" />
06 novembre 2020

Petit glossaire du potier

Barbotine   DSC04603


La barbotine est un mélange de terre et d’eau plus ou moins liquide qui a de nombreux usages, comme le garnissage des poteries, l’assemblage de plusieurs pièces, le tournage, le coulage dans des moules en plâtre….

 

 

DSC04812

Centrage
Le centrage est le fait de mettre la terre au centre sur le tour par pression des mains. Il est nécessaire que les pièces soient centrées pour pouvoir continuer à monter les pièces sinon les parois ne sont pas régulières.

 


Chamotte

La chamotte est de l’argile déjà cuite que l’on broie plus ou moins finement selon l’usage pour la sculpture, le Raku, pour donner une texture particulière aux poteries. On peut aller jusqu’à 35% dans la terre à Raku, ce qui permet d’accepter le choc thermique et diminue ainsi les risques de casse au défournement, dans les cuissons primitives. Elle diminue le retrait de l’argile dans les sculptures et diminue ainsi les risques de fente au séchage et à la cuisson.

colombins

Colombin
Un colombin est un boudin d’argile fraiche qui sert à monter des poteries à la main, à décorer des la poterieen colombins est une technique primitive dans la céramique importée d'Amérique après leur découverte par Christophe Colomb.
Les boudins qui la composent prirent à cette époque le nom de colombins.
Coulage
Le coulage est le fait de faire des pièces dans des moules en plâtre. Pour cela, on utilise de la barbotine dense mais liquide. On densifie la barbotine pour éviter la saturation d’eau dans les moules et diminuer le temps de séchage. Pour cela, on utilise du défloculent avec un pourcentage précis selon chaque type de terre. On remplit les moules, une pellicule d’argile va se déposer sur le plâtre, plus ou moins épaisse selon la durée du coulage et on va vider l’excédent dès que l’épaisseur des pièces est suffisante.
Décantation
La décantation de l'argile est le fait de la laisser tremper dans de l'eau. Les particules lourdes d'argile tombent au fond du récipient. Pour obtenir
une terre sigillée, l'eau de pluie est plus propice. On peut ajouter un peu de silicate de soude ou des cendres de bois pour aider la séparation des particules lourdes et légères.
Défloculent
Le défloculent est un produit qui permet de densifier l’argile en maintenant les molécules en suspension. Les défloculents les plus utilisés sont le carbonate et le silicate de soude. Pour fabriquer de la terre de coulage versée dans les moules en plâtre, la barbotine est défloculée, ce qui permet d'être plus dense et de ne pas saturer les moules d'eau. Les poteries se démoulent également plus rapidement. Les défloculents pour les terres de coulage sont vendus par les revendeurs en même temps que la terre. Toutes les argiles ne nécessitent pas la même quantité, il faut demander au revendeur de terre ou faire des essais si on ne connaît pas la provenance de l'argile.
Ebauchoir 
ébauchoir Un ébauchoir est un petit outil long en bois dur de préférence, souvent en buis qui peut avoir des formes très variées selon les besoins. Chacune des deux extrémités a une forme différente. Il permet de coller des pièces rapportées, d'aller dans les petits coins là où le doigt ne peut pas aller, de modeler des formes....
Email
Un émail est un revêtement vitreux obtenu par la fonte de la silice. Il doit être calculé très précisément pour avoir de bonnes qualités, bien fondu, agréable à l’œil et au toucher, révélant de belles couleurs, solide pour ne pas être rayé dans les poteries utilitaires…. Chaque potier a ses recettes, ses matières premières, ses façons de cuire, voilà pourquoi les résultats sont si variés. Il se présente sous la forme d’une poudre que l’on prépare avec de l’eau à la consistance d’une pâte à crèpes. On le pose au pistolet, par trempage, au pinceau, à la louche en couche plus ou moins fine selon le résultat escompté. De façon courante, on pose plus ou moins un millimètre d’épaisseur.
Engobe
Un engobe est une terre mélangée à de l’eau qui peut être naturelle ou colorée. Il sert à changer la couleur de base d’une terre ou à faire des décors. On le pose au pinceau, au pistolet, par trempage, à la louche…. On le prépare en broyant et tamisant de l’argile sèche. Si on doit le colorer, on pèse les poudres de terre et d‘oxydes et on rajoute l’eau jusqu’à la consistance d’un yaourt liquide. On peut l’utiliser plus dense ou plus liquide.
Estampage
L'estampage consiste à appliquer une plaque de terre sur une forme concave ou convexe qui sert de moule. Les formes sont en matériau poreux comme le plâtre, par exemple ou il est nécessaire de poser un tissu entre la forme et la terre humide pour éviter que la plaque colle au moule. Les gallo romains utilisaient des moules en terre poreuse dans lesquels ils avaient creusés des décors souvent à l'aide de sceaux ou gravés à la pointe. Ils poussaient la terre contre les parois à l'aide des doigts humides ou d'un outil et le décor sortait en relief après démoulage.
Estèque 
ébauchoirUne estèque est une forme plate en bois, en métal ou autre matériau. Elle a une forme concave, convexe, plate, suivant la poterie que l’on fait. Elle permet de bien lisser la terre lorsque l’on monte une pièce au colombin, de rattraper des formes qui s’affaissent au modelage….
Garnissage
Le garmissage des pièces est le collage des anses, des becs verseurs…

girelle

Girelle
La girelle est la plaque ronde qui tourne sur laquelle on pose la terre. Il existe toutes sortes de girelles de table, sur pied, qui servent au modelage, à la décoration, au façonnage de poteries au colombins…

 

 

Grésée
Une terre est dite grésée lorsqu'elle est rentrée en fusion et a perdu toute porosité. On peut aussi dure qu'elle est vitrifiée. L'argile à grès et la pâte à porcelaine sont des terres riches en alumine et en silice que l'on fait vitrifier. A ce moment là, il y a fusion intime entre la glaçure et la terre.
Fritte

Une fritte est un silicate, mélange de silice avec d’autres matériaux, comme la soude, la potasse qui sont solubles à la température du Raku et que l’on rend insolubles par le procédé du frittage. C’est à dire que l’on porte le mélange choisi en fusion dans des creusets, on fait couler la fusion dans de l’eau et on broie le verre obtenu. Cette poudre très fine est la fritte. Une fois cuite sur une poterie, elle forme une pellicule de verre transparente. Son usage principal est le Raku, mais on peut l’utiliser pour baisser le point de fusion d’un émail. Elle peut être laissée transparente ou être opacifiée, colorée….

DSCF7253

Mandrin
Un mandrin est un outil de forme creuse que le potier tourne pour poser les pièces à l’envers sans que le col touche la girelle et se casse. Avant cuisson, la terre est très fragile, à peu près comme une coquille d’œuf si elle est fine. Il faut appuyer assez fort pour maintenir la pièce lors du tournassage, on a intérêt à ce qu’elle soit bien calée.
Mirette
mirette Petit Outil à manche en bois ayant à chacune de ses extrémités un anneau de métal tranchant ou rond selon les besoins. Les anneaux ont des formes variées, rondes, triangulaires, courbes.... Les mirettes à fil tranchant permettent de tournasser alors que les mirettes à fil rond servent à travailler la terre fraîche, creuser les sculptures...
Mirebauche
mirebauche
Petit outil à manche en bois ayant une mirette à une extrémité et un ébauchoir à l'autre extrémité

Cécile La Chapelle Aubareil-004

Mur
Le mur est la paroi verticale d'un pot que l'on façonne sur le tour. C'est l'opération qui suit le centrage et le creusage. On le fait en exerçant une pression régulière, ferme mais en ne pressant pas trop la terre. Le mur détermine la forme de la pièce. Il sera haut pour un cylindre, arrondi pour une forme ronde....


Neutre
On parle d'atmosphère de cuisson neutre pour une cuisson en four électrique. Il n'y a pas de combustion, pas de production d'oxygène ni de gaz carbonique.
Oxydation
On parle de cuisson oxydante lorsqu'il y a production d'oxygène et bonne combustion lors d'une cuisson.

DSC01662

Poterie sigillée
La poterie sigillée est une poterie faite à l'aide d'une argile de basse température, rouge ou d'une autre couleur. Les pièces sèches sont recouvertes d'un engobe qui vernit après une lente décantation. Ce vernis est très sensible aux atmosphères de cuisson. L'aspect du tesson une fois cuit est très lisse, satiné et d'une incomparable douceur.

Pyromètre
Un pyromètre est un appareil qui permet de mesurer la température à l'intérieur du four. Il se compose d'une sonde (canne) pyrométrique reliée à un écran sur lequel s'affiche la température.

