" />
15 octobre 2017

Formation Raku du 23 au 27 octobre 2017 pour acquérir l'autonomie complète

 Suite à plusieurs demandes j'ai ajouté un stage spécial raku de 40 heures du 23 au 27 octobre 2017
avec cinq cuissons dont une au bois pour les enfumages qui va permettre aux personnes qui ont un four électrique d'avoir de beaux résultats d'enfumage.
Nous verrons aussi les différents types de fours, différents types de cuissons et comment se fabriquer facilement un four pour le Raku, au gaz ou au bois.
Ce stage peut être pris en charge pour les artisans, artistes, demandeurs d'emplois, salariés, professions libérales... Un dossier de demande de prise en charge est alors établi.

 
Voici le lien vers le site de l'atelier avec les pages qui ménent aux différents stages
http://laterreenfeu.fr/calendrier-prochaines-formations/

DSC00454DSC00517DSC00536DSC00789

 

Une semaine intensive pour découvrir et pratiquer le Raku (40 heures)

Du 23 au 27 octobre 2017

Les cours ont lieu du lundi au vendredi de 9h à 18h avec une pause vers 13h. Vous pouvez apporter votre pique nique.

Ce stage Raku, assimilé à une formation technique théorique et de mise en application est pour répondre aux besoins de chacun dans la mesure du possible bien sûr, que vous ayez déjà pratiqué ou pas le Raku, si vous avez déjà un four à gaz ou à bois, si vous avez l'intention de vous en fabriquer un très simple, et même avec un four électrique, on peut faire du Raku en pratiquant une cuisson d'enfumage sur les pièces refroidies. si vous souhaitez approfondir une technique particulière, faire des recherches de coloration ou de matières, explorer le Raku nu, les enfumages de terres polies, ce sera possible

DSC_0074 DSC05940 DSC05931 DSC05922 DSC05921 DSC05919 DSC05900 DSC05899 DSC05898 DSC05897 DSC05895 DSC05896 DSC05899 DSC05900 DSC05916 DSC05921 DSCF6884 DSC_0034 DSC_0038 DSC_0043 DSC_0057 DSC_0063 DSC_0106 DSC_0130 DSC_0148 DSC_0084 DSC_0102DSC06164 DSC06159 DSC06158 DSC06156 DSC06153 DSC06151 DSC06140 DSC06136 DSC06133 DSC06132 DSC06130 DSC06115 DSC06114 DSC06113 DSC06111 DSC06110 DSC06108 DSC06104 DSCF6912 DSCF6910 DSCF6907 DSCF6906 DSCF6902 DSCF6896 DSCF6895 DSCF6894 Poteries enfumées dans des bidons à partir de pièces refroidies. Particulièrement intéressant pour ceux qui n'ont qu'un four électrique DSC_0180 (2) DSC_0177 (2) DSC_0168 (2) DSC_0159 (2) DSC_0157 (2) DSC_0129 (2) DSC_0124 (2) DSC_0122 (2) DSC_0118 DSC_0106 DSC_0105 DSC_0102 DSC_0091 DSC_0087 DSC_0080 DSC_0074 DSC_0071 DSC_0058 DSC_0055

Travail aux engobes, Raku nu, nombreux essais, opacification et coloration de frittes, enfumages avec des végétaux, divers matériaux. Expérimentations diverses.

QUATRE CUISSONS au gaz et la dernière d'enfumage au bois avec les courbes de cuisson. Les élèves conduisent les cuissons en binôme

Le dégourdi des pièces crues et essais avec enfumages Une cuisson des cylindres d'essais pour avoir les résultats Une cuisson Raku sur les pièces, Raku nu et enfumages des frittes Une cuisson d'enfumage de pièces refroidies pour les personnes qui ont un four électrique et qui ne peuvent pas ouvrir leur four à chaud

Calendrier jour par jour de la formation Raku

 

 

Lundi Présentation , tour de table, sortie des pièces apportées par les stagiaires

Présentation du stage, des différentes cuissons par rapport aux résultats de cuisson
L’historique du Raku

Présentation d’essais de couleurs, les recettes
Théorie sur les engobes. Préparation d’un engobe. Coloration d’un engobe. Utilisation des oxydes et des colorants de masse. La pose de l’engobe sur le tesson.
Prise de décision par rapport aux différentes types de décor pour chaque pièce
Pose des engobes sur les pots d’essais.
Enfournement des pots d’essais dans le petit four
Pose des engobes sur les pièces


Mardi Mise à feu du petit four à gaz pour les pots d’essais. Les élèves mèneront la cuisson par deux à tour de rôle et seront « responsables » de noter sur le cahier de cuisson la courbe à tour de rôle
Les décors. Travail de gravures. Travail de réserves. Travail de couleurs.
Décor sur les pièces
Enfournement dans le four à gaz des pièces pour la première cuisson de biscuit.

 

Mercredi Défournement des pots d’essais.
Théorie du Raku nu.
Passage de la première couche alumine silice sur les pots d’essais en Raku nu
Théorie des frittes. Utilisation, préparation.
Coloration et opacification d’une fritte

Passage des frittes et enfournement des pots d’essais émaillés.
Mise à feu du four à gaz. Les élèves mèneront la cuisson par deux à tour de rôle et seront « responsables » de noter sur le cahier de cuisson la courbe à tour de rôle
Défournement et enfumage des pots d’essais

Pendant la cuisson

Les courbes de cuisson, terre crue, cuisson Raku

Les différents types de fours, gaz, bois, flamme directe, flamme renversée, four artisanaux, fours en briques….
Exercice de prise des pièces avec les pinces et les gants car en fin de cuisson chaque élève sortira du feu deux pièces pour pratiquer des enfumages avec différents matériaux d’enfumage

Préparation des différents matériaux d’enfumage, herbe, copeaux, papier, plumes, cheveux, fleurs, paille, des bassines, du matériel….

Défournement à chaud et enfumages de deux pièces en sortie de four en fusion. Enfumage aux végétaux et enfumages à la plume et aux cheveux

JeudiDéfournement des biscuits dans le four refroidi
Emaillage des pièces le matin avec frittes, frittes opacifiées, frittes colorées et opacifiées.
Enfournement
Cuisson l’après midi menée par les élèves.
Défournement et enfumage aux copeaux.
Nettoyage des pièces

VendrediCuisson d’enfumage en bidon sur des pièces refroidies qui ont été réservées à cet effet
Nettoyage de l’atelier
Analyse complète des résultats de cuisson
Questions réponses
Fin du stage

 

LE PROGRAMME DES COURS THÉORIQUES ET PRATIQUES

L'historique du Raku. Dynastie de potiers japonais. Les différentes terres à Raku, les règles à respecter. Les différents types de Raku. Les glaçures, les frittes, les oxydes colorants. Les engobes et les ocres. Réalisation de pots d’essais d'engobes colorés, et de diverses techniques de décoration. Les différents types de fours Les courbes de cuisson

LES GLACURES

Les différents types de glaçures. Composition des glaçures. Le rôle des différents oxydes qui les composent. Les oxydes colorants et leur utilisation. Températures différentes, glaçures différentes. Préparations, pesées, mise en eau. Application sur les pièces.
 

LA CUISSON ET LES FOURS

Les différentes terres à Raku et leurs différentes températures de cuisson. Cuissons de dégourdi, de Raku et d'enfumage à partir de pièces refroidies. Cuissons oxydantes, cuissons réductrices. Différents types de fours, bois, gaz. comment s'en fabriquer un facilement 

Sophie Houdebert. Au Grès du Feu, Les Faux, 24290 Valojoulx Pour tous renseignements 0685230152

sofiterre@gmail.com

Pièces à préparer

La taille à respecter est importante pour la place dans le four

 

Six cylindres avec fond,

tournés ou faits à la plaque de 8 mm d’épaisseur de 15 cm de haut et de 10 cm de diamètre. Cinq en terre Raku blanche et un en terre Raku rouge. Un en terre blanche et celui en terre rouge seront à polir pour les essais de Raku nu.

Un blanc et un rouge seront à polir et à laisser sécher (pour Raku nu)

Une dizaine de pièces, neuf en terre à Raku blanche et une en terre Raku rouge avec ouverture pour glisser la pince dedans

Trois pièces peuvent avoir une taille de 20cm en tous sens au maximum

Les sept autres seront plus petites, 10 cm en tous sens au maximum . Deux ou trois peuvent être des bols

La forme est libre, mais elle doivent avoir une ouverture pour être faciles à attraper avec la pince. Éviter les couvercles, ça fait une pièce de plus à attraper.

