" />
23 septembre 2016

Livres autour de la terre et du feu

Cette page montre des livres que j’utilise fréquemment à l’atelier au cours des stages et  que je peux recommander aux personnes qui cherchent à se documenter. Il y en a beaucoup d’autres, je n’ai pris que les principaux. Tous les éditeurs ne sont pas mentionnés, si vous avez besoin d’un complément d’information, je chercherai à l’atelier. Laissez moi un message. 
J'ai acheté de nouveaux livres, je renvoie  la page
   
La plupart d’entre eux sont disponibles à la librairie de Charles Essautier (ceramique.com), chez les marchands de matériel céramique, aux éditions de la revue de la céramique et du verre, aux éditions ARgile (Camille Virot)       
Pour les plus anciens, au hasard des bouquinistes ou des vieux potiers… Ces livres sont à l’atelier de Valojoulx et peuvent être consultés sur place

Pour voir   le site de l’atelier   avec les stages proposés 

DSC09491DSC09492

Livre splendide sur la céramique chinoise

DSC09493DSC09494

DSC09495DSC09496

Quelques livres simples de modelage de base. Dans Modelage têtes et expressions
c'est de bons détails, beaux modèles. Modelage du corps humain, modelages d'argile
et ronde bosse et bas relief sont plus simples, les modèles moins esthétiques.

DSC09497DSC09498

DSC09499DSC09500

DSC09501DSC09502DSC09503

DSC09504DSC09505DSC09506  

Livres de modelages très élaborés avec une approche pédagogique et beaucoup de détails et d'expressions
En deux volumes, de Philippe et Charisse Faraud. Magnifiques.

DSC07367 DSC07368      
La Poterie de Tony Birks. Ed. Dessain et Tolra         
Très bien illustré, bon livre de base
      
      
DSC07369 DSC07370      
The Kiln book Frederick I. Olsen         
Livre très intéressant et imagé qui montre une foule de fours
      
      
      
DSC07371 DSC07372      
Terres et Glaçures Dessain et Tolra         
Excellent livre de base qui explique clairement les argiles, les oxydes, comment les utiliser, les émaux… Une partie un peu rébrbative, le calcul des émaux par poids moléculaires, mais ce n’est qu’une partie et je recommande ce livre à tous mes stagiaires.
      
      
DSC07373 DSC07374      
Pratique des émaux de grès Ed. La revue de la céramique et du verre         
Ce livre est un trésor pour qui cherche à fabriquer ses émaux. Une méthode simple à appliquer, visuelle. Une partie plus difficile est celle où il faut comprendre ce que l’on a fait, mais déjà, on peut trouver les plages de fusion entre plusieurs matériaux et les appliquer directement sur les poteries. Merci à  frère Daniel de Montmollin d’offir le fruit du travail de sa vie       
      
      
DSC07375 DSC07376 
Le manuel potier  ed. La revue de la céramique et du verre         
Livre récent, largement illustré qui explique beaucoup de techniques de travail différentes
      
      
      
DSC07377 DSC07378      
Décors de céramique. Ed. Fleurus         
Encore un livre très illustré, d’un autre style que le précédent mais tout aussi intéressant.
      
      
DSC07379 DSC07380      
Terres enfumées. Ed. La revue de la céramique et du verre         
Magnifiques illustrations, très bien expliqué, témoignages d’artistes. Un vrai cadeau
      
      
DSC07381 DSC07382      
Traditional pottery of India Jane Perryman.         
Existe maintenant en français. C’est une merveille!!! Je n’ai pas de mots pour en parler
      
      
DSC07383 DSC07384      
Raku, investigations into fire. David Jones         
Vraiment intéressant, varié, belles illustrations, créations magnifiques
      
      
DSC07385 DSC07386      
Raku  de Tim Andrews         
Excellent livre très illustré qui propose de très belles illustrations et présentations d’artistes
      