DSC_0262

Rondeau
Un rondeau est une planche de bois, un disque de plâtre ou autre matériau, de forme ronde qui sert à tourner, poser les pièces lors du modelage…

Réduction
La réduction lors d'une cuisson est le fait de diminuer (réduire) le taux d'oxygène. La combustion se fait alors avec création de monoxyde de carbone qui va agir sur la consistance, la texture, la couleur de la terre et des glaçures. Par exemple, un rouge de cuivre (sang de boeuf) est obtenu avec une glaçure contenant de l'oxyde de cuivre et une cuisson réductrice. Sans réduction, le cuivre donne une couleur variant entre le bleu et le vert. La couleur dépendra toujours de la nature de la glaçure et du pourcentage d'oxyde. De multiples facteurs peuvent faire varier les résultats, épaisseur de la glaçure, température de cuisson, nature du tesson...

DSC_0189

Tournassage
Le tournassage s’effectue sur des poteries qui ont déjà séché un peu et qui ont la consistance du cuir. On pose les pièces sur le tour, à même la girelle ou dans des mandrins et on les « épluche » à l’aide d’outils comme une mirette, un tournassin, une forme en bois, en métal. Chaque potier a ses habitudes. Le tournassage permet de finir parfaitement les pièces si on le fait très soigneusement, de faire un pied, d’alléger les formes lourdes…. On peut terminer avec une lame très fine pour tendre les formes et lisser la terre
tournetteTournette
Girelle montée sur un axe qui tourne quand on l'actionne à la main. Elle est indispensable au décorateur pour faire les filets, poser les fonds, faire les décors...

DSC01991

Vernis d'engobe
Le vernis d'engobe est un terme qui désigne la fine pellicule d'argile décantée que l'on pose sur les poteries de type "sigillée
". Il est obtenu lorsque l'on ne garde que les particules très fines de la terre par décantations successives. Les terres calcaires sont plus propices à la séparation des particules lourdes et légères mais on peut essayer toutes terres argileuses ramassées au cours d'une promenade ou au fond de son jardin, dans une grotte, un talus...


01 septembre 2020

Formation 60 heures terres sigillées . Prochain module de 60 heures du 16 au 19 avril et du 30 avril au 3 mai 2019

DSC_0040DSC_0042DSC_0045DSC_0048DSC_0050DSC07485-001DSC07486DSC07496DSC07499-001DSC07511-001DSC07492-001DSC07493DSC07495-001DSC07497-001DSC07500

 Prochain module

Du 18 mai au 11 juin 2021

Semaine terre du 18 au 21 mai et
Semaine feu du 08 au 11 juin


Ces stages peuvent rentrer dans le cadre d'un CIF, DIF, chambre des métiers, artistes, artisans,... L'atelier est datadocké, il fait partie de la qualité formation

Picto_datadocke


C'est un grand moment de l'année, la terre sigillée, c'est trop beau...

DSCF8906DSCF8911DSCF8925DSC_0261DSC_0017DSC_0035DSC_0037DSC_0063DSC_0066DSC_0071DSC_0072IMG_0379

Les pièces terminées avant la cuisson...

DSC_0077DSC_0085

avant et après le biscuit

DSC_0271DSC_0339

 Après les premiers polissages, c'est la préparation des terres sigillées... On peut obtenir les sigillées de plusieurs façons. Lévigation, décantation. Pour obtenir rapidement une terre sigillée, on ajoute un peu de silicate de soude et on agite bien. Il faut laisser tomber les particules lourdes d'argile au fond du seau pendant 24 heures puis siphonner pour garder le liquide du dessus.
Chaque stagiaire apportera une terre ramassée et nous préparerons une sigillée avec et de la terre à modeler.
Nous irons faire une cueillette d'argile pour apprendre à les reconnaître sur le terrain

Une page de ce blog est destinée à la fabrication de la terre sigillée avec les recettes, les façons de l’appliquer….

DSC01927 DSC01928 IMG_0039DSC01974

Pose des sigillées, pièces avant enfournement dans le four à gaz pour un défournement des pièces en fusion, lustrage avec un plastique fin ou un chiffon très doux entre chaque couche de terre sigillée

 DSC02008DSC02011
DSC02010DSC02032DSC02035DSC01975DSC02042DSC02045DSC02017
Polissage avec des engobes de porcelaine. C’est très difficile de polir ces engobes de façon régulière et c’est un excellent apprentissage pour ne plus faire de marques…

IMG_0206IMG_0208DSC02002DSC02005 DSC_0257 DSC_0265 
Lorsque les poteries sont sèches le four est rempli
DSC02084 DSC02087 DSC_0001DSC_0148
Puis ouvert en fusion pour défourner et enfumer quelques sigillées …

 DSC02152DSC02153 DSC02159 DSC02147DSC02160 DSC02161 DSC02164 DSC02169DSC02175DSC02185DSC07880DSC02172DSC_0188DSC_0187DSC_0191DSC_0195DSC_0196DSC_0269DSC_0272

Sous le regard curieux des ânes
DSC02188DSC02193DSC02184
Pour ceux et celles qui le connaissent, pensez à lui, il s'est perdu la semaine dernière. Trop triste :(((

Pendant ce temps, cuisson dans le four à bois; D’abord on enfourne…
DSC05922DSC06543DSC06533
 DSC06557DSC06551DSC_0090DSC_0111
Puis c’est la mise à feu

DSC06576DSC06599DSC06606
DSC02200DSC02201DSC02205DSC02208DSC02209DSC02213 DSC02214DSC02215DSC02216 DSC02217DSC02228DSC02231
Moment toujours très convivial...

DSC_0131DSC_0133DSC06623DSC06629IMG_0161

Ca monte en température..Le feu en bas, le feu en haut.... Chacun prend son quart, on a une bonne centaine de photos de la fumée qui sort de la cheminée :) et nous finissons par atteindre rapidement la température escomptée

Le défournement des poteries cuites au bois
DSC02104DSC02105DSC02107

DSC_0292DSC_0485DSC_0487DSC_0494DSC_0524DSC_0544

 On voit bien la différence entre la cuisson au bois et la cuisson oxydante au gaz !!!

DSC_0525DSC_0526DSC_0535DSC_0542DSC02261DSC02263DSC02274DSC02267DSC02268DSC02275DSC02269

 DSC02110DSC02113
Puis les pièces cuites seront enfumées dans des copeaux, du papier, de l’herbe…
Préparation des papillotes...

DSCF9186DSCF9187DSCF9188DSC07408DSCF9189DSCF9192DSC07414DSC07492-001

Réserves de porcelaine dans les papillotes, avant et après enfumage
DSC07419-001DSC07514DSC07512DSC07515-001DSC07516-001DSC07495-001DSC07497DSC07500DSC07421-001DSC07517-001

DSC07485-001DSC07486-001DSC07496DSC07499-001DSC07510DSC07488

Ambiance enfumage...

 DSC02346DSC02347DSC02348 DSC02355DSC02359DSC02361
DSC02334 DSC02336 DSC02340

Le nettoyage pour découvrir les effets du feu sur les pièces engobées et les terres sigillées
 DSC02360  DSC02364 DSC02365  DSC02367  DSC02371 DSC02372 007009DSC07877

Engobes de porcelaine…

enfumage_002enfumage_036DSC02402DSC02403 DSC02404 DSC02407 DSC02410 DSC02412
Terres sigillées

IMG_0266IMG_0267DSC08014DSC02381DSC02383 DSC02384 DSC02385 DSC02388 DSC02406 DSC02409 DSC02414 DSC02417 DSC02418 DSC02422DSC02398DSC02399DSC02401DSC02408 DSC02420DSC_0398DSC_0399
 Tous les renseignements sont sur les sites

http://laterreenfeu.fr/les-terres-sigillees-
http://laterreenfeu.fr/formations-pro/contenu-pedagogique/

http://laterreenfeu.free.fr/augresdufeu/fpts01.htm
Pour voir le programme des stages et formations :

http://laterreenfeu.fr/calendrier-prochaines-formations/  

 

Renseignements : 0685230152

LA PAGE

Site http://laterreenfeu.com   et http://laterreenfeu.fr
Blog http://laterreenfeu.canalblog.com
sophie@laterreenfeu.com

Adresse :  Valojoulx lieu dit "Les Faux " 24290 Valojoulx (Route de Thonac à La chapelle Aubareil)
Et si vous avez juste envie de passer voir ce qui se passe, n’hésitez pas sur rendez vous
Il est indispensable de téléphoner avant  en raison des activités multiples extérieures
Il y a aussi une exposition vente.


18 avril 2020

Préparation d’une argile ramassée en nature

Vous êtes nombreux à me poser des questions sur la façon de préparer une argile récoltée en nature. Celle ci provient d’un ancien village potier près de l’atelier, Beauregard de Terrasson dans lequel j'ai construit et ai cuit dans un four papier en public le samedi 30 juillet. Le four a été construit, les poteries ont été faites avec l’argile du village.

P1130347P1130354P1130348P1120535P1120547P1120548 
Argile sèche que je concasse avec un marteau. Bien sûr il y a plein de façons de faire différentes, l’idée est de concasser grossièrement la terre sèche pour pouvoir diluer et tamiser pour enlever les impuretés, racines, cailloux etc….

   P1120730P1120531P1120545P1120532      

Premiers essais en bétonnière.
D’abord mise en eau, délayage. Galère :)
Deuxième essai, super !!! mise en eau, quelques jours après mélangeur. Bien plus facile
Un ami qui aidait pour le four m’a prêtée main forte. Le tamis est un tamis pour maçons de maille 12 Si vous trouvez 16 c’est plus fin. Ca correspond au nombre de mailles au cm²
Après cuisson je déciderai si je tamise plus finement, 30 ou 60 dans le cas où il y aurait des grains de chaux.
J’ai trouvé intéressants les grains de la terre qui donnent un effet rustique aux surfaces.
P1120727P1120728 P1120729P1120731 P1120734 P1120736
Après tamisage, l’argile a été stockée dans des grandes poubelles. On voit l’eau qui remonte à la surface, que je siphonne avec une poire pour aider au raffermissement.
J’ai mis la barbotine sur des rondeaux de plâtre qui me servent à tourner.
Les premiers tests ont été faits il y a quelques mois pour voir les qualités de cette argile.
Plasticité avec modelage et tournage. Le premier test sur le terrain a été de rouler un petit colombin d’argile humide. On peut aussi voir comment elle colle quand elle est mouillée, ou la taille des craquelures quand elle sèche.
Puis les tests de chaux que l’on ne peut voir qu’après la cuisson

Une fois la terre sur les rondeaux raffermie, elle est mise en pains et battue, battue, battue…Et on remet de la barbotine sur les rondeaux….
 P1120745 P1120747 P1120750 P1120751

Tournage des premiers pots
P1120752 P1120753 P1120775 P1120777

Les rondeaux saturent vite, il faut laisser l’air circuler, c’est un peu mieux. Dès que le plâtre sature, il faut laisser sécher. Toutes ces opérations prennent du temps. Il faut faire très attention de ne pas prendre des grains de plâtre, donc de chaux, qui reprend huit à douze fois son volume à la cuisson, elle se réhydrate. Ainsi, un grain de chaud que l’on ne voit pas avant la cuisson peut avoir la taille d’une tête d’épingle après réhydratation et casser une partie de la pièce

 P1120782 P1120783

On peut utiliser des carreaux de plâtre non hydrofuge, surtout mais comme le plâtre est assez léger, mettre un drap permet d’éviter les grains de chaux.
c’est encore un test à faire avec une argile, celui de la chaux. La plupart du temps, en tamisant au tamis 60 cela permet de les diffuser et ils ne se réhydratent plus en boule
On voit d’après les grandes fentes que cette terre contient beaucoup d’argile; Signe de reconnaissance dans la nature, il reste de l’eau pendant longtemps et lorsqu’il n’y en n’a plus il y a de grandes crevasses. plus les crevasses sont grandes, plus la teneur en argile est importante

P1120789 P1120790 P1120797 P1120798 

Tournage de plus grosses pièces. J’essaie toujours avec le maximum de finesse, c’est le test de plasticité et de résistance à l’évasement, au rétrécissement

P1120807 P1120809 P1120810 P1120812 P1120813 P1120814 P1120815 P1120817 P1120818 P1120823

Une fois raffermies, les poteries sont tournassées et partiellement polies. P1120907P1120911 P1120909P1120915 P1120917 P1120918 P1120931 P1120932
Après elles sont mises à sécher
P1120958 P1120959 P1120960 P1120970
Puis trempées dans la sigillée, trois fois et lustrées entre chaque couche de sigillée

P1120990 P1120992 P1120994 P1120998 P1120999 P1130002 P1130003 P1130004
Après c’est l’épreuve du feu, en même temps que la petite fête d’inauguration de ce beau grand four, le 16 juillet. Avant la cuisson, je ne pouvais pas continuer le travail. Si il y avait eu de la chaux, j’aurais dû tout reprendre et tamiser au tamis 60. J’ai tamisé au tamis maçon n°14, ça suffit pour cette terre assez pure. Elle a peu de caillou ou de terre végétale. Belle qualité, ce n’est pas pour rien si les potiers étaient installés dans ce village

Enfournement, cuisson au bois, défournement. J’ai de la chance, tous les tests sont impeccables, je peux maintenant commencer à tourner les pièces qui rempliront le four papier
P1130024P1130027 P1130026 P1130032DSC_6138 DSC_61311 DSC_61541 P1130041 P1130047 P1130052 P1130053 P1130056 P1130057 P1130073 P1130059 P1130060
A 1031° On arrête le feu. On laisse redescendre le four à 400°, cheminées et alandiers ouverts . Deux heures de petit feu, le bas des alandiers, une heure de moyen feu et quatre heures de grand feu. Pas de problème, faces froides en fin de cuisson, très bonne isolation. A voir lorsque nous ferons à l’automne la cuisson haute température…
. Je me prépare pour l’enfumage et on ferme toutes les ouvertures. Remontée en flèche de la température. Tellement performant qu’il a accumulé la chaleur à l’intérieur et il n’arrive pas à redescendre. Plutôt bon signe…
Ca redescend à 280°, je referme les ouvertures et quand je mets les copeaux ça s’enflamme direct !! Pour enfumer il faut enlever quelques briques de la porte
P1130093 P1130087 P1130094 P1130095
Après la cuisson, le sol est encore mouillé, le four doit encore sécher
Il faudra attendre deux jours de refroidissement pour pouvoir défourner. Belle récompense, la terre de Beauregard est magnifique !!!
Elle sonne magnifiquement, elle est étanche, a un bel aspect très minéral. C’est aussi le fait qu’elle soit tamisée grossièrement
P1130115P1130116P1130117P1130171P1130118-001P1130119P1130172P1130174P1130178P1130179P1130180P1130181
Travail avec la boudinneuse pour le pétrissage
P1130195 P1130196 P1130203 P1130204
Cadeau du ciel… C’est sportif quand même, les garçons qui sont au stage de tournage me donnent un coup de main; Merci :)
P1130260 P1130261 P1130263 P1130267 P1130271P1130268 
Et voilà les boudins? Les boules pour tourner les mémères. Pour que ce soit beau dans le four papier, il faut quelques grosses pièces. Je m’inspire de formes traditionnelles du village et je collerai des anses à la manière des anciens potiers P1130273 P1130274 P1130278 P1130280 P1130281 P1130287  P1130305 P1130306 P1130307 P1130308 P1130309 P1130314 P1130316 P1130318
En fin d’après midi j’ai tournassé, demain je collerai les anses et ferai les décorations dans la semaine
P1130468 P1130469 P1130470 P1130471P1130476 P1130473  P1130477  P1130481 
Pour récapituler les différents tests de recherche d’argile en nature, si une terre est très fendue quand elle est sèche ou si l’eau reste longtemps c’est qu’il y a de l’argile

On fait un colombin pour voir sa consistance. Plus le colombin est long, plus la terre est riche en argile

On en récupère un peu, pas besoin de trop tant qu’on ne la pas travaillée et cuite, on la lave, on la tamise, on la met à raffermir et on la travaille, chacun selon sa façon. Tests de plasticité, de solidité, de résistance à la pression des doigts

Test de chaux, c’est révélé après la cuisson; si des points blancs apparaissent c’est qu’il y a de la chaux. Ils peuvent avoir la taille d’une tête d’épingle et casser la pièce

Tests de porosité, le son, l’aspect

Après ces tests on connait un peu mieux son argile et on peut continuer ou pas selon les résultats

L’atelier se trouve à Valojoulx. Il est ouvert toute l’année sur rendez vous car je ne suis pas toujours présente. Appelez moi au 0685230152 pour le visiter

Le site http://laterreenfeu.fr

Pour voir tout le travail qui se fait à l’atelier, la page

bienvenue, à bientôt :)

15 octobre 2019

Un jour... Des portes ouvertes

On a commencé très fort la préparation en échappant la remorque dans la mare. Heureusement les amis ont un Manitou et sont venus nous dépanner. Malgré le grand vol plané, il y a peu de dégâts et elle ne s’est pas vidée… La barrière sera à réparer, le banc, le bord mais ça aurait pu être pire…

P1040514 P1040515 P1040516 P1040518 P1040542 P1040543 P1040547 P1040552

Les filles ont fait un atelier tout propre, vitres translucides !!!! On n’en revenait pas !!!, Mimi nous a fait de nouvelles étagères
P1040567 P1040569 P1040570 P1040572 

J’ai sigillé quelques pièces

P1040489P1040505P1040511P1040555P1040560 P1040629P1040559P1040593P1040599P1040601  P1040493P1040626P1040627P1040628P1040656P1040665P1040630P1040632P1040647 P1040655P1040660P1040662 

Puis rempli le four à bois

P1040603P1040671 P1040672 P1040673 P1040674 P1040675

J’ai refait l’expo avec les nouvelles pièces..