Galets avec ouverture, formes organiques sans ajouts fragiles, pyramides avec un trou pour attraper, boules avec ouverture, bols, petites sculptures pas trop fragiles à cause du choc thermique et en respectant les tailles, etc…

Les contraintes sont la taille pour que tout entre dans le four, la fragilité au choc thermique et la facilité de prise des pièces en fusion

Une pièce blanche et une pièce rouge seront à polir et à mettre à sécher (au moins, c’est pour le Raku nu) Si vous souhaitez approfondir le Raku nu et les enfumages, vous pouvez en polir plus. C’est à voir ensemble. Les autres seront mises à sécher. Si vous souhaitez en polir certaines en plus de celles du raku nu, vous pouvez. Cela change le réseau de craquelures

Parmi les terres de Céraquitaine, je conseille le grès OMAHA, blanc bien chamottée, la PFCHF pour le tournage, faïence rouge bien chamottée qui résiste bien aux chocs (pas pour le modelage)

La KYUCHU (Fuji), faïence blanche chamottée, se polit très bien, très bonne résistance aux chocs

Les grès chamottés SiO2 résistent très bien
La PRAI résiste moyennement aux chocs thermiques, comme la chamotte est fine les formes fermées ou presque sont recommandées. Modelage, plaque, tournage. Excellents résultats.
la FRCHI, faïence rouge chamotte fine, mêmes remarques que pour la PRAI, chamotte fine
LES TERRES DE BAILLET sont sans risque au niveau du choc thermique, elles se tournent et se modèlent. Elles sont blanches mais peuvent être engobées en rouge, c’est le même résultat

Si vous ne souhaitez pas acheter plusieurs argiles ou si vous avez une argile blanche qui vous convient, engobez en rouge pour les résultats rouges. Si c’est compliqué ce que je dis, n’en tenez pas compte, prenez de la terre rouge et de la terre blanche

Ce sont quelques argiles que je connais bien si vous avez besoin. Si vous avez déjà vos argiles n’en tenez pas compte. David de Céraquitaine fait le prix à la tonne même si on prend des petites quantités et 15 % sur les outils et matières premières aux élèves de l’atelier. Il livre gratuitement dans toute l’Aquitaine et bien sûr à l’atelier pendant le stage. Vous pouvez aussi passer commande avant de venir, il livrera pendant le stage. Céraquitaine fait partie du groupe « Les Cousins », vous pourrez donc trouver ces références chez eux selon votre lieu de résidence.

Outils pour le Raku

Ce sont les outils à apporter pour le stage. Ils vous permettent d'avoir tout ce qu'il faut pour pratiquer pendant le stage et de pouvoir travailler après le stage dans votre atelier. Cela me permet aussi de vous apprendre l'utilisation de certains outils.
Fixateur à vernis Pinceaux larges queue de morue pour les fonds, moyens et des pinceaux plus fins pour les décors plus précis C'est le strict minimum en pinceau. Les pinceaux japonais sont excellents (plusieurs tailles) Une ou deux éponges Deux ou trois bassines Une tournette de table Des chiffons Une petite balance de précision à 0.1g Un couteau pointu Une pointe pour graver Des torchons, des chiffons Une boîte pour les outils qui seront marqués pour que chacun reconnaisse les siens Un cahier et des stylos Une poire à engobe, Des gants pour le Raku (gros gants rouges pour la soudure dans les magasins de bricolage. Pas les gris qui sont trop fins) Chez les marchands de matériel céramique ils sont beaucoup plus chers Une pince Raku Possibilité d'en acheter au ferronnier, des droites ou des rondes pour pièces rondes à 20€. Prix hors taxe ou net en espèces Commandez les au plus vite si vous les voulez Prévoir une veste pas synthétique pour se protéger de la chaleur lors du défournement Un masque pour la fumée et des lunettes de soudeur pour la chaleur Clé USB pour récupérer les photos du stage. 10Go minimum si il y a des films tournés pendant le stage.

      Retrouvez toutes les photos par albums ...

P1100988
 DSC05921 DSC05919 DSC05900 DSC05899 DSC05921 DSC_0034 DSC_0043 DSC_0057 DSC_0063 DSC_0106 DSC_0130 DSC_0148 DSC_0084 DSCF6884 DSC_0102 DSC06164 DSC06159 DSC06140 DSC06136 DSC06133 DSC06132 DSC06115 DSC06113 DSC06110 DSC06104 DSCF6912 DSCF6910 DSCF6907 DSCF6895 DSCF6894 DSC09604DSC09615DSC09638DSC09610DSC09614 DSCN0133Rotation de DSCN0139

Cuisson d'enfumage sur pièces cuites refroidies

DSC_0180 (2) DSC_0177 (2) DSC_0168 (2) DSC_0159 (2) DSC_0157 (2) DSC_0129 (2) DSC_0124 (2) DSC_0122 (2) DSC_0118 DSC_0106 DSC_0105 DSC_0102 DSC_0091 DSC_0087 DSC_0080 DSC_0074 DSC_0058 DSC_0055

Pour avoir tous les renseignements pratiques et le programme détaillé : rendez vous sur le site

http://laterreenfeu.fr/stage-special-cuissons-et-raku/

Tarifs

Le coût de la formation s’élève à 720 € (adh),
750€ (non adh) pour la semaine,
le matériel et les cuissons.
L'adhésion pour une année est de 40€
Pour une prise en charge dans le cadre de la formation professionnelle, artisans, artistes, Fongécif, reconversion, salariés... Il faut établir un dossier de demande de prise en charge

Le tarif est calculé selon le barème de la Chambre des Métiers 28€ /h

Pour que l’inscription soit enregistrée,
un acompte de 200 € est demandé.
Le chèque est à mettre à l'ordre de Au Grès du Feu et à envoyer
à  Au Grès du Feu, Les Faux, 24290 Valojoulx
Pour tous renseignements
Sophie Houdebert   0685230152
sofiterre@gmail.com

Retrouvez toutes les photos par albums ...


27 septembre 2017

Le Raku. Une tradition et une dynastie de potiers.


Bol noir raku pour le thé, type Kuroraku.
Connu sous le nom d’Amadera, atelier
de Chōjirō. Époque Azuchi Momoyama,
XVIe siècle. Musée national de Tokyo

Sô’nyû, 1668-1720. Bol à thé, "Oimatsu" (Vieux pin). Grès à couverte noire (raku). Tokugawa, vers 1700. Vue de profil. Musée d'art asiatique de Berlin

Le « Raku » est le fruit de la rencontre entre un artisan et un lettré,d’une poterie paysanne et d’un rituel raffiné étroitement lié à la philosophie Zen qui met l’accent sur la beauté de la simplicité et du naturel. Dans le Japon du 16ème siècle, Chojiro, fils du potier coréen Ameya, fabrique des bols à riz dans la tradition de sa famille coréenne.
A la même époque, le maître de thé Sen No Rikyu élabore les règles de la cérémonie du thé. Il trouve dans la production de Chojiro un esprit et une simplicité appropriés à l’esprit Zen. Il commande alors à l’artisan un bol qu’il a, dit-on, dessiné lui même.Hideyoshi, dictateur militaire, sensible à l’art de thé honora la mémoire de Chojiro en accordant à son successeur Jokei un sceau d’or porteur de l’idéogramme « Raku » qui signifie « aise, joie, bonheur, sérénité ». Ainsi, la dynastie de potiers « Raku », forte de son titre et de ses commandes officielles, se perpétue encore jusqu’à la 15ème génération qui, de nos jours travaille encore à Kyoto.
Raku Tea Bowl



Raku Kichizaemon XV  Né en 1949 à Kyoto. Descendant à la XIe génération de la famille de potiers Raku (plus précisément, XIVe du nom Kichizaemon après le fondateur Chôjirô). Directeur et président du conseil d’administration du Raku Museum de Kyoto. Titulaire d’un diplôme du département de sculpture de l’Université des arts de Tokyo, obtenu en 1973. A ensuite étudié pendant deux ans à l’Academia delle Belle Arti de Rome. En 1981, il est devenu l’héritier en titre de la famille Raku, sous le nom de Raku Kichizaemon XV. Lauréat de nombreux prix dont la médaille d’or de l’Association de la céramique japonaise (Nihon tôji kyôkai, 1991). Chevalier de l’Ordre des arts et des lettres français (2000). En 2007, il a conçu une salle d’exposition et un pavillon de thé pour le Sagawa Museum à Moriyama, dans la préfecture de Shiga. Auteur de nombreux ouvrages dont Chawan ya (éd. Tankôsha, 2011), Raku : A Legacy of Japanese Tea Ceramics (écrit en collaboration avec son fils Raku Atsundo, éd. Seigensha, 2015) et Raku Kichizaemon (Raku Museum, 1994).