      
DSC07387 DSC07388      
Le Raku Ed. Dessain et Tolra         
Livre technique qui explique la technique du Raku avec croquis et illustrations.          
Une manière simple et agréable de découvrir le Raku
      
      
DSC07389 DSC07391 DSC07390 
La poterie africaine. Ed.ARgile Camille Virot         
Une pure merveille
      
      
DSC07392 DSC07393      
La Céramique japonaise  Ed. Dessain et Tolra         
Livre ancien, à retrouver d’occasion d’une grande richesse, très illustré, très complet          
sur la céramique japonaise, les outils, les potiers, les fours… Si vous le trouvez, n’hésitez pas
      
      
DSC07394 DSC07395      
Hamada works          
Très beau livre sur le potier Hamada (en anglais)
      
      
DSC07396DSC07397DSC07398      
Japon, saveurs et sérénité Musée Cernucci            
Catalogue d’une exposition de poteries Raku qui a eu lieu au musée. Magnifique, authentique.
      
      
DSC07399 DSC07400      
La céramique antique Ed. Nathan         
Très beau livre sur les céramiques antiques
      
      
DSC07401 DSC07402    
   
DSC07403 DSC07404      
Les Arts de la cérémonie du thé       
Magnique ouvrage sur l’art du thé. Complet, agréable, très bien illustré
      
      
DSC07405 DSC07406      
L’art Khmer          
Très beau livre, très varié et illustré sur l’art du Cambodge
      
      
DSC07407 DSC07408      
La céramique d’extrême orient Ed. Nathan          
Magnifique livre très illustré sur la céramique
      
      
DSC07409 DSC07410      
Comment peindre à l’orientale Ed. Bordas       
Livre très pédagogique avec une méthode progressive pour s’initier à la peinture orientale         
    
DSC07411 DSC07412      
Les secrets de la peinture chinoise          
Un livre très complémentaire du précédent, dessins superbes et méthode progressive
      
      
DSC07421 DSC07422 
DSC07429 DSC07430      
La céramique populaire espagnole       
Livre authentique superbe montrant différents potiers de différentes provinces
      
      
DSC07432 DSC07437    
 DSC07434 DSC07435    
 DSC07436 DSC07433      
Le Japonisme       
Un trésor d’inspiration. Comparaison d’artistes ocidentaux et d’artistes japonais         
au niveau de la peinture, sculpture architecture, dessin…

 

 

DSC07438   DSC07442
  DSC07439 DSC07440       

Terres du sud de Camille Virot Ed. ARgile            
Une trésor de simplicité et d’authenticité
         
 
DSC07443 DSC07444       
DSC07445 DSC07446       
Les matières premières céramiques et leur transformation       
par le feu D’Elisabeth Lambercy Ed. ARgile
      
DSC07448 DSC07449       
DSC07450 DSC07451       
DSC07452 DSC07453       
La poterie sans tour Ed. Fleurus            
Livre agréable qui montre très bien les gestes à utiliser pour façonner l’argile
         
       
DSC07454 DSC07455       
DSC07456 DSC07457      
La poterie marocaine       
Très beau livre authentique et simple sur la poterie marocaine
      
DSC07458 DSC07459       
DSC07460 DSC07461       
Solaires Ed. ARgile            
Encore un cadeau des carnets de voyage de Camille Virot
         
       
DSC07462 DSC07464   
DSC07463 DSC07465       
Terres. Editions Dessain et Tolra ( centre G. Pompidou)            
Livre très original présentant le travail autour d’une exposition faite            
au centre G. Pompidou et toute l’approche pédagogique et artistique
         
       

DSC07466 DSC07467 

DSC07468 DSC07469       
DSC07470 DSC07471       
Le Modelage :
Les techniques essentielles  Fleurus Presse       
Très bon livre pour apprendre le modelage de sculptures, bas reliefs…         
       
DSC07472  DSC07473
DSC07474DSC07476      
La Sculpture       
Toutes sortes de techