu'aux porcelaines de grand feu 1450°. Chaque fournisseur a bien sûr ses recettes et ses températures de cuisson qui sont données lorsque l'on s'en procure.

Les terres glaises

Argiles sédimentaires très impures, elles sont aussi les plus colorées. Elles regorgent de molécules variées, principalement des marnes, des hydrocarbures et des oxydes de fer. Pour cette raison, elles sont très fusibles et très plastiques. 


Les ball clays

Ce sont des terres très plastiques, chargées de carbone car leurs gisements sont souvent situés entre des strates de charbon. Leur grain est très fin. Elles contiennent aussi plus de silice qu'une argile moyenne.

Elles ne peuvent être employées pures à cause d'un retrait excessif. Par contre, associées à des kaolins ou d'autres terres en quantités faibles (1/10ème environ), elles apportent un gain de plasticité.

Leur couleur naturelle est grise (rarement blanche) et rosâtre, à cause de la présence d'oxyde de fer (sauf exceptions). Elles cuisent clair.

Le grès, les terres à grès.

Ce sont des argiles qui proviennent de la décomposition de roches sédimentaires. Selon la nature des roches dont elles proviennent, les oxydes qui la composent, leur propriétés et leurs aspects sont très variés. la caractéristique du grès est de vitrifier à la cuisson lorsquil rentre en fusion. Grâce à sa composition, riche en alumine et en silice, il ne fond pas lorqu'il se vitrifie. Il arrive à se déformer bien sûr si on cuit trop haut, pour les pièces trop fines ou celles qui sont posées sur des enfournements un peu tordus...

En principe, les grès vitrifient à une température assez élevée (vers 1200-1350°C), exigeant des fours puissants dits "fours à grès", mais une cuisson normale ne nécessite pas forcément de si hautes températures.

Ils ont en général une bonne plasticité. Ces argiles de type secondaire sont assez courantes et sont quelquefois employées pures, de manière artisanale. Un assez bon niveau de connaissance des matériaux est cependant souhaitable si l'on a envie de fabriquer ses propres glaçures.
On peut faire aussi des grès au sel. A haute température, on jette dans les ouvertures du four du sel qui dépose une glaçure sur les parois créant un décor apprécié

Les terres à feu ou argiles réfractaires

Ce ne sont pas des argiles précises. En principe, toute argile est dite "terre à feu" si sa température de fusion (matériau pur) est supérieure à 1500°, quelle que soit sa composition ou si elle est traitée pour servir à la fabrication de récipients culinaires.

On l'utiliser pour la fabrication de briques réfractaires. L'emploi de ces briques est très varié : de l'assemblage de fours à la protection externe d'engins spatiaux.

Ces argiles dénuées de fer mais rarement blanches, à grain souvent grossier, ont un autre intérêt particulier : leur usage additionnel autorise la réalisation de travaux de grande taille. Le grain grossier combiné à un grain plus fin est en effet un gage de solidité et de résistance aux chocs thermiques

 La terra cota

L'étymologie très vague de ce mot (terre cuite) est à l'opposé de ce qu'il signifie de nos jours - bien que le sens premier semble persister chez certains auteurs - : la terra cota est une argile bien précise.

Elle est très chargée en fer, donc cuit à basse température.
Son grain est grossier, ce qui autorise un séchage d'excellente qualité (écoulement rapide et homogène de l'eau entre les grains).
Elle semble à conseiller pour les travaux de grande taille

L'adobe

Le terme adobe (de genre masculin) désigne un type particulier de briques, mais aussi, par extension, la terre servant à le fabriquer et le mode de fabrication, connu déjà dans l'ancienne Égypte, dans le royaume de Kerma et en Assyrie notamment.

L'adobe en tant qu'argile est une terre grossière et sableuse récoltée en surface.

Elle a peu de plasticité. Son emploi semble réservé aux régions arides où sa conservation n'est pas millénaire, comme en témoignent notamment les "tells" d'Irak, collines informes faites de vestiges de bâtiments construits avec ces briques, effritées et affaissées. L'adobe a cependant rendu de très grands services à l'humanité et peut encore en rendre dans différentes régions du monde.

C'est une argile très ancienne, les preuves qu'elle a données sont notables
* les références historiques qu'elle évoque peuvent être mises en scène dans un travail artistique
* sa facilité d'emploi, de fabrication et d'extraction est unique.

Une variante est la bauge (ou le torchis, ou le pisé), enrichie de foin et pas forcément préparée sous la forme de briques.