La cérémonie du thé au japon (ou voie du thé), qui embrassait les pensées philosophiques et religieuses derrière un rituel, de 1550 à 1850, était de loin la plus importante influence de la culture japonaise. Les racines culturelles et religieuses proviennent du Bouddhisme Zen. La simplicité et l’austérité du Zen attirait la classe des Samouraïs qui rejetaient le faste de la cour impériale. Dans les temples Bouddhistes de Chine, le fait de boire le thé était considéré par les moines comme une aide à la méditation. Pendant tout le 15ème siècle, le Zen s’étendit très largement à travers tout le Japon et la cérémonie du thé commença à avoir une réelle influence avec la construction de la première maison de thé, par le «Shogun» (dictateur militaire) Yoshimasa.
Le rôle du «maître de thé était de la plus haute importance. Il était attentif à chaque détail esthétique de la maison, du choix de la vaisselle et des accessoires.
Chashitsu "Isui-en" située à NaraChashitsu : la pièce où se déroule la cérémonie du thé
L’atmosphère devait être particulièrement paisible pour les invités choisis.Une image utilisée par les pratiquants de la cérémonie du thé était que « le reste du thé au fond du bol était comme la flaque d’eau restant au creux du rocher après la pluie». On peut ainsi sentir la relation profonde qui existe entre la terre, le bol et le minéral qui le recouvre….

LES OBJETS DE LA CEREMONIE DU THE :
Les ustensiles de la cérémonie du thé doivent conjuguer deux qualités : simplicité et beauté. Pour répondre aux principes établis par Sen no Rikyu, chaque objet choisi doit évoquer chez le participant à la fois contemplation et humilité. L'objet le plus important reste le Chawan, bol de thé en céramique. Sa forme parfois imparfaite rappelle la simplicité, mais sa décoration en fait un objet remarquable. C'est dans ce bol que sera préparé le thé.

Les petits pots contenant le thé en poudre appelés Chaire ( thé fort ) ou Natsume ( thé léger ) sont généralement des objets de collection, très recherchés des collectionneurs. La longue louche ( Hisaku ) servant à transvaser l'eau chaude de la bouilloire ( Chagama ) vers le bol ( Chawan ) est taillée parfaitement dans une longue tige de bambou.

Deux éléments très importants président également dans la cérémonie du thé : la petite spatule ( Chashaku ) qui permet de verser le thé en poudre, et surtout le fouet ( Chasen ) qui permettra de mélanger la poudre de thé et l'eau, pour réaliser ce breuvage si spécifique. On notera parfois la présence d'une réserve d'eau froide sous la forme d'un récipient cylindrique ( Mizusashi ). Enfin élément indispensable pour répondre au besoin de propreté indispensable dans toute cérémonie Japonaise : la pièce de tissu ( Chakin) qui permettra de garder un aspect immaculé à tous les objets.
Teahousenearbamboo thé
raku 3 thé1 thé2

Tandis que se développait cette philosophie, les japonais abandonnèrent les bols chinois qu’ils utilisaient depuis de siècles pour la poterie des potiers coréens. Peu à peu, les techniques se modifièrent pour répondre aux exigences et aux idéaux de cette nouvelle forme de cérémonie du thé .Jusqu’à une époque très récente, le « Raku » était utilisé au Japon uniquement pour la fabrication de bols réservés à ce rituel. Ils avaient tellement de valeur que les dictateurs militaires au Japon les décernaient comme distinction honorifique.

La technique du Raku
Le Raku est pratiqué de nos jours de façon plus ou moins traditionnelle. Pas toujours avec la mentalité originelle mais cela reste toujours le contact direct avec le feu et les éléments qui font son attrait.
Sa particularité est le résultat imprévu et la spontanéité.
Les pièces sont retirées en fusion des flammes pour être enfumées dans divers matériaux, herbes, foin, copeaux, divers végétaux, journaux….
C’est une technique répandue par la facilité de la mise en œuvre et par le caractère particulier des craquelures révélées par l’enfumage ou des effets sur les glaçures opaques.

Comment le pratiquer de façon simple 
Fabrication des poteries de type Raku

Les poteries « Raku » sont façonnées à l’aide d’une argile chamottée. Cette terre doit pouvoir résister au choc thermique, c’est pourquoi on lui incorpore de l’argile déjà cuite, broyée, jusqu’à une proportion de 35%. On utilise des terres à grès qui cuisent normalement à haute température (1300°) qui vont rester « souples » lors du défournement grâce à une sous-cuisson. Une terre trop cuite serait fermée et casserait. Des faïences bien chamottées sont également bien résistantes
P1160024P1160030 P1160025P1160028 

Au cours du façonnage et du séchage, les pièces peuvent être polies à l’aide de galets doux, d’un manche lisse de cuillère. On peut les recouvrir d’un engobe, les polir à nouveau, jusqu’à obtention d‘une paroi très lisse et très douce, poser des engobes qui seront émaillés par la suite, ou non, décorer à l’aide d’outils…. et on les laisse sécher.
IMG_4774 IMG_4776  P1160075 P1160208 P1160212 IMG_4831
Une fois polies les pièces peuvent être biscuitées pour faire du Raku nu.
On peut également laisser la terre nue, la cuire et faire le décor avec l’émail ou l’enfumage lors de la deuxième cuisson..
Les poteries vont cuire une première fois vers 950°/1000° et vont être recouvertes après cuisson entièrement ou partiellement d’une fritte ou d’un émail. Là aussi, tout est possible, chaque type de fritte va donner des résultats différents et peut être travaillée à l’infini.
Une fritte est une glaçure obtenue par la fusion de matériaux insolubles comme par exemple la soude et la potasse avec de la silice et autres composants selon le résultat souhaité; Les matériaux sont portés en fusion, puis la fusion est versée dans de l’eau ce qui va faire une poudre de verre appelée silicate. Les matériaux solubles deviennent alors insolubles et peuvent être utilisés à basse température. Je ne veux pas être trop technique, il existe de bons manuels qui expliquent cela. En stage nous apprenons à bien comprendre le processus
P1090906 P1090910
Une fritte colorée et des bols émaillés prêts à cuire
IMG_2203 IMG_2205 IMG_2206 IMG_2207
Essais de frittes réalisés au cours d’un stage

Décoration sur cru aux engobes
On peut décorer les pièces sur cru à l’aide d’oxydes dilués dans l’eau ou d’engobes.
Pour connaître les couleurs il est indispensable de faire ses propres essais.
Pour toutes les couleurs claires on partira d’une poudre d’argile blanche que l’on prépare soi même pour ne pas avoir de défloculent dedans. La plupart des argiles de coulage en poudre qui sont vendues dans le commerce contiennent du défloculent. Pour les tourneurs il est facile de garder les tournassures. Sinon on fait des plaques très fines que l’on concasse après séchage complet.

Travaux d’élèves. Japonisants, plus modernes , colorés, tessons d’essais…
P1070825 P1070828 P1070829 P1070902 P1070904 P1070908 P1070911 P1070857

La seconde cuisson se passe très rapidement, entre une et deux heures dans un four à gaz, plus pour un four à bois.
IMG_8555 IMG_8602P1080043 IMG_8610 IMG_8623 P1080047 P1080060 P1080067 P1080068
Une fois que le four est chaud, on peut rajouter des pièces et le temps est déterminé par la fonte du revêtement. Lorsque le potier voit que l’émail est cuit, il ouvre le four, attrape les pièces en fusion avec de grandes pinces spéciales après avoir mis des gants et s ‘être protégé. Les poteries peuvent être plongées dans l’eau partiellement ou totalement, rapidement pour créer des réseaux de craquelures spéciaux ou être posées dans les matériaux d’enfumage (copeaux, paille, sciure, herbe, papier…) directement ou après un cours temps d’attente pour créer élargir les craquelures. L’émail se fissure et c’est ce qui permet au carbone de se fixer dans la terre et de laisser un décor apparent. Là aussi, pas de règle bien précise, chaque potier enfume à sa façon, plus ou moins et c’est son expérience et sa sensibilité qui va donner leur caractère aux pièces.