 P1040581 P1040751P1040759P1040753P1040582P1040579P1040745P1040746P1040747P1040748P1040755 P1040756P1040760P1040762P1040776P1040772 P1040769  P1040774  P1040634P1040649

Et samedi est arrivé… Nous avons reçu des visiteurs fort sympathiques, très intéressés qui venaient de loin pour passer les deux journées avec nous. Le four à bois a été allumé dès le matin. Pendant ce temps là, le four à gaz, rempli la veille montait aussi.
P1040681 P1040686 P1040697 P1040698 IMG_6259 IMG_6263 IMG_6264 IMG_6274 IMG_6277 IMG_6289P1040701IMG_6286 

Sylvie a animé l’atelier modelage, des carreaux pour continuer la fresque ont été faits pendant qu’avec Mimi nous allions chercher du bon fumier des ânes pour enfumer les pièces dans le four en descente de température, vers 550°.
C’était trop dense et trop humide, nous avons mis beaucoup de copeaux et le fumier a fini dans le tas de compost. Merci Casquette et Biscotte pour cette belle matière !!!
Puis nous avons regardé la première partie du film “Le Chaos sensible”; partie animation terre du frère Daniel de Montmollin, frère de la communauté de Taizé. Approche très spirituelle de la matière, très sensible et sensuelle avec des images de nature magnifique.

P1040705 P1040706 P1040709 P1040711 P1040780 P1040781 P1040782 P1040784 P1040785 P1040786 P1040712 P1040714 P1040718 P1040720 P1040726 P1040733 P1040743 IMG_6272

Le dimanche matin, le four à bois était encore trop chaud, nous avons dégagé l’alandier et ouverte le four à gaz, puis c’était l’heure de la démonstration de tournage

P1040778 - CopieP1040779 - CopieP1040789 - Copie (2)P1040791 - Copie (2)P1040818 - Copie P1040823 - CopieP1040825 - CopieP1040834 - CopieP1040840 - CopieP1040848 - Copie P1040860 - CopieP1040869 - CopieP1040884 - CopieP1040885 - CopieP1040892 - Copie P1040893 - CopieP1040901 - CopieP1040902IMG_6303IMG_6318 IMG_6321IMG_6326IMG_6328SAM_3217SAM_3218 SAM_3220P1040920P1040922P1050048

Puis les visiteurs inscrits ont tourné un bol, Mimi a animé un atelier ludique de modelage, des p’tits loups sont passés en fin de journée et ont fait un carreau pour la fresque

P1050021P1050026P1050028P1050029P1050031 P1050032P1050033P1050034P1050035P1050042P1050043P1050044P1050046P1050047P1050045 P1050076P1050077P1050075

Et enfin le four à bois était froid…

P1040925 P1040926 P1040929 P1040932 P1040941SAM_3224IMG_6332 P1040942 P1040946 P1040951 P1040952 P1040956 P1040957SAM_3225 P1040958 P1040960 P1040962 P1040967 P1040968 P1040970 P1040974 P1040977SAM_3222 P1040979 P1040987P1050004P1050007P1050009P1050018 P1040992IMG_6336IMG_6335 IMG_6337P1040997 P1040999 

Puis nous avons rangé et avons regardé la deuxième partie du magnifique film du Frère Daniel de Montmollin de la communauté de Taizé, “Le Chaos sensible” sur le feu  

Merci à tous les visiteurs et aux bénévoles qui ont permis ces rencontres riches et sympathiques

Cette semaine il  y aura deux cuissons d’émail pour les vases des stupas pour la paix et les deux semaines prochaines seront pour le stage de créateur / animateur

Nous allons explorer les formes, les matières, les jeux, différentes techniques et des volontaires viendront faire des pièces en étant guidés par les élèves l’avant dernier jour de stage, adultes et enfants.

et après ce sera l’été.. Tournage, construction d’un four à bois transportable et cuisson au bois, terres sigillées, cuissons au bois, cuisson africaine, tournage de grosses poteries… Le menu est riche.
fin septembre il  y aura deux semaines de Raku

La plupart des stages sont pleins ou presque
Pour voir le programme, rendez vous sur le site      http://laterreenfeu.fr/calendrier-prochaines-formations/

Sur la page, il y  de nombreuses photos et expications https://www.facebook.com/pages/La-Terre-en-Feu/156479981064764?ref=hl

La Terre en Feu

La Terre en Feu, Valojoulx. 8159 likes · 336 talking about this · 210 were here. Situé sur les hauteurs dans la vallée de la Vézère, l'atelier est ouvert...

https://www.facebook.com



Pour construire son four à bois

 


alendier
BarbotineCuls de bolsbols au feuCreusage d'une grosse bouleEn plein cours de tournageenfumage sigilléesEn plein feuEnfumageFeu d'artificeEtincellesenseigne, le potierLa main dans le potfumée noire four à boisLa potière regarde les pièces à la sortie du fourLa potière au tourLes mains dans la barbotineles mains ouvrent la terreoutils au pied du potOuverture du four RakuPot au feuPetit bolprête à enfumerDSC00223DSC00252DSC00136DSC00182DSC00184

 

Construire un four à bois simple et transportable
 

Ce four facilement transportable sera fait avec de la fibre (soit disant non toxique) fixée dans un fût de métal avec des poignées pour le porter facilement

Il permettra de cuire le biscuits, les pièces en terre sigillées, enfumer les pièces , de faire des animations. Pour les personnes qui n’ont pas la possibilité de cuire au bois parce que l’atelier est en ville, four électrique, c’est un four très pratique.
Sur une fiche annexe sur le blog  il y a les photos de toutes les étapes successives avec les dimensions qui permettront aux bricoleurs de se le fabriquer

DSC00466DSC00525DSC00472
Nettoyage des fûts, découpe de la fibre

DSC00474DSC00518

DSCN0882DSC00487
fixation de la fibre avec les boutons d'argile

DSC00479DSC00478
Pose des poignées avant la fibre

DSC00486DSC00510

DSC00496DSC00492

DSC00520DSC00506
Découpe de la fibre qui dépasse

P1010048P1010044P1010046
Un des fours terminé. La découpe de la cheminée, le bas, le couvercle du four

DSC04094DSC04113
DSC04112DSC04114
DSC04115
Les fours terminés sont chargés dans les voitures
Le lendemain, la cuisson

DSCN0890DSCN0891

DSCN0892DSCN0893DSC07583DSC07589DSC07592DSC07599DSC07595DSC07594DSC07598DSC07606DSCN0910DSCN0914
Les gourmands n'en perdent pas une miette!!!

DSC07639DSC07649DSC07650DSC07651DSC07667DSCN0917

Maintenant c'est le grand feu, on cuit avec les grandes baguettes

DSCN0920
DSCN0921

P1010110DSC04111P1010107P1010091

En descente de cuisson, on enfume. Merci à Biscotte et Casquette, les fournisseurs de bon matériau d'enfumage ;)

DSC_0125DSC_0120DSC_0122

Le lendemain, défournement !!

DSC_0143DSC_0150DSC_0144DSC_0155DSC_0156DSC_0176

Le nettoyage en groupe c'est plus sympa...

DSC_0236DSC_0181DSC07715DSC07716

La récompense...