La bentonite

C'est une argile naturellement gavée de matières collantes. Son origine est volcanique.

Elle est utilisée en très petite quantité pour accroître la plasticité d'autres terres et pour aucun autre usage car :

* en présence d'eau, son volume augmente considérablement
* elle connaît un très fort retrait au séchage
* elle colle fortement, pour ne pas dire trop.
On l'utilise entre 3 et 5% pour aider à garder les glaçures en suspension. Attention, bien mélanger les poudres à sec sinon on ne s'en dépatouille plus !!!

 Récupérer de l'argile dans la nature

Attention à tester sa teneur en grains de chaux car ceux-ci gonflent après cuisson et provoquent des fêlures ou fendent la pièce.

Pour éviter ce problème, tamiser la terre très finement (30), faire une petite coupelle et la cuire pour voir le résultat, la couleur, la texture etc…

 L’argile résiduelle, qui se trouve au pied des falaises et l’argile sédimentaire, celle qui a été

entraînée par l’eau et se retrouve déposée. Elle est souvent plus fine, grâce à l’action de l’eau, du

mouvement

Ces argiles souvent pures sont difficiles à modeler, peu souples. En Angleterre on laisse l’argile,

nouvellement extraite, exposée à la pluie pendant une année.

Toute pierre doit être enlevée de la masse d’argile. La moindre parcelle de calcaire dans l’argile va

faire un point de porosité, les points de chaux expliqués plus haut. Quelquefois plusieurs mois après la mise en service du vase, cette parcelle va gonfler, repousser le vernis et faire un trou dans le vase.

Une argile dont on ne peut enlever le calcaire est mise au rebut. Le potier prend alors une autre argile utilisable.

 

Les essais nécessaires pour connaître une argile ramassée

Parfois une approche empirique ne permet pas d'avoir de bons résultats, il est alors nécessaire de pratiquer des essais systématiques et quantifiés pour connaître son argile. Voilà comment on peut pratiquer : - à partir d'une argile brute, on fait 15 boulettes de 60 g., ce qui permettra de faire 15 petites poteries.

 

Ex. A1 : - pâte brute. A2 : - sable 5 g. - chamotte 5 g.

 

1

2

3

4

5

A

s0c0

s5 c5

s10 c5

s15 c5

s20 c5

B

s5c0

s5 c10

s10 c10

s15 c10

s20 c10

C

s0c5

s5 c15

s10 c15

s15 c15

s20 c15

Cela permet d'avoir une gamme suffisamment large pour avoir une bonne idée de l'argile, tant sur sa malléabilité et comportement à la fabrication et ultérieurement comportement à la cuisson et résistance au choc thermique. La réalisation des petites poteries d'essai sera réalisée rapidement par enfoncement du pouce au centre de la boulette et affinement par pression entre le pouce et l'index, ce qui n'est pas si simple quand on manque d'expérience, mais c'est très formateur !

Après le lavage, la décantation et l’évaporation, on se retrouve avec la masse d’argile. La préparation n’est pas terminée.

 

Les additifs, sables, chamottes...

Utilité des additifs

Les additifs permettent d’ajuster la plasticité de l’argile, de contrôler sa fermeté, d’accroître sa

porosité, résister au choc thermiques, aux contraintes de cuisson et de résultat.... Avant de passer au four cette argile doit être suffisamment poreuse pour pouvoir sécher. .

Quels sont ces additifs?

On ajoute à l’argile de la silice pour faciliter la fusion des matériaux. On ajoute souvent de la chamotte, pulvérisation de terres déjà cuites. Elle accélère le séchage, empêche les déformations pendant la cuisson, permet les choces thermiques quand on sort les pièces en fusion du four pour les enfumer (Raku). On peut ajouter du sable fin, de la silice qui sont des dégraissants, du talc, du mica qui permet de résister aux chocs thermiques et de faire un décor et ce que l'on souhaite essayer, le tout étant de faire des essais et de protéger les plaques d'enfournement avec le mélange silice/kaolin afin de pouvoir les nettoyer facilement

Autres additifs: des liants tels que la felsite, (roche volcanique qui peut contenir des cristaux) facilite la fusion des éléments entre eux, rend l’argile imperméable lors de la cuisson afin que le vase puisse remplir sa fonction. (je n'ai pas vérifié, j'ai lu l'info)

Recycler les déchets de terre

Les terres très boueuses sont mises sur des rondeaux de plâtres. Le plâtre absorbe l’eau, et la terre devient de plus en plus facile à travailler au fur et à mesure de son séchage.

Les terres humides raffermies que l'on peut malaxer sont mises en forme de U et posées les unes à côté des autres comme des petits ponts. Lorsque les ponts sont à bonne consistance on les bat et on les remet en boules.

TAMISER

Mélanger terre + eau  jusqu'à consistance crème fraîche ou fromage blanc.

Tamiser sur un tamis 30 ou 60 (mailles au cm²)

Mettre à raffermir sur du plâtre que l'on peut recouvrir d'un tissu. Cela évite les grains de chaux qui créent des problèmes après cuisson 

La Plasticité

Les artistes et artisans travaillant l'argile entendent par ce terme le fait qu'une terre est capable de conserver la forme qu'ils lui ont donnée. Cette définition est d'ailleurs reprise dans un sens étendu à d'autres domaines par différents ouvrages et dictionnaires.

Concernant la plasticité des terres en particulier,

Des argiles à grain relativement grossier comme le kaolin sont particulièrement plastiques. La granulation d'une terre et sa plasticité dépendent non seulement de la taille, mais aussi de la forme des grains et d'autres particularités qui ont une importance pratiquement équivalente.

La présence d'oxydes métalliques et de différents autres molécules et éléments, le fait que la taille des grains soit variée, le degré d'imbibition d'eau, sont des facteurs de premier ordre.

Les matières organiques - voire la simple présence de carbone, comme dans les ball clays - ont aussi tendance à accroître la plasticité d'une terre. Ainsi, par exemple, une terre vieillie, recelant davantage de bactéries, devient plus "plastique". Mais une argile trop plastique peut se révéler trop collante.

A l'inverse, la présence de sable diminue radicalement la plasticité des terres au point de les rendre inutilisables en sculpture et en poterie si c'est en trop forte quantité, alors qu'elle est appréciée par les fabricants de briques

 Le retrait

 A cause de la préparation de l'argile par adjonction d'eau, celle-ci connaît un retrait au séchage, puis à la cuisson. Il faut dire qu'une argile préparée pour la sculpture, la poterie, etc., est constituée d'un quart à un tiers d'eau "libre" en termes de poids (l'eau "libre" est l'eau qui n'est pas intimement associée à l'argile à l'échelle moléculaire). L'élimination de cette eau libre au séchage entraîne une première perte de masse de l'ordre de 3 à 8%, les argiles les plus fines et les plus "pures", se rapprochant de la kaolinite, perdant toujours plus d'eau. Les autres, nommées "argiles ouvertes", contiennent suffisamment de corps imperméables (sable, feldspath, quartz, etc.) ouvrant des "canaux" permettant une bonne évacuation de l'eau. Après cuisson, les terres "ouvertes" s'avèrent souvent plus résistantes aux chocs thermiques.

L'eau libre demeure donc présente en quantité importante dans l'argile (eau dite "hygrométrique"). Elle est éliminée au début de la cuisson.

Lorsque le retrait s'effectue mal au séchage, on constate des déformations, fendillements et autres accidents. Le séchage doit être lent, en atmosphère très modérément humide, et bien homogène . Il est également possible d'ajouter de petites quantités de sable (ou d'un autre matériau imperméable cité ci-dessus) afin d'améliorer l'écoulement d'eau. La plasticité de la terre en souffrira cependant. De trop grandes quantités risquent de compromettre l'adhérence aux éventuelles structures de support et même, finalement, de nuire à l'homogénéité du séchage.

 

12 décembre 2013

Deux nouvelles journées portes ouvertes à l'atelier


alendier
BarbotineCuls de bolsbols au feuChemins de terreCreusage d'une grosse bouleEn plein cours de tournageenfumage sigilléesEn plein feuEnfumageFeu d'artificeEtincellesenseigne, le potierLa main dans le potfumée noire four à boisLa potière regarde les pièces à la sortie du fourLa potière au tourLes mains dans la barbotineles mains ouvrent la terreoutils au pied du potOuverture du four RakuPot au feuPetit bolPots prêts à passer au feuprête à enfumerThierry au fourDSC00223DSC00252DSC00136DSC00182DSC00184Thierry

Pour voir les programmes de l'année : http://laterreenfeu.free.fr/ev00.htm

Plein de bonnes nouvelles !!!

Tout d'abord, nous vous invitons à venir visiter l'atelier

Entre le 5 et le 21 décembre de 10h à 12h30 et de 14h30 à 17h du mardi au samedi.