Lorsque l’on travaille à la façon des potiers japonais, on rentre en contact direct avec la fusion, avec l’aléatoire. On ne décide pas beaucoup, on rencontre le feu qui impose sa puissance et de cette intimité naît le silence et le secret.
Pratiquer le «Raku» est comme un voyage dont on ne peut soupçonner les découvertes et les escales imprévues. C’est aussi partir à la recherche de sa propre sensibilité, d’une intimité intérieure à découvrir.

Quelques résultats de pièces d’élèves
P1080052P1080117-001 P1080088P1080260P1080093 P1080095P1080211P1080250P1080265P1080255  
Quelques tessons d’essais
IMG_8638 IMG_8641 IMG_8642 IMG_8668 IMG_8685 P1080266
Une semaine de formation Raku est prévue du 23 au 27 octobre. Acquisition de l’autonomie pour pratiquer.
Possibilité de prise en charge pour les auto entrepreneurs à la chambre des métiers, artistes à la Maison des Artistes, demandeurs d’emploi si ça fait partie d’un projet professionnel, artisans, intermittents etc… Un dossier est nécessaire.

Contact : Sophie Houdebert 0685230152

Programme de la formation sur le site :

http://laterreenfeu.fr/calendrier-prochaines-formations/stage-raku/

23 septembre 2016

Préparation d’une argile ramassée en nature

Vous êtes nombreux à me poser des questions sur la façon de préparer une argile récoltée en nature. Celle ci provient d’un anicien village potier près de l’atelier dans lequel je construirai et cuirai dans un four papier en public le samedi 30 juillet. Le four sera construit, les poteries seront faites avec l’argile du village.
Le 31 juillet au matin, à 10 heures, défournement et démarrage du marché de potiers
En fin de page je donnerai les indications

P1130347P1130354P1130348P1120535P1120547P1120548 
Argile sèche que je concasse avec un marteau. Bien sûr il y a plein de façons de faire différentes, l’idée est de concasser grossièrement la terre sèche pour pouvoir diluer et tamiser pour enlever les impuretés, racines, cailloux etc….

   P1120730P1120531P1120545P1120532      

Premiers essais en bétonnière.
D’abord mise en eau, délayage. Galère :)
Deuxième essai, super !!! mise en eau, quelques jours après mélangeur. Bien plus facile
Un ami qui aidait pour le four m’a prêtée main forte. Le tamis est un tamis pour maçons de maille 12 Si vous trouvez 16 c’est plus fin. Ca correspond au nombre de mailles au cm²
Après cuisson je déciderai si je tamise plus finement, 30 ou 60 dans le cas où il y aurait des grains de chaux.
J’ai trouvé intéressants les grains de la terre qui donnent un effet rustique aux surfaces.
P1120727P1120728 P1120729P1120731 P1120734 P1120736
Après tamisage, l’argile a été stockée dans des grandes poubelles. On voit l’eau qui remonte à la surface, que je siphonne avec une poire pour aider au raffermissement.
J’ai mis la barbotine sur des rondeaux de plâtre qui me servent à tourner.
Les premiers tests ont été faits il y a quelques mois pour voir les qualités de cette argile.
Plasticité avec modelage et tournage. Le premier test sur le terrain a été de rouler un petit colombin d’argile humide. On peut aussi voir comment elle colle quand elle est mouillée, ou la taille des craquelures quand elle sèche.
Puis les tests de chaux que l’on ne peut voir qu’après la cuisson

Une fois la terre sur les rondeaux raffermie, elle est mise en pains et battue, battue, battue…Et on remet de la barbotine sur les rondeaux….
 P1120745 P1120747 P1120750 P1120751

Tournage des premiers pots
P1120752 P1120753 P1120775 P1120777

Les rondeaux saturent vite, il faut laisser l’air circuler, c’est un peu mieux. Dès que le plâtre sature, il faut laisser sécher. Toutes ces opérations prennent du temps. Il faut faire très attention de ne pas prendre des grains de plâtre, donc de chaux, qui reprend huit à douze fois son volume à la cuisson, elle se réhydrate. Ainsi, un grain de chaud que l’on ne voit pas avant la cuisson peut avoir la taille d’une tête d’épingle après réhydratation et casser une partie de la pièce

 P1120782 P1120783

On peut utiliser des carreaux de plâtre non hydrofuge, surtout mais comme le plâtre est assez léger, mettre un drap permet d’éviter les grains de chaux.
c’est encore un test à faire avec une argile, celui de la chaux. La plupart du temps, en tamisant au tamis 60 cela permet de les diffuser et ils ne se réhydratent plus en boule
On voit d’après les grandes fentes que cette terre contient beaucoup d’argile; Signe de reconnaissance dans la nature, il reste de l’eau pendant longtemps et lorsqu’il n’y en n’a plus il y a de grandes crevasses. plus les crevasses sont grandes, plus la teneur en argile est importante

P1120789 P1120790 P1120797 P1120798 

Tournage de plus grosses pièces. J’essaie toujours avec le maximum de finesse, c’est le test de plasticité et de résistance à l’évasement, au rétrécissement

P1120807 P1120809 P1120810 P1120812 P1120813 P1120814 P1120815 P1120817 P1120818 P1120823

Une fois raffermies, les poteries sont tournassées et partiellement polies. P1120907P1120911 P1120909P1120915 P1120917 P1120918 P1120931 P1120932
Après elles sont mises à sécher
P1120958 P1120959 P1120960 P1120970
Puis trempées dans la sigillée, trois fois et lustrées entre chaque couche de sigillée

P1120990 P1120992 P1120994 P1120998 P1120999 P1130002 P1130003 P1130004
Après c’est l’épreuve du feu, en même temps que la petite fête d’inauguration de ce beau grand four, le 16 juillet. Avant la cuisson, je ne pouvais pas continuer le travail. Si il y avait eu de la chaux, j’aurais dû tout reprendre et tamiser au tamis 60. J’ai tamisé au tamis maçon n°14, ça suffit pour cette terre assez pure. Elle a peu de caillou ou de terre végétale. Belle qualité, ce n’est pas pour rien si les potiers étaient installés dans ce village

Enfournement, cuisson au bois, défournement. J’ai de la chance, tous les tests sont impeccables, je peux maintenant commencer à tourner les pièces qui rempliront le four papier
P1130024P1130027 P1130026 P1130032DSC_6138 DSC_61311 DSC_61541 P1130041 P1130047 P1130052 P1130053 P1130056 P1130057 P1130073 P1130059 P1130060
A 1031° On arrête le feu. On laisse redescendre le four à 400°, cheminées et alandiers ouverts . Deux heures de petit feu, le bas des alandiers, une heure de moyen feu et quatre heures de grand feu. Pas de problème, faces froides en fin de cuisson, très bonne isolation. A voir lorsque nous ferons à l’automne la cuisson haute température…
. Je me prépare pour l’enfumage et on ferme toutes les ouvertures. Remontée en flèche de la température. Tellement performant qu’il a accumulé la chaleur à l’intérieur et il n’arrive pas à redescendre. Plutôt bon signe…
Ca redescend à 280°, je referme les ouvertures et quand je mets les copeaux ça s’enflamme direct !! Pour enfumer il faut enlever quelques briques de la porte
P1130093 P1130087 P1130094 P1130095
Après la cuisson, le sol est encore mouillé, le four doit encore sécher
Il faudra attendre deux jours de refroidissement pour pouvoir défourner. Belle récompense, la terre de Beauregard est magnifique !!!
Elle sonne magnifiquement, elle est étanche, a un bel aspect très minéral. C’est aussi le fait qu’elle soit tamisée grossièrement
P1130115P1130116P1130117P1130171P1130118-001P1130119P1130172P1130174P1130178P1130179P1130180P1130181
e pour le pétrissage
P1130195 P1130196 P1130203 P1130204
Cadeau du ciel… C’est sportif quand même, les garçons qui sont au stage de tournage me donnent un coup de main; Merci :)
P1130260 P1130261 P1130263 P1130267 P1130271P1130268 
Et voilà les boudins? Les boules pour tourner els mémères. Pour que ce soit beau dans le four papier, il faut quelques grosses pièces. Je m’inspire de formes traditionnelels du village et je collerai des anses à la manière des anciens potiers P1130273 P1130274 P1130278 P1130280 P1130281 P1130287  P1130305 P1130306 P1130307 P1130308 P1130309 P1130314 P1130316 P1130318
En fin d’après midi j’ai tournassé, demain je collerai les anses et ferai les décorations dans la semaine
P1130468 P1130469 P1130470 P1130471P1130476 P1130473  P1130477  P1130481 
Pour récapituler les différents tests de recherche d’argile en nature, si une terre est très fendue quand elle est sèche ou si l’eau reste longtemps c’est qu’il y a de l’argile

On fait un colombin pour voir sa consistance. Plus le colombin est long, plus la terre est riche en argile

On en récupère un peu, pas besoin de trop tant qu’on ne la pas travaillée et cuite, on la lave, on la tamise, on la met à raffermir et on la travaille, chacun selon sa façon. Tests de plasticité, de solidité, de résistance à la pression des doigts

Test de chaux, c’est révélé après la cuisson; si des points blancs apparaissent c’est qu’il y a de la chaux. Ils peuvent avoir la taille d’une tête d’épingle et casser la pièce

Tests de porosité, le son, l’aspect

Après ces tests on connait un peu mieux son argile et on peut continuer ou pas selon les résultats

Samedi, les pièces sèches seront cuites dans un four papier; vous avez deux pages éditées récemment qui montrent comment on le construit.

Le week end prochain, festival Festivi’terre à Beauregard
P1130484P1130490 P1130485 P1130487 P1130488 P1130489 
Le samedi, construction du four Conférence de Jean Marie Rahier, du musée de St Emilion, vernissage de l’exposition consacrée aux poteries anciennes de Beauregard qui sera ouverte pendant les deux jours
Le soir, marché de producteurs de pays

Emplacement du four papier, construction et cuisson publiques. Rue de la République dans un jardin au bord de la route
J’ai fabriqué avec la terre de Beauregard toutes les poteries qui cuiront dans ce four. Les amis apporteront aussi quelques petites pièces
. P1110883 P1110885
Pour visionner un film réalisé par Gérard Gali à l’atelier de la construction d’un four papier, suivez le lien ci dessous

https://www.youtube.com/watch?v=3kyHB5RyeyM

Dimanche 31, à partir de 9h00 et dans tout le village les 36 potiers vous présenteront leur travail. Belle organisation du comité des fêtes, tous motivés pour retrouver les mémoires du passé, tombola avec un Louis d’or caché dans une des poteries à gagner offertes par chacun des potiers, fabrication d’une jarre à la corde, démonstration de tournage, atelier de modelage pour petits et grands.
P1110886P1110894 P1110887 P1110888 P1110890 P1110893  P1110895 P1110896 P1110897

Rendez vous donc samedi et dimanche dans ce très beau village plein des mémoires de la terre travaillée par les potiers jusqu’à 1930.

L’atelier se trouve à Valojoulx. Il est ouvert toute l’année sur rendez vous car je ne suis pas toujours présente. Appelez moi au 0685230152 pour le visiter

Le site http://laterreenfeu.fr

Pour voir tout le travail qui se fait à l’atelier, la page

bienvenue, à bientôt :)

22 juin 2016

Construction d'un four papier à Beauregard de Terrasson samedi 30 et dimanche 31 juillet

1  3 4 1 2

Désireux de renouer avec le passé potier du village, les associations locales avec l’appui de la municipalité de Beauregard-de-Terrasson organisent une manifestation à caractère patrimonial et festif dont le fil rouge est « la poterie de Beauregard ».
La manifestation, “festivi-Terre aura lieu les samedi et dimanche. Le samedi, vernissage de l’exposition de poteries anciennes de Beauregard, ouverte depuis le matin, et une conférence sur l’historique de la poterie de BEAUREGARD et ses alentours.

Au cours de ce marché je construirai un four papier dans lequel seront cuites des poteries faites avec l’argile de Beauregard.

La construction et la cuisson auront lieu le samedi 30 juillet
Pour voir le film de la construction d'un four papier à l'atelier par Gérard Gali, c'est ici

DSC_0695 DSC_0696 DSC_0697 DSC_0699 DSC_0701 DSC_0704 DSC_0713 DSC_0714 DSC_0716 DSC_0724 DSC_0726 DSC_0728
Le défournement le dimanche, jour du marché de potiers.
DSC03538 DSC03540 DSC03547 DSC03550 DSC03558 DSC03559 DSC03580 DSC03602 DSC03605 DSC03606 DSC03608 DSC03609 DSC03621 DSC03628 DSC03629 DSC03634 DSC03636 DSC03637 DSC03655 DSC03659
Le marché de potiers s’inscrit dans la charte du Collectif National des Céramistes (absence de revendeurs, gratuité pour le public, potier référent…) et figurera sur le calendrier du CNC 2016.

Marché de potiers préparé depuis plusieurs mois par une équipe de passionnés bien sympathique. Il sera sans prétention et très convivial. De nombreuses animations seront proposées.
Un atelier pour enfants, la cuisson en four papier de poteries tournées avec de l’argile locale, démonstration de montée d'une jarre à la corde (Maryvonne Jézéquel de Pracontal, potière à Cornille) , démonstrations de tournage, peintres de rues , orchestre musette et groupe musical de l’Atelier Sarladais de Culture Occitane animeront, autour du marché de potiers, les rues du bourg ancien décorées.
L’exposition de poteries anciennes de Beauregard, inaugurée la veille, sera ouverte tout au long de la journée. Un espace restauration / buvette sera implanté.
Les accès routiers seront balisés et des aires de stationnement aménagées.
Cette journée s’inscrit dans une manifestation de plus grande ampleur réunissant des animations riches et variées.


Les inscriptions au marché sont closes


Cette manifestation sera bien sponsorisée, il y aura certainement beaucoup de visiteurs.

Distance de Beauregard à :
- Terrasson-Lavilledieu 8km
- Hautefort 18km
- Montignac-Lascaux 13km
- Sarlat 35km
- Brive 27km

14 avril 2016

Construction et utilisation du four à bois en Raku

Le four Patriotique a évolué en four Atypique pendant les Journées des Métiers d’art le week end dernier…
(Atelier La Terre en Feu à 24290 Valojoulx) #JEMA2016

Il a été patriotique…
P1060221 P1060222 P1060286 P1060289 P1060314 P1060327

 

Acrobatique…
P1010037 P1010041 P1010048 P1010051 P1010053 P1010054

Et maintenant Atypique…
P1100515P1100518P1100517P1100496P1100485P1100734P1100777P1100733P1100879P1100891P1100885P1100940P1100976P1100981P1100881P1100884P1100974P1100969    
Il a cuit en quatre heures, préchauffage compris.
Les pièces étaient crues. C’étaient des pièces tournées très finement.
Il aurait pu cuire en trois heures, voire moins mais nous avions dit aux visiteurs que l’enfumage commençait à 14h30. La consommation de bois une brouette et demie de bois, température 1025°

Le plan… 40 briques sur le sol
P1100332P1100335P1100339

3 rangées tout autour pour poser le four et faire l’alandier soit 54 briques et quelques unes pour isoler l’alandier sur les plaques réfractaires
P1100346P1100354P1100357

Deux plaques d’enfournement pour l’alandier
P1100358P1100360P1100362

Une plaque de sole sur trois piliers
P1100365P1100369P1100372P1100375
On pose le bas du four, un tiers de bidon, de même que le dessus. Contenance plus grande que le four patriotique qui est un bidon coupé un tiers/deux tiers
P1100388P1100391P1100394P1100400P1100402P1100409P1100417P1100426P1100429P1100435P1100438P1100439
Voici le montage du four.
Les briques sont isolantes et réfractaires. En fin de cuisson, la face extérieure était froide. Cela permet aux animateurs de ne pas bruler la pelouse lors des animations extérieures. Cuisson très facile.

J’ai observé que la température montait très facilement, certainement du fait que la brique isolante ne permet pas les fuites de chaleur alors que l’alandier dans la terre absorbe plus, donc cuisson plus longue et un peu plus de consommation de bois. A voir
J’ai aussi modifié plusieurs fois l’alandier pendant la cuisson pour vérifier les meilleures conditions de tirage. Réduction de la longueur de l’alandier à une plaque
et ouverture minimale pour un meilleur tirage
P1100530P1100531P1100543P1100544
C’était une cuisson expérimentale, je n’avais jamais utilisé ce four de cette façon ni à cet endroit, “sur la place du village”
Que du bonheur.