DSC_0176DSC_0168DSC_0159DSC_0234DSC_0219DSC_0253DSC_0255DSC_0256DSC07723DSC07727



Pour voir les programmes de l'année :
http://laterreenfeu.free.fr/ev00.htm


Merci de votre intérêt. A bientôt pour de nouvelles aventures !!:=)
Plein de belles créations à toutes et tous

Tous les stages peuvent faire l’objet d’une prise en charge CIF, DIF, Chambre des métiers, professions libérales… Nous consulter

La Terre en Feu | Accueil

La Terre en Feu est l'atelier de poterie qui propose, en Dordogne, des cours et stages pour enfants et adultes. Mais aussi des formations professionnelles.

http://laterreenfeu.fr
La terre en feu atelier de POTERIE qui propose des STAGES et FORMATIONS de RAKU, des Cours de poterie en atelier. Stage de ceramique tout niveau tournage, terres sigillees en dordogne, decoration ceramique, polissage enfumage, construction de fours à bois

approche sensible de la terre, stages de cuissons primitives, de poterie africaine, cuissons au bois, poterie sigillée, créations de pièces uniques en terres sigillée, polies et enfumées

http://laterreenfeu.com
La Terre en Feu

La Terre en Feu, Valojoulx. 1,970 likes · 170 talking about this · 9 were here. Situé sur les hauteurs dans la vallée de la Vézère, l'atelier est ouvert...

https://www.facebook.com

 

Adresse :  Valojoulx lieu dit "Les Faux " 24290 Valojoulx (Route de Thonac à La chapelle Aubareil)

Et si vous avez juste envie de passer voir ce qui se passe,
n’hésitez pas, appelez nous d'abord au 0685230152
L'atelier et l'exposition se visitent sur rendez

 

 



DSC01647DSC01648

DSC01652

Vous avez bien le bonjour de Casquette et Biscotte. 
Blog http://laterreenfeu.canalblog.com

 

 

 


29 avril 2019

Construction d’un four à bois à flamme bouclée et la première cuisson

C'était le premier four sur la plateforme !!! sept ans déjà... et quelques cuissons et modifications. A chaque cuisson il évolue. D'autres fiches montrent son évolution et quelques cuissons qui ont eu lieu...

Mikaël, passionné de  préhistoire est venu pour le construire

C’est un four à tirage inversé dont la conception permet de cuire 150 litres
de poteries à 1000° avec pour tout combustible trois palettes découpées!!!
La terre utilisée est celle récupérée lorsque l’on a creusé l’atelier, les
briques et les plaques sont du matériel de rebut d’une usine de réfractaire.
Nous avions la chance d'avoir ce matériel, cela nous a permis de le construire
très rapidement.
L'expérience de construction d'un four de ce type sera faite avec de la terre, des
tuiles canal de récupération pour qu'il ne coûte rien et soit plus "authentique"

DSCF0040 DSCF0048 

Dis, il va y avoir du monde mais tu ne m’oublies pas, hein?

DSCF0050      IMG_7108   
Premier traçage au sol,                                création d’une fosse
  DSCF0055     DSC05911
Les cendrier, les barres du foyer, prise de mesure pour poser les
plaques de fermeture du foyer et de la sole de la chambre de chauffe

IMG_7136       IMG_7142 
Les plaques sont posées, montée de la chambre de chauffe

DSCF0064DSCF0062

On commence à voir le passage pour les flammes,    l’alendier est terminé
DSCF0070DSCF0061 

      Tri des briques,                         chaîne d’acheminement des briques

DSCF0069DSC05907

Tamisage de la terre pour l’enduit fin d’intérieur,   préparation du torchis
  IMG_7101                         IMG_7168
A force de fouler la terre, elles finissent      De la terre, rien que
par retrouver leur âme de sorcières..            du bonheur.. 

  DSCF0067           IMG_7158
Ca monte !!                                      saignée dans les briques

IMG_7162 IMG_7163
  Pose de la plaque de fermeture de la chambre  du côté de la cheminée

IMG_7174 IMG_7177
   Tout va bien avant de fermer?                     Pose de la dernière plaque

DSCF0074 DSCF0077
                                        Toutes au torchis

  DSCF0081              DSCF0089

  Les finitions                                                     Ouf !!!

DSC05922 DSC05923

Et voilà le bébé.. Merci Mikaël, bravo les filles. C’était rude après la
semaine de stage mais quelle belle réalisation !!! On va attendre quelques
semaines qu’il sèche et on va se faire plaisir…

Aujourd’hui était encore une de ces très jolies journées d’une vie…

Nous allions cuire dans le four construit il y a quelques semaines et tout était à sa place, calme, joyeux, tranquille…
Il avait été chargé hier, aujourd’hui c’était la mise à feu !!!!

Le petit feu se fait en bas, à l’entrée du four. Plus tard, il sera sur les barres
au dessus, le bas sera bouché et servira de cendrier

DSC06567  DSC06568

 

Le haut était isolé avec de la fibre. Nous aurions pu mettre de la terre.
Le bois utilisé était celui des chûtes du bardage des bâtiments
DSC06571 DSC06572
Bien fendu pour brûler rapidement

 

DSC06596DSC06573 
Un bon petit vin de noix nous a réchauffé...
Les trois singes sur le banc… 
Un qui n’écoute pas, l’autre qui ne voit pas et le troisième qui ne dit rien.
Quelle équipe !! Pourtant, ils font du bon travail !!! On ne doit pas se fier
aux apparences..

 

 

DSC06585 DSC06595 
Le bois est disposé de façon à ce que l’air arrive et permettre
une bonne combustion
DSC06599 DSC06598
On passe au grand feu. Le bas va être bouché et le bois sera posé
sur les barres
DSC06607  DSC06620
DSC06622  DSC06623
Au feu les pompiers !!!
DSC06624   DSC06626
A partir de 850° on a commencé à voir rouge !!!

  DSC06630 DSC06629
Arrêt du four 983° Sous la fibre, c’est tout rouge !!!
DSC06635  DSC06636
Tu veux ma photo? De profil, ça va mieux ??
DSC06639  DSC06640
Pour tout combustible. Comme je l'explique sur la page de défournement,
les fagots de liteaux de déchets de scierie sont braiment bien.
Deux brouettes ( pas très chargées) de petit bois de récup’. Nous étions
presque déçues que ça aille si vite mais contentes aussi d’aller se mettre
au chaud avec une bonne tisane.
Ce processus est le même pour toutes les cuissons oxydantes de petit feu.
Faire un bon préchauffage permet d’être tranquille et de chauffer la masse
du four et des poteries. Cela permet aussi d’enlever toutes traces d’humidité
et d’avoir un grand feu très rapide.

Demain, le défournement :=):=):=) Nous avons entendu un petit bruit suspect
Mais en fin de cuisson, en mettant trop de bois ça fumait noir, noir, noir…
comment vont être les poteries? Affaire à suivre de près…

La courbe de cuisson:
Le préchauffage a été long parce que le temps a été très humide en novembre, les poteries pas encore très sèches et le four qui n'avait jamais servi. Le four était très plein comme vous pourrez le voir dans la page du défournement.

10h20 Allumage très petit feu. L'alandier avait été allongé et le feu a débuté à l'extérieur du four. vous pouvez voir sur les photos que la partie supérieure de l'alandier est fermée pendant le petit feu alors que la partie inférieure est fermée lors du grand feu.
10h50                                                                              25°
11h10,     un peu plus de bois                                             54°
11h40     Encore beaucoup d'humidité                        100°
12h11                                                              131°
12h35                                                              196°
13h05      Presque plus d'humidité                             245°
13h20     Plus de bois, ouverture un peu de la cheminée     344°
13h42       Grand feu, plaque en bas                                  440°
14h00                                                               575°
14h28 
                                                                           753°
14h40                                                               890°
15h20      Arrêt du four, fermeture                    984°

 

Hier, nous avons fait une cuisson réductrice. Lors de la dernière cuisson, nous étions montés à 1020° mais en oxydation alors que cette fois nous avons cuit à 1005° mais en réduction. Les poteries que nous avons sorti aujourd’hui sonnent très clair, signe de bonne cuisson.
Ca y est, c’est froid, nous avons pu sortir les poteries et découvrir les traces du feu.

Les pièces étaient couvertes de cendres et par endroit les sigillées ont réagi à la réduction.
IMG_1709
Etage supérieur.
Certaines pièces sont foncées. Elles sont toutes pleines de cendres et lorsqu’il y avait un bol dans un autre on peut voir la différence de couleur entre la partie exposée à l’atmosphère et la partie cachée par le bol du dessus.

IMG_1710
L’étage du milieu.
Les différences de couleurs sont dues aux différentes sigillées. Celles qui vitrifient le plus sont restées orange et les moins fusibles sont plus sensibles aux atmosphères réductrices et aux enfumages.
Une terre sigillée qui vitrifie bien, si on la défourne comme une pièce Raku, en fusion pour faire des enfumages va avoir le rôle de la glaçure et va craqueler comme une fritte.

Pour favoriser les craquelures, on peut superposer deux sigillées l’une sur l’autre

IMG_1713
L’étage de la sole.
A cet étage, il y avait un mélange de biscuits et de terres sigillées. Les pièces biscuitées seront émaillées par la suite et recuites.
On peut remarquer que les couleurs sont plus claires en dessous car plus protégées des passages de flammes.

IMG_1712
Les amis présents faisaient les curieux, tout émerveillés du résultat…

IMG_1714 IMG_1718

IMG_1718
On peut voir que dans ce petit four on met déjà pas mal de poteries
IMG_1715
Pour la plupart, ce sont les pièces d’Emmanuelle qui continue à découvrir et à apprendre avec émerveillement et persévérance de multiples facettes de la terre et du feu. C’est tellement vaste que nous ne faisons qu’effleurer la partie émergée de l’iceberg… qui fond un peu à chaque cuisson.
En tous les cas, nous passons beaucoup de temps à faire des essais, préparer de nouvelles sigillées, de nouvelles cuissons et prévoir de ramasser de nouvelles terres, polir… Ah, les gourmandes et les polissonnes!!!
IMG_1717
Certaines pièces sont destinées à être enfumées. Les parties blanches vont devenir noir profond tandis que les rouges vont rester de cette couleur. La terre rouge est beaucoup plus fusible et a vitrifié. Patrick avait apporté quelques pièces dont la terre provient d’une carrière de pierres dans le Lot, près de Catus où on peut acheter pour un euro symbolique de l’argile qui résiste bien aux chocs thermiques. Il faut la mélanger à une argile plus plastique, la tamiser, la préparer mais elle vaut la peine et c’est de la récup’:=)=:) Le pot sur lequel est posé un couvercle a été fait avec cette terre et a été poli. Il n'a pas été recouvert avec de la sigillées. Nous verrons le résultat à l'enfumage.
IMG_1719 
Ce sont les tuperwares de potières qu’Emmanuelle a tournés il y a deux semaines. Nous les avons recouvert de terre sigillée et allons faire une deuxième cuisson avec de la fritte à l’intérieur et une cuisson Raku.

IMG_1716
On peut voir que certaines terres sigillées sont très foncées. Les petites coupelles ont été tournées avec de la terre rouge et de la sigillée rouge a été posée par dessus.

La cuisson avait été plus rapide la dernière fois et même si la température était plus élevée, la terre était moins cuite. Nous l’avons vu à la couleur des flammes qui sortaient de la cheminée à partir de 900°.
Progressivement, l’intérieur de la cheminée s’éclaicissait, signe de la montée en température. En four à flamme renversée, ce qui sort traverse la chambre de cuisson, nous avons donc une indication de ce qui se passe à l’intérieur sans avoir à ouvrir un regard.

Nous allons continuer le travail sur certaines pièces, cuisson Raku et enfumages et nous partagerons les photos lorsque ce sera fait.
En attendant, amateurs potiers, à vos bassines et vos tamis:=)=:), Allez courir les talus, repérer les argiles bien grasses qui collent aux bottes et faîtes vous plaisir.
Surtout, n’achetez pas des sigillées toutes faites, vous vous priveriez de la joie du barbotage et les résultats sont plus que décevants….

A bientôt

01 juillet 2018

Stage de terres sigillées. Installation d'un four à bois artisanal avec plan de fabrication, cuisson au bois, gaz, enfumages

Du 7 au 10 août 2018 
Programme : 30 heures
Prises en charges artistes, artisans, demandeurs d'emploi etc... possibles
l'accord Datadock est en cours pour les prises en charge des comptes CPF, pôle Emploi... et autres. Il ne saurait tarder.. Demande faite le 22 mars, 4 à 6 semaines de délai d'instruction :)

Renseignements sur le site http://laterreenfeu.fr/stage-de-terres-sigillees-installation-dun-four-a-bois-cuisson-bois-cuisson-gaz-enfumages

 

Mardi et mercredi
Les terres sigillées
- La préparation des terres. Comment faire tremper une terre, reconnaître ses spécificités.
- Préparation des argiles apportées par les stagiaires
- Décantation de ces terres, préparation du vernis d'engobe.
- Différentes techniques d’application. Gravure, réserves, putoisage, trempage, pinceau....
- Travail de décors, réserves sur les pièces
- Passage des sigillées sur les tessons d'essais
- Pose de diverses sigillées déjà prêtes avec différentes techniques de décoration sur les poteries sèches apportées par les élèves
- Mise en place du four en début d'après midi et remplissage du four
- Enfournement de pièces dans le four à gaz

 

 Les cuissons Jeudi et vendredi
Préparation de terres sigillées avec l'argile ramassée dans la nature que chaque élève aura apportée et mise en poudre

 IMG_0837IMG_0838IMG_0839IMG_0836
Apprentissage de la pose de la terre sigillée
IMG_0863IMG_0879IMG_0904IMG_0909
Différentes techniques de décors
P1140453P1140460P1140461P1140462P1140464P1140465P1140467P1140475P1140476P1140485DSC_1254P1090157P1140486P1140546P1140550P1140551P1090185P1090183
Installation d'un four à bois fabriqué avec un bidon de 200l. Plan de ce four. Cuisson au bois avec enfumage en redescente en température dans le four
PA020033PA020042PA020052PA020112P1140557P1140542PA020129P1140543PA020126P1140569P1140572P1140567P1100485P1100515PA020139P1140617P1140618
Mise en place du four, installation des pièces et mise à feu. Nos fendeurs nous préparent le bois. Deux heures de préchauffage, 2 heures 30 de cuisson pour 1020°, deux brouettes de petit bois… Trop bien ce four :)
PA030200PA030202PA030206PA03020720171004_14450920171004_144605P1100605P1100611P1100615P1100711P1100723P1100731IMG_4586IMG_4590IMG_4595IMG_4651P1100869P1100870P1100871P1100885P1100899P1110043

Cuisson au gaz avec défournement à chaud puis enfumages avec divers matériaux. Végétaux, cheveux, plumes, paille, foin, copeaux….
P1140637 P114065220171003_17490820171003_175153 20171003_180011P1140678P1140682P1140708PA020064PA020066PA020070PA020073PA020162P1140751     
Nettoyage des pièces
P1140723P1140724P1140725P1140726AG-3DXc4z0tfLjI10z4yb0A_ziWnBDMViQIJd34zv6U20171003_16022520171003_181105 20171003_173456 20171003_17355920171003_18103820171003_181145 P1140737P1140741  ElRgvqUikxoz4Yr17q8S8bJBh3Vjfgd7VpPirEZoqZUP1140736 

Rangement de l'aire de cuisson et de l'atelier
Analyse des résultats

Tarifs
Le coût de la formation s’élève à 620€ (adh)
et à 600 € (non adh) pour l'enseignement,
le matériel et les cuissons si c’est un financement personnel.
L’adhésion pour une année est de 40€
Pour que l’inscription soit enregistrée, un acompte de 200 € est demandé à l’ordre de « Au grès du feu » et à envoyer à
Association Au Grès du feu, Les Faux, 24290 Valojoulx

Dans le cas d’une prise en charge par l’employeur ou l’Etat, nous consulter pour faire un dossier. Pour les artisans, les auto entrepreneurs c'est le FAFCEA. Prise en charge rapide et complète. Pour les professions libérales le FIFPL, pour les intermittents AFDAS,  les employeurs etc... selon votre situation . Dossier Datadock en cours d’examen. Le tarif est alors celui de la chambre des métiers, 30€ de l’heure

P1110106 P1110109   
Pour venir : http://laterreenfeu.fr/contact/ou-nous-trouver/

La page  avec plein et plein de photos.


Pour voir les programmes des stages :
http://laterreenfeu.fr/calendrier-prochaines-formations/tournage/

 http://laterreenfeu.fr/formations-pro/contenu-pedagogique/

Pour me joindre sofiterre@gmail.com

Renseignements : 0685230152

LA PAGE

Adresse :  Valojoulx lieu dit "Les Faux " 24290 Valojoulx (Route de Thonac à La chapelle Aubareil)
Et si vous avez juste envie de passer voir ce qui se passe, n’hésitez pas, vous pouvez visiter et partager un moment sur rendez vous
Il est indispensable de téléphoner avant  de venir
Il y a aussi une exposition vente.