Suite aux demandes ,
Nous avons ajouté deux journées portes ouvertes les samedi 14 et 21 décembre

Programme de la journée :
A partir de 10h, visite de l'atelier, de l'exposition.

Ateliers gratuits sur inscription au 0781743814

De 10h à 10h30, atelier de modelage pour tous, modelage d'une tête
De 10h30 à 11h, atelier de modelage pour tous, modelage d'une main
A 12h, apéritif offert
Pause de 13h00 à 14h30
De 15h à 16h30, atelier de tournage pour tous, tournage d'un bol. Venez recevoir votre baptême de tour !!
A 16h30, projection de trois films,
- "Le gnome potier"
- Hagoun Mati, un film sur les derniers potiers du Bengale
_ "Terres brûlées", un film sur le travail d'un potier coréen, Seung ho Yang

img3


Depuis que Sophie (encore une!!), notre jolie secrétaire nous a rejoints, le projet associatif avance à grands pas. Le DLA 'dispositif local d'accompagnement qui nous a été accordé nous permet de structurer encore mieux l'association, de mieux travailler sur la demande de certification, de rédiger  de façon 'professionnelle" le projet associatif et d'nevisage de trouver des partenaires financiers pour continuer à aménager la plateforme et terminer la construction de l'atelier.

DSC_0190

DSCF6897

DSC_0050

 

 

 

 

 

DSCF6897

 

DSC_0051

DSC_0055

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tout le monde aide Thierry  pour monter la charpente du nouvel abri    

 

 

Nous avons participé au marché de potiers de Roquettes et avons revu de nombreux amis; C'était un moment vraiment agréable avec cette équipe dynamique et dévouée. Merci à toutes et tous les organisateurs et bénévoles de ce marché !!

DSC06171Quelques vues du stand et des pièces exposées...

DSC06173

DSC06177

DSC06178

DSC06188

 




















DSC06204

DSC06196

 

DSC06199

 

 

 

DSC06210

 

DSC06216



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC06193

DSC06219

DSC06220

DSC06225

DSC06230

 

DSC06251DSC06255

 

DSC06259

 

DSC06274

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les ateliers d'animation de Marie pendant les deux jours du marché :)

 Du 12 au 22 novembre a eu lieu la formation de tournage pour 7 élèves dont la plupart étaient des débutantes. Bravo les filles !!!

DSC_0009

DSC_0013

DSC_0056

DSC_0059

DSC_0065

DSC_0072

DSC_0077

DSC_0078

DSC_0079

DSC_0082

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC_0029

 

DSC_0129

 

DSC_0209

 

 

 

Ponts du 2éme Jour

DSC_0283

DSC_0310

DSC_0326

DSC_0347

Marie concent

DSC_0001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



DSC06329

 

 

 

 

 

 

 

 




DSC06335

 

DSC06336

 

DSC06339

 

DSC06347

 

DSC06350

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  DSC_0126

 

 DSC_0126

 

 

 

 

 

 

DSC_0148DSC_0146

 

DSC_0167

DSC_0186

DSC_0201

DSC_0220

DSC06284

DSC06286

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC06353Marie concent

 

DSC06361

 

DSC06366

 

DSC06374

 

DSC06375

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC06370

 

DSC06371

 

DSC06388

 

DSC06389

 

DSC06390

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCF7230

 

DSCF7233DSCF7237

 

 

 

P1200573

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC06393

DSC06394

 

DSC06397

 

DSC06400

 

DSC06401

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCF7277

 

 

DSC06398

 

 

 

DSCF7324

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La belle équipe au complet :)
Les poteries tournées seront décorées lors de la formation de décoration aux engobes qui aura lieu du 7 au 17 janvier

Pour voir le programme  http://laterreenfeu.free.fr/augresdufeu/fpdc01.htm

 Pour voir les programmes de l'année :

http://laterreenfeu.free.fr/ev00.htm

Merci de votre intérêt. A bientôt pour de nouvelles aventures !!:=)
Plein de belles créations à toutes et tous

Tous les stages peuvent faire l’objet d’une prise en charge CIF, DIF, Chambre des métiers, professions libérales… Nous consulter
A bientôt pour de nouvelles aventures Extraordinaires... 

Site http://laterreenfeu.com
Blog http://laterreenfeu.canalblog.com

Adresse :  Valojoulx lieu dit "Les Faux " 24290 Valojoulx (Route de Thonac à La chapelle Aubareil)

Et si vous avez juste envie de passer voir ce qui se passe,
n’hésitez pas, appelez au 0685230152. L'atelier et l'exposition se visitent sur rendez vous