J’avais fait un alandier long pour réduire les risques de casse pendant le préchauffage. Des visiteurs ont aidé au préchauffage. J’aurais été seule, j’aurais réduit l’alandier à une seule plaque (50X60 cm) et la cuisson aurait duré moins de trois heures, préchauffage compris. Avec pièces crues mais très fines et bien sèches.
En fin de cuisson ouverture de la porte et enfumage
P1100549P1100551P1100558P1100591P1100594P1100598P1100628P1100656P1100660P1100668P1100711P1100715 
Quelques photos pour le plaisir… Après refroidissement, j’ai lancé des copeaux par la porte.
P1100731P1100738 P1100734P1100743P1100778P1100780
Encore après un refroidissement nous avons enlevé le couvercle et j’ai enfumé les pièces directement dans le four.
P1100879P1100883P1100887P1100888P1100891P1100892P1100899P1100900P1100906P1100907P1100909P1100918P1100920P1100934P1100940P1100946P1100951P1100954P1100957P1100961P1100962P1100968
Quand le four a été vidé, j’ai enfumé les pots qui restaient sur la plaque de sole
P1100969P1100970P1100972P1100973P1100976P1100978P1100981P1100988P1100990P1100993P1100994P1100996P1100997P1100998P1110008P1110017P1110018P1110019P1110022P1110031P1110034P1110039P1110038P1110040P1110043P1110044
Le temps de ranger le four, les pièces avaient refroidi, nous avons pu découvrir ce qui se cachait sous les cendres…
P1110052P1110056P1110054P1110055P1110064P1110065P1110066P1110067P1110068P1110069P1110070P1110071P1110073P1110074P1110076P1110079P1110077P1110080P1110082P1110087P1110085P1110086P1110095P1110114P1110088P1110093P1110098P1110101P1110103P1110104P1110110P1110115P1110121P1110122P1110123P1110124P1110127P1110128 
Quelques pièces après nettoyage
C’était chaud les marrons. Si vous n’êtes pas sûrs de vous avec le feu, vous pouvez faire la cuisson au bois et enfumer dans des bidons après refroidissement

Pendant le prochain stage sur les sigillées je prévois de faire une cuisson de ce type.
Ce stage ne durera qu’une semaine, en septembre? et nous nous concentrerons sur la fabrication, la pose des sigillées avec techniques de décors et la cuisson avec enfumages.
Lorsque la date sera fixée je ferai une newsletter pour avertir.

Je prévois aussi de faire une semaine avec sigillées et Raku.
Vous pouvez aussi aller sur le site http://laterreenfeu.fr, vous aurez toutes les indications.
Sur le blog je poste des fiches pédagogiques 
Pendant trois semaines nous allons construire le grand four à porcelaine, ça commence demain !!!
C’est une grande aventure…
Pour me joindre : 0685230152
sofiterre@gmail.com


21 janvier 2016

Cuisson dans le four patriotique

Ben oui !!!
Nous avons utilisé un fût rouge et blanc pour le bas, un fût bleu pour le haut.
Ca nous fait un bon four bien français ahahah
Pas des plus élégant mais bien efficace. Nous nous attacherons à l’esthétique
dans un second temps déjà en utilisant un bidon par four !!

DSC02795DSC02810
DSC02801DSC02814

 


Une fiche précédente a permis de voir la construction de ce four avec le
matériel utilisé. Je vais m’appliquer à décrire l’alandier, l’enfournement et la
cuisson

DSC02692DSC02693
DSC02697DSC02695

 Le trou et la tranchée sont creusés. Nous avons enduit le foyer d’argile
de récupération pour patauger un peu….

DSC02704DSC02780 
Nous avons laissé sécher et fait un feu pour enlever l’humidité
avant de poser le four
DSC02781  DSC02782
La sole et le dessous du four posé sur le foyer

DSC02798DSC02779

Sous la haute surveillance de Biscotte et Casquette 

DSC02768DSC02769

DSC02770DSC02772

DSC02773DSC02757

DSC02760DSC02763

DSC02759DSC02774
  Quelques unes des pièces qui seront enfournées, vases en terre  sigillées,
miniatures, tsatsas du Bouddha de Sarnath, coupelles Raku à recuire…   
DSC02783
DSC02784

DSC02785DSC02787
L’étage du fond est rempli, nous allons poser la plaque du deuxième étage

DSC02788DSC02789

DSC02790DSC02792

DSC02795DSC02796

On commence le feu, on va étanchéifier l’alandier avec de la terre tamisée
 

DSC02797DSC02800

DSC02803DSC02816
A partir de 900° les flammes sortent du tuyau
DSC02820DSC02819
En fin de cuisson, l’alandier et la cheminée sont fermés, Il faudra
attendre demain pour voir les résultats. Le four est monté à 1020°
Deux heures de préchauffage, 4h de cuisson. Nous aurions pu aller plus
vite mais c’était la première cuisson. 

DSC02851DSC02852

DSC02856DSC02857

DSC02862DSC02863

DSC02864DSC02865
La sigillée orange a pris des couleurs céladon avec la réduction
 

DSC02866DSC02868

DSC02869DSC02870

DSC02871DSC02872

DSC02873DSC02874

DSC02877DSC02875

DSC02886DSC02890

DSC02891DSC02892

DSC02894DSC02891

DSC02896DSC02912

Les grosses mémères ont encore besoin d’une cuisson d’enfumage. ces
résultats sont très encourageants. Ce four est transportable dans le coffre
d’une voiture, les cuissons faciles à réaliser en tous lieux. Si on ne peut pas
creuser, l’alandier peut être fait en briques réfractaires ou construit en terre.

La construction de ce four et la cuisson des pièces feront l’objet de stages,
Du 3 au 5 avril 2014, avant et pendant  les journées des Métiers d'Art
Les 19, 22 et 23 juillet. Il fait suite au stage de modelage, polissage et terres sigillées
Chaque stagiaire apporte son bidon et repart avec un four. Sympa, non?
Renseignements sur la page du site
http://laterreenfeu.free.fr/augresdufeu/scf02.htm
Pour tous renseignements vous pouvez m'appeler au 06 85 23 01 52
ou le secrétariat au 07 81 74 38 14

 

09 janvier 2016

Stages de Terres sigillées. Spécialisation terres naturelles, pose des sigillées, décors, enfumages

En ce moment se déroule la formation de terres sigillées de deux semaines qui a lieu une fois par an.

Cet été, deux modules avec des spécialisations différentes auront lieu. Le Site
Le premier,

Les terres sigillées, le décor, cuisson au gaz avec enfumages des pièces en fusion et enfumage des pièces refroidies

Du 21 au 24 juillet. (30 heures)

Cueillette d’argile près de l’atelier. Les premiers tests de reconnaissance, fabrication de la sigillée avec la terre ramassée et les argiles apportées par les élèves
P1020713P1020714P1020715P1020716P1020717P1020718P1020719P1020720P1020721P1020725 P1020726P1020737P1020728P1020729P1020730P1020733P1020734P1020735P1020736P1020738
Pose des sigillées sur les pièces apportées par les élèves
Décors en réserves
DSC01768DSC01771DSC01778DSC01813DSC01822
DSC01780DSC01807DSC01811DSC01842DSC01767
DSC01809DSC01818DSC01808
Décors par trempage, lustrage
DSC_0063DSC_0068DSC_0083DSC_0084IMG_0399 IMG_0400IMG_0402P1010991P1020001P1020053
P1010983P1010986P1010989P1010993P1020003P1020014P1020032

Travail au pinceau..
P1020027P1020028P1020038DSC01836DSC01778
DSC01830 DSC01833DSC01773 DSC01774 DSC01775 

Cuisson et enfumage

DSC01841DSC01862DSC01863DSC01866DSC01869DSC01882DSC02132DSC02133DSC01870DSC01873DSC01875DSC01877DSC01878DSC01876DSC02146DSC02149DSC02152DSC02153DSC02154DSC02156DSC02135DSC02147DSC02148DSC02159DSC02160DSC02161DSC02172DSC02185

Enfumages à partir de pièces refroidies

C'est particulièrement intéressant pour les personnes qui cuisent en four électrique, cela permet d'obtenir des enfumages à partir de sigillées refroidies

DSC07392-001 DSC07395 DSC07397 DSC07398 DSC07399-001 DSC07400-001 DSC07402-001 DSC07403-001 DSC07404 DSC07405-001 DSC07408 DSC07410-001 DSC07414 DSC07416-001 DSC07419 DSC07423-001 DSC07424-001 DSC07429-001 DSC07432 DSC07433-001 DSC07434 DSC07436-001 DSC07441-001 DSC07442-001 DSC07443 DSC07445-001 DSC07448-001 DSC07450 DSC07455-001 DSC07457-001 DSC07458 DSC07459-001 DSC07466-001 DSC07474 DSC07475-001 DSC07477 DSC07483-001