04 avril 2018

Précisions pour les JEMA

Fusion réussie pour les bouteilles du four de décembre. J’en ai assez pour les JEMA, merci à tous. Ceux qui ont bu à ma santé pourront récupérer une bouteille fondue. Je ferai aussi une tentative de recuisson de certaines, mettre moins d’argile pour que plus de verre soit dans la fusion.. Nous verrons cela mercredi. On se retrouve à 9h30 autour d’une boisson chaude pour faire connaissance
20180327_16392420180327_16394020180327_16460320180327_16535720180327_16540920180327_171042
Vous êtes plusieurs à manifester le souhait de venir partager la construction du four bouteille, la fabrication du torchis, les divers ateliers. Certains d’entre vous viennent de très loin.
Si vous avez besoin de dormir sur place dans le cas où vous restez plusieurs jours, dîtes le moi, je vous dirigerai vers des hébergements pas chers du tout que proposent des amis pour cette occasion.
David de Céraquitaine va venir livrer le mercredi 4 au matin. Si vous avez besoin de matériel, de terre, passez lui commande au 0608581237.
Pour les journées, même si vous ne prenez qu’un ou quelques pains il a proposé de vendre la terre au prix de la tonne et bien sûr la livraison est gratuite.
Pour la terre sigillée, j’utilise la PRAI, la Normande, la Loza, la 86, et je suis en train de tester une argile très blanche de chez Beck qui est très prometteuse. Ce sont des blanches)
Les rouges, PTE, FR125 sont parfaites et si vous venez je vous indiquerai un coin pour avoir près de l’atelier un orange superbe.
Et il faut un tamis 60 et du silicate de soude, 1 litre suffit bien.
Préparation de la conférence sur la sigillée
20180329_14182720180329_14183920180329_14185420180329_14203820180329_14190420180329_14202520180329_14191020180206_20051120180206_20053020180211_20523320180211_205344   
Si par hasard vous avez des quignons de pain sec, épluchures, légumes flétris, les ânes seront ravis    
Si vous avez des seaux, à couvercle encore mieux, des journaux, des bidons de 5 litres, je serai ravie

Pour tous…
Le vendredi soir à 18h à la salle des fêtes du village il y aura l’inauguration avec un buffet auquel vous êtes invités. Pendant tout le week end les artisans seront présents et feront des démonstrations en présentant leur travail
20171217_17203520171217_181748
carta de presentacion paysanmexRoulotte
Samedi soir, des musiciens professionnels nous accompagneront dans cette fête de fusion. Les Paysans Mexicains nous régaleront tout le week end et installeront la roulotte sur la plateforme devant l’atelier samedi soir. Vous pourrez commander les repas si vous le souhaitez. Serge proposera la Bière du triporteur, bio du village.

Préparation du stage Raku de dimanche après midi
Sur inscription, vous pouvez venir choisir, émailler, cuire, sortir en fusion et enfumer votre bol. De 14h à 17h. Pendant la cuisson je vous raconterai l’histoire, la mentalité du Raku et vous expliquerai un peu les cuissons; Participation 30€ tout compris. Pour valider l’inscription, envoyez un chèque de 15€ à
Association Au Grès du feu, Les Faux, 24290 Valojoulx. sofiterre@gmail.com.
Il reste trois places.

Aujourd’hui j’ai fait des tests de ce que nous ferons et les glaçures sont prêtes
Plusieurs propositions, terre rouge, terre blanches, glaçures brillante ou satinée, colorée ou non…
20180329_14170420180329_14171320180329_13444820180329_13454520180329_13473520180329_14081920180329_14083420180329_14131820180329_14163820180329_141658 
Vendredi à 14h30 et samedi matin à 10h, ateliers de modelage,
“Venez habiter votre planète”. Suite de l’atelier de l’an dernier où les enfants des écoles et le public avaient habité pendant trois jours des sphères tournées. Ces planètes serviront à faire une sculpture sur la plateforme, ou une fontaine, avec les bouteilles en verre fondu. Venez nombreux vous amuser :)
20180328_18103120180328_181127P1160580P1160582P1160584P1160578P1160722P1160724P1160723
Les ateliers de tournage de samedi matin sont complets

De 16h30 à 18h fonte d'une cloche tibétaine en bronze par Claire Moreau à la poterie
Claire32E95E11

 

 


Toute la semaine vous pourrez acheter des billets de tombola vendus à la salle des fêtes et la poterie pour soutenir la manifestation, 2€ le billet qui vous permettront de gagner un ou plusieurs lots offerts par les artisans. Merci de votre soutien; Tirage de la tombola par les enfants qui ont vendu les billets dimanche 18h à la poterie.
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA Daniele 2 300daniele 300ludo300Montgolfière à la noix300Nichoir JPierre300Sophie300Jeu de bois300Fabrice
Pour tous renseignements vous pouvez appeler au 0685230152, écrire à sofiterre@gmail.com
sur le site vous avez le programme détaillé avec les photos des artisans, le programme plus détaillé http://laterreenfeu.fr/jema-2018-du-3-au-8-avril/
Sur la page vous aurez le déroulement jour par jour des préparatifs, des conseils techniques avec beaucoup de photos, des liens intéressants, des recettes…
Si vous voulez visiter l’atelier, toute l’année, appelez moi avant. 0685230152
Merci, à bientôt

21 novembre 2017

Fabrication de la terre sigillée au temps des gallo romains

Site Gallo Romain de la Grauffesenque à Millau
Grauffesenque ancien four IMG_0313 Alendier d'un ancien four gallo romain IMG_0318 IMG_0331 IMG_0353 IMG_0324

Fabrication des poteries Sigillées

Dans la poterie sigillée, il y a d’une part le support, décoré ou non et le vernis d’engobe, que l'on appelle la terre sigillée,  terre finement et longuement décantée pour ne garder que les particules les plus fines qui vont se vitrifier à la cuisson.
Les poteries sigillées sont des poteries en argile de basse température (faïence). les températures de cuisson varient entre 1000 et 1100° selon les argiles de base et le vernis en se basant sur le résultat escompté.

Les poteries sont façonnées au tournage, à la main ou faites à l’aide de moules. Elles peuvent être avoir des reliefs ou non, avoir des teintes qui varient de l’orange vif en passant par la rouge, le gris, un aspect métallescent, jusqu’au noir profond. Ces variations infinies vont dépendre du support, de la température de cuisson, du type de cuisson, de ce que l’on peut introduire dans le four au cours de la cuisson, comme du sel, par exemple, le type de combustible, tout est variable à l’infini.

On peut dire qu’une cuisson oxydante (avec oxygène) va apporter des teintes vives et uniformes, alors qu’une cuisson au bois va animer la surface au rythme des flammes et qu’une cuisson réductrice (diminution d’oxygène) ou un enfumage vont donner des teintes beaucoup plus sombres. Les gallo romains, pour obtenir les poteries rouges, cuisaient en oxydation, cuisson avec de l'oxygène alors que les grecs cuisaient en réduction avec de bons enfumages dans des fosses pour imiter la vaisselle métallique.

Pour obtenir des pièces à décor en relief,

IMG_0418 IMG_0420 IMG_0421 IMG_0423 IMG_0424 IMG_0425 IMG_0426 IMG_0428 IMG_0429 IMG_0430 IMG_0431 IMG_0432 IMG_0433 IMG_0445 IMG_0447 IMG_0454
Sceaux et moules de la Grauffesenque

Les potiers gallo romains faisaient préalablement des poinçons, appelés sceaux, d'où le nom donné à cette poterie, qui leur permettaient de créer des moules, généralement en argile dans lequel des poinçons étaient imprimés pour faire le décor en creux. Ces poinçons, « sigillum » qui veut dire sceau étaient faits par des sculpteurs en argile, en os et représentaient des animaux, des dieux, des scènes mythologiques ou de la vie quotidienne, des motifs floraux et végétaux….

Ces moules étaient cuits vers 700, 800° pour que la terre reste poreuse. Trop cuits, ils n'absorberaient plus l’humidité de l’argile et moins cuits ils ne seraient pas assez solides pour supporter la pression de l'estampage et le fait d'être humidifiés plusieurs fois.
Les potiers plaçaient  le moule sur le tour et  plaquait de la terre suffisamment molle pour qu’elle pénètre dans les reliefs en creux sur le fond et les parois.
Le moule s’imbibe de l’humidité de la terre qui, en séchant, prend du retrait et on être démoulée facilement. C'est un peu le principe de la terre qui est moulée dnas le plâtre, le plâtre absorbe l'humidité, ce qui fait se rétracter l'argile et la pièce peut se démouler.
A la sortie du moule, Les finitions peuvent être effectuées, le tournassage du pied, le nettoyage, le lissage du bord…,
Les poteries, une fois sèches sont trempées dans le vernis d’engobe très liquide avant d’être mises à cuire.

Je vous mets en lien le site d'un ami potier qui fait un travail remarquable vers Lausanne et qui pratique à la façon des potiers de l'antiquité. Il a un tour à pied où il reste debout et fait des pièces vraiment remarquables.