Quelques résultats

DSC02381 DSC02417 DSC07485 DSC07486 DSC07487 DSC07488-001 DSC07489-001 DSC07492 DSC07493-001 DSC07494 DSC07496-001 DSC07497 DSC07498-001 DSC07499-001 DSC07500 DSC07502 DSC07505 DSC07506 DSC07507-001 DSC07508 DSC07509-001 DSC07510-001 DSC07511 DSC07512-001 DSC07513-001 DSC07514 DSC07515-001 DSC07516-001 DSC07517 DSC07518-001 DSC07520  DSC06220DSC06221DSC06214DSC06193DSC06225DSC06222DSC06230Digital imageDSC08365DSC01889DSC01891DSC01892DSC01904DSC01905DSC01906DSC01907DSC01908DSC01909DSC01912DSC01913DSC01916DSC01918DSC01921DSC02267DSC02268DSC02269DSC02383DSC02388DSC02400DSC02406 DSC02407DSC02422DSC02417DSC01893DSC01910DSC01911 DSC02408DSC02398DSC02401DSC02394 DSC02412  DSC02420 

Le programme complet

Les élèves apportent leurs pièces crues en terre Raku, polies et sèches ainsi que des tessons crus de 4cm X 15cm en terre à Raku

Les deux premiers jours

Préparation et utilisation d'argiles naturelles pour la sigillée

- Cueillette d’argile en nature avec les premiers tests de reconnaissance des argiles

- Préparation de sigillées avec les argiles naturelles apportées par les élèves et avec des argiles du commerce

- Essais systématiques de sigillées

- Passage de sigillées sur les pièces des élèves

- Décors avec réserves à cru, décors au pinceau,trempage

Le troisième jour

- Cuisson au gaz, défournement de pièces à chaud pour des enfumages légers avec des végétaux, plumes, copeaux, herbe....

Le quatrième jour

- Cuisson d’enfumage en papillotes sur pièces refroidies dans des fûts. Analyse des résultats.

Tarifs de la semaine

30 heures : 540€ (adh) , 570€ (non adh)
L’adhésion pour une année est de 40€

Dans le cas d’une prise en charge par l’employeur ou l’Etat, nous consulter pour faire un dossier.

Pour qu’ une inscription soit enregistrée, un acompte de 200 € est nécessaire
à l’ordre de « Au grès du feu ». Les Faux 24290 Valojoulx avec vos coordonnées complètes, téléphone, adresse mail.
Après l’inscription, la liste des outils, pièces et matériaux à emporter vous sera communiquée


Cet été, deux semaines de travail sur les terres sigillées Une semaine ave spécialisation de fabrication, ramassage d'argiles naturelles, pose, décor et une cuisson au bois

http://laterreenfeu.fr/les-terres-sigillees-decor-cuisson-au-bois/

Préparation d'une terre sigillée

Je fais remonter des anciens messages car ce n'est pas facile à trouver tellement il y a eu de fiches pédagogiques et de messages et j'ai ajouté une nouvelle catégorie "Terres sigillées"
Je vais essayer de classer au mieux.. Sorry si ce n'est pas lisible facilement, abonnez vous à la news et aux messages et enregistrez les si vous voulez retrouver les recettes facilement. Je ne posterai aux abonnés que ce message pour ne pas inondre les boîtes aux lettres mais je vais faire remonter plusieurs messages. Si vous avez besoin de les consulter, allez sur les autres messages

Une terre sigillée est une argile mise en eau dont on ne garde que les particules les plus fines      
qui vont vitrifier à la cuisson dont on se sert pour recouvrir les poteries sèches    
a 001        a 014      
La couleur orange est donnée par la révélation de l’oxyde de fer      
dans une terre rouge après la vitrification.      
IMGP0325IMGP0289 b 020      
PICT0031  IMGP0348      
Les grecs employaient des terres sigillées (qui n’avaient pas encore
ce nom) avec des degrés de finesse différents et qui étaient plus ou
moins sensibles aux fumées.       
Le noir était une terre sensible à la fumée qui noircissait lors de l’enfumage et le      
rouge était une terre qui vitrifiait et donc imperméable à l’enfumage. C’est une      
vision un peu raccourcie mais qui peut permettre de comprendre le processus      
de la cuisson de la terre sigillée.      
DSCN0063  DSCN0074   
Toutes les poteries présentées sont bien sûr des poteries récentes fabriquées
à l'atelier de poterie      
Pour obtenir ces deux couleurs, les pièces sont enfumées en sortie      
de four
en fusion dans des copeaux, herbe, sciure…      
a 018e 002b 002   
d 011     e 009      
On peut aussi enfumer dans une grande tranchée, comme les potiers
grecs ou dans un demi fût pour quelques poteries      
DSCN0033              DSCN0034      
DSCN0038  DSCN0039 
Quelquefois aussi, elles sont cuites dans le four papier…      
Ce qui est important à voir, c’est la multiplicité des résultats selon les      
argiles, les types de cuisson      
         
    
Le nom de '”Terre sigillée” provient du mot “sigillum”, sceau en latin.      
Les sculpteurs gallo romains fabriquaient des poinçons (sceaux) qui servaient      
aux potiers à fabriquer des moules d’agile avec les motifs en creux
.    
Lorsqu’ils estampaient la terre dans les moules (plaquer une terre sur les parois      
d’un moule), les décors sortaient en relief.      
DSC07851     DSC07856      
Ces sceaux et les moules ont été sculptés avec la terre du site gallo      
romain de la Grauffesenque à Millau (12)      
DSC07855                    DSC07852      
Cette amphore a été réalisée avec ce moule, deux demi assiettes      
collées, le pied et le goulot sont tournés et les anses tirées, collées      
et poinçonnées en bas. La pièce a été recouverte d’une sigillée et      
cuite au feu de bois dans une atmosphère réductrice.      
Photo 027          DSC07566      
Après tamisage des terres      
DSC07604     DSC07605 
Elles sont mélangées, liquides ou en poudre avec de l’eau et du silicate      
de soude  ou défloculent.      
La recette : 1kg d’argile en poudre         
1 litre et  demi d’eau et 10 grammes de silicate de soude.
    
Certaines argiles ont plus soif que d'autres selon leur plasticité. Les proportions d'eau par rapport à la terre sont une indication. La densité est un meilleur indice; Une bonne pâte à crêpes liquide est un bon repère. 
Il faut bien agiter cinq minutes au mélangeur à peinture monté sur une perceuse      
et laisser décanter 24 heures. Au bout de ce temps, verser délicatement la      
partie supérieure dans un seau et le fond est à jeter. ce qui reste, ce  sont      
les particules lourdes. La terre sigillée est en surface. On peut préparer de la
sigillée avec de la terre diluée, il faudra alors évaluer la proportion d'eau et de
terre pour mettre le silicate.      
DSC07689DSC07699DSC07701      
Tremper un tesson de terre sèche et crue dans la sigillée deux fois et laisser sécher      
DSC07800                      DSC07711      
On peut luster avec un chiffon très doux, un plastique très fin… Ca brille tout      
de suite      
            C’est une façon simple et rapide de préparer une terre sigillée. Attention
à la soude, elle peut faire décoller la sigillée si la proportion est trop forte. Cela      
donne un aspect également qui peut ressembler à de l’émail.

            On peut obtenir de la sigillée avec d’autres méthodes, la lévigation
(particules d’argile entraînées par de l’eau sur une pente douce), la décantation
lente   (Les particules lourdes vont tomber au fond et on va délicatement
reccueillir le liquide de surface) Pour cela, mélanger une argile à de l’eau de pluie de      
préférence, agiter et laisser reposer une heure. Garder le liquide de surface      
et recommencer jusqu’à 50 fois pour certaines argiles. Ce processus est plus      
lent mais permet d’obtenir de belles terres grasses qui n’ont pas un aspect      
trop brillant.      
 
            Poser la terre sigillée sur un biscuit est délicat et on va rencontrer
de forts risques de décollement.
La couche doit être très fine.

             Certains potiers l'appliquent sur terre sèche, d'autres sur terre
à consistance du cuir 
             Il est possible de colorer les terres sigillées avec des pigments et des
oxydes, des sulfures...Certains oxydes résuisent le brillant de la terre sigillée.
             Il est préférable de bien broyer les couleurs pour obtenir de très fines
particules. Les carbonates et pigments céramiques sont moins lourds que les
oxydes purs. En ce qui me concerne je n'ajoute pas de colorant aux sigillées,
les couleurs sont données par les différentes terres, les différentes atmosphères
de cuisson, les enfumages; les différents fours... Il y a déjà de quoi bien s'amuser ....
             