Il donne très bien toutes les explications de façonnage, de cuissons, c'est un vrai régal. Et si vous avez la chance de pouvoir passer le voir vous passerez un moment extraordinaire.

Archéocéramique

Photos du musée de Millau

Fts100v500R00 Fts101h500R01 Fts102h500R02 Fts103h500R03 Fts104h500R04 Fts105h500R05 Fts106h500R06 sigillées 010 sigillées 028 sigillées 029 sigillées 030 sigillées 032 sigillées 036 sigillées 037 sigillées 040 sigillées 058 sigillées 063 sigillées 067 sigillées 072 sigillées 077 sigillées 079 sigillées 082 sigillées 083 sigillées 084

Je ne pratique pas comme les potiers gallo romains, je ne moule pas ou alors pour m'amuser ou animer des ateliers. J'ai fabriqué des sceaux, la fabrication de chacun d'eaux nécessite huit à dix heures. Cela dépend de la complexité et de la perfection recherchée bien sûr mais le moins complexe m'a demandé cinq heure, une fleur à huit pétales.

c'est tout petit !!!

Pour fabriquer une sigillée vous pouvez consulter la page du blog

A La Terre en Feu... Comment est ce que je fais?

DSC08747 DSC08748 DSC08749 DSC08752 DSC08753 DSC08755 DSC08353 DSC08364 DSC08365 DSC08370 DSC08377 DSC08378 DSC08387 DSC08390 DSC08392 DSC08394 DSC08398 DSC08401 PENTAX Image PENTAX Image PENTAX Image PENTAX Image PENTAX Image PENTAX Image PENTAX Image Digital image Digital image Digital image Digital image Digital image Digital image Digital image6 Peuple de pots

En dessous, ce sont les pièces des élèves de la formation 2014

DSC07486DSC07496DSC07499DSC07517DSC07510

Les pièces sont tournées, longuement tournassées, polies à l’aide d’une agathe ou avec le manche d'une cuiller, pas avec la bosse sinon ça fait des marques, plusieurs fois au cours du séchage puis elles sont recouvertes d’un vernis d’engobe.

Pour obtenir ce vernis d'engobe ou terre sigillée, la terre est  pesée à sec  puis mise à décanter dans l’eau, puis tamisées  lorsqu'elle est bien dissoute à l’aide d’un tamis 60 (60 mailles au cm²).
Bien sûr, si on broie bien l'argile, elle va se diluer très rapidement. Mais pour les argiles ramassées souvent dans des talus, des jardins, des chantiers, il y a des cailloux, des racines etc et ce n'est aps facile à délayer rapidement. Alors on peut les faire tremper le temps qu'il faut et enlever le poids des déchets pour calculer le poids du silicate de soude (1%) par rapport au poids de terre, donc le total moins les déchets.

Une argile de basse température, calcaire donne généralement de bons résultats. sur la page du blog vous trouverez la recette et le processus expliqué

C'est après le tamisage que l'on pèse les 1% (ça peut varier selon les potiers, les façons de faire, ce qui est important c'est d'essayer. Je donne toujours une moyenne et il m'arrive d'ajouter un peu de silicate (0,5 %) si la terre ne décante pas assez et il arrive qu'une terre ne soit pas bonne du tout, elle pourrit ou  se décolle, tout va dépendre de la quantité de matières organiques qu'il y aura dedans.

Certaines terres ne vernissent pas, ou décollent mais vous ne prenez aucun risque, il n'y a pas d'investissement d'argent à faire pour essayer.. Amusez vous !!!!

Une fois le silicate bien mélangé, faites bien un tourbillon dans votre seau pendant deux ou trois minutes, vous laissez reposer 24 heures. 25 ce n'est pas grave, ni 23h30 mais c'est un bon temps pour la décantation. Certaines terres continuent à décanter encore même après que les particules lourdes aient été enlevées

Les particules lourdes vont se déposer au fond du seau pendant ces 24 heures.

On verse alors dans un autre seau la haut de la préparation que l’on garde. Le reste n’est pas conservé, il servira pour les fours papiers. Même pas en engobe, ça décollerai, la terre est morte, on lui a enlevé ses particules fines qui lui donnaient sa plasticité.

Le liquide du dessus peut alors servir immédiatement ou il peut être laissé plusieurs mois à évaporer pour se densifier. On peut entre temps rajouter de l’eau, faire évaporer… Lorsque la terre est devenue très fine, elle vernit et a un aspect lisse, brillant, doux, incomparable…. Un bon vernis est très brillant lorsqu’on le pose sur les pièces crues. En prenant de l’âge, le vernis continue à s’affiner et gagne en onctuosité et en brillance.

Cette façon de travailler est celle que je pratique, elle ne s’appuie que sur des expérimentations, beaucoup de tâtonnements, de recherches. Et même des des potiers différents n'ont pas la même façon de faire, ce qui est important est de regarder leur travail, voir si ça nous convient et petit à petit avoir sa propre sensibilité, ses propres expériences.
Je fais des recherches depuis 40 ans maintenant, jusqu'à ce que j'enseigne la façon de faire la terre sigillée je ne mesurais pas, juste à la consistance, à l'épaisseur, quelquefois au goût... Comme une cuisinière. Je compare souvent pendant les cours la poterie à la cuisine. Il y a des recettes de base mais nous avons tous des expériences différentes... Le tout est de se détendre et de se faire plaisir et pour une fois, ça ne coûte pratiquement rien.
Je cuis les sigillées dnas mon poele. Bien sûr, une ou deux petites pièces à la fois mais une ou deux par jour, ça fait vite un peu de stock et quelle joie de pouvoir offrir son travail ou partager à la veiller le modelage d'un bol pour le cuire quand il est sec et recouvert de la sigillée du jardin ou du voisin ou du talus du chantier d'à côté....!!

On retrouve le sens de la veillée, du partage, de la joie simple, de la beauté de la nature..
Le secret des sigillées réside dans l'amour de la terre, la patience, le temps et le jeu des flammes sur l'épiderme de la terre....


Vous trouverez le détail des prochains stages sur le nouveau site
L'adresse de l'atelier
La Terre en Feu
Les Faux, 24290 Valojoulx

0685230152
Pour venir, il est nécessaire d'appeler. Et si vous avez des questions, n'hésitez pas
A bientôt

20 novembre 2017

Enfumage des terres sigillées dans le four bidon acrobatique

 

Il était patriotique, il est devenu

                acrobatique !!!

Même pas peur !!

Nous avons fait fort, cette fois et avons superposé des anneaux de deux fours différents pour avoir un volume d'enfumage plus important vu le nombre de pièces à enfumer
La base est celle du four patriotique et les anneaux supérieurs sont ceux d'un four expérimental que nous avions construit avec Régis pour faire des essais avant de se décider pour un four bidon, plus facile et moins fragile à transporter
Nous avons bien rigolé avec Florent en posant le dernier anneau... :)

Les poteries à enfumer sont des pièces recouvertes de terres sigillées biscuitées.
Le but est de créer des effets sur les poteries.
La terre sigillée rouge, plus fusible a vitrifié à la cuisson et va garder une belle couleur orange, donnée par l’oxyde de fer qui a vitrifié.

La sigillée blanche, plus réfractaire (a un point de fusion plus haut) va s’enfumer plus ou moins selon les endroits du four, les points de contact avec les autres pièces…

DSC05620DSC05622 DSC05628 DSC05630 DSC05631

Installation et remplissage du four acrobatique

DSC05632 DSC05634 DSC05638

La montée en température au bois sous l’œil curieux et gourmand de Biscotte et Casquette qui n'e ratent pas une occasion de réclamer un peu d’herbe ou un quignon…

DSC05641 DSC05642
Nous avons fait deux heures de feu dans l’alandier,
le four est monté à 450°.
DSC05647 DSC05648

On a d’abord bourré l’alandier de foin mouillé et de litière des ânes pour créer de la fumée par dessus, cela a créé un enfumage d’atmosphère. (Le matériau d’enfumage ne touche pas les poteries)

  DSC05646 DSC05648 DSC05645

Puis j'ai jeté des copeaux de bois par la cheminée pour un enfumage de contact (les matériaux d’enfumage vont toucher les poteries)

Le four, les alandier ont été bien colmatés pour réduire au maximum les fuites de fumée

Dans une autre fiche je posterai le défournement des poteries

Si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas.
Vous pouvez mettre un commentaire, je réponds directement sur la page et tout le monde en profite

Pour visiter le site de l'atelier

Contact: Sophie@laterreenfeu.com
0685230152.