  DSC07829                   DSC07820      
Il reste à les passer sur les poteries crues, polies, au pinceau, avec un
aérographe, par trempage, …      
PICT0191           PICT0200
Digital image
 
… à les confier au feu et à les sortir en fusion pour les enfumer    
C'est un enfumage par défournement à chaud. Dans d'autres fiches vous trouverez les cuissons au bois, en four papier, dans le four à bois, dans une tranchée d'enfumage, dans un bidon....

C'est infini, chaque cuisson est une découverte et une grande joie souvent partagée pour les cuissons au bois

Cette recette n'est que le fruit de mon expérience. Chaque potier a la sienne, sa température de cuisson et même si elles ont l'air de se contredire elles sont toutes bonnes. Il faut regarder les résultats du potier pour voir les différents résultats et le principal est de faire des tessons et des tessons d'essais. Vous les trouez, notez les terres, la t° de cuisson; le four, ça fait des bracelets témoins qui vous permettront d'avancer vite dans les recherches.

Une fois que vous avez fait les essais sur tessons, faites des essais avec des bols. Cela donnera encore des résultats différents.
      
Il ne vous reste plus qu’à essayer, vous savez tout sur la théorie...
Si vous avez encore des questions   
ou des commentaires, n’hésitez pas, je vous répondrai avec plaisir.

Bons essais à tous !!!
      
Vous pouvez aussi vous abonner à la newsletter et à la réception des nouveaux      
messages (cette page est un message) en haut à droite, vous notez votre adresse.  

Si vous souhaitez recevoir aussi les fiches pédagogiques, cochez la case "recevoir toutes les notifications"   
      
Pour voir le site

Pour voir la page     
      
La Terre en Feu, Les Faux , 24290  Valojoulx  0685230152
Appelez moi si vous voulez venir, l'atelier se visite sur rendez vous. A bientôt

09 novembre 2015

Préparation journées portes ouvertes 12 et 13 décembre. Lettre ouverte

Bonjour à toutes et tous

Veuillez m'excuser pour ceux qui la recevront deux fois, certains sont abonnés à la newsletter, d'autres aux messages, bref, comme c'est une lettre ouverte, j'ai préféré que tout le monde soit averti

Chaque année l'association organise des journées portes ouvertes en décembre avec des ateliers, tournage, modelage, cuissons, démonstrations, films, goûter, rencontres, diaporama du voyage en Chine…..?
L'atelier a aussi des pièces en vente ce qui permet de faire des cadeaux et de soutenir l'association

Ce sont des rencontres bien sympathiques régulières, occasion de partager la terre et le feu

Cette année, nous aimerions préparer ensemble ces journées.
Qui a envie de quoi ?
Qui peut être là ? Quand ?
Qui propose quoi ?
Quelles animations? Pour ma part, je propose des ateliers de tournage gratuits sur inscription
Les préparatifs ?
En bref, on fait quoi ?

P1010317P1010320P1010356P1010331P1010362P1010349P1010365P1010363P1010370P1010371P1010372P1010369

Photos des ateliers gratuits de tournage et de modelage pendant les journées portes ouvertes. Que des débutants !! voyez comme ils sont fiers !! Et je ne touche pratiquement pas à la terre. Beaucoup de concentration et de confiance, bravo !!

 

La date de ces journées est fixée au week end des 12 et 13 décembre

 

Je propose une

réunion préparatoire mercredi 18 novembre à 17h30.

Nous serons en plein stage Raku, si vous avez envie de venir un peu avant pour voir le défournement ou les résultats vous êtes les bienvenus

 

J'invite ceux qui ne peuvent pas venir à cette réunion à m'envoyer un mail avec des

idées, à me signaler ou non leur présence et à ceux qui peuvent venir à la réunion

de me le dire aussi :) Il faut préparer le thé et les gâteaux !!!

sophie@laterreenfeu.com , mon téléphone 0685230152

Toutes les bonnes volontés et idées sont les bienvenues

En projet, l'assemblée générale de l'association avec une rencontre entre adhérents. Animation autour d'un feu? Affaire à suivre

Projet de journées en 2016 pour les adhérents de l'association, construction d'un four en terre expérimental à haute température maintenant que l'abri est là !!! Je suis en train d'étudier le plan

Un four à bois à haute température sera construit en 2016 si tout va bien !!! nous en étudions le type. Je le souhaite de moyenne capacité, un mètre cube maximum, de faible consommation et non polluant. Le cahier des charges est posé, première étape et je sais qui va le construire. Des amis de longue date de confiance. Le reste va suivre tranquillement....

 

A bientôt, merci de votre intérêt aux activités de l'association

Calendrier des prochaines formations - La Terre en Feu

Prochaine formation : Décoration céramique du 19 au 29 janvier 2016. J'ai une pièce, qu'est ce que j'en fais? Décoration aux engobes avec de nombreuses techniques de décoration, mise en place d'un décor, comment aller plus loin dnas le décor pour mettre la pièce en valeur, émaillage, cuissons

 

Formation professionnelle Décoration Céramique

Ce stage fait partie d'un cycle de formation d'une année pour acquérir les compétences du métier de créateur animateur en poterie: A l'intérieur de ce cycle, vous pouvez participer à : - Un ou plusieurs modules de 30 ou 60 heures pour acquérir l'autonomie dans la technique recherchée sophie@laterreenfeu.com - La formation complète et variée est répartie sur plusieurs mois par modules de 30 ou 60 heures qui ont lieu du mardi au vendredi à raison de 30 heures par semaine.

http://www.laterreenfeu.com

11 juillet 2015

Tournage d'une théière et d'un bol

C'est le début d'une série de fiches pédagogiques que je souhaite faire pour mettre à la disposition de ceux qui en ont besoin. Ces fiches largement illustrées de photos montreront les gestes et les étapes successives du tournage de différentes formes. 

Si vous souhaitez être informé de la publication de ces fiches ou des activités de l'atelier, vous pouvez vous abonner à la newsletter (en haut à droite)




 

DSC05321   DSC05324    
Tournage d'une assiette en terre              Rainure dans l'assiette pour sortir 
pour coller les rondeaux de plâtre             les rondeaux facilement      
                                                                                                                              
DSC05327DSC05329
Pose du rondeau

DSC05361    DSC05362    
                                     Centrage de la boule   
   
DSC05363     DSC05364   
                 Le haut de la quille est préparé pour le creusage            
   
DSC05365      DSC05342    
      Creusage du couvercle                                       Mise en forme 

   
DSC05366      DSC05367    
         Fermeture du couvercle                        Préparation de la forme   
   
DSC05369      DSC05374    
     Mise en forme du bas du couvercle et coupe pour le retirer de la quille   
   
DSC05354       DSC05355 
                         Tournage du bec verseur. Travail avec l'auriculaire   
   
DSC05357       DSC05375    
                                        Finition et coupe du bec    
      
DSC05358DSC05350    
Prise du diamètre au compas pour                   descente de la quille          
définir la taille de l'ouverture de la théière      
   
DSC05329        DSC05379    
                         Centrage                                             Creusage   
   
DSC05381        DSC05382    
Le mur a la forme ronde de la théière              Montée de la vague   
   
DSC05383        DSC05384    
   
   
DSC05385        DSC05386   
Montée jusqu'en haut                                        Resserrement du col   
   
DSC05388        DSC05387
Travail à l'estèque après la première vague
DSC05389        DSC05391    
Pour être jolie, l'épaule doit être bien travaillée avec une courbe bien tendue.
DSC05392        DSC05359   
Finition précise et délicate du col             Vérification du diamètre du col       
DSC05400     
Les poteries vont sécher un peu avant le tournassage et le garnissage (pose du bec verseur et de l'anse).
Une prochaine fiche montrera les étapes suivantes

Sophie peaufine la finition du col d'un vase tourné.

tournage_078Voici les différentes étapes du tournage d'un bol.
tournage_099
Creusage de la boule
tournage_102
Fonds et mur
tournage_105
La paroi monte
tournage_107
La forme apparaît
tournage_113
Les doigts montent la terre jusqu'en haut
tournage_114
Ils peaufinent la lèvre
tournage_115

Le tournage du bol est terminé. La terre va se raffermir et le bol sera enlevé du rondeau de plâtre sur lequel il a été tourné pour être posé à l'envers. Quand la terre aura la consistance du cuir, le bol sera posé sur la girelle du tour pour être tournassé. Le tournassage est le fait "d'éplucher" la pièce à l'aide d'outils tranchants pour parfaire ou affiner la forme, pour dégager le pied.

Si vous avez envie de poser un commentaire ou une question, bienvenus !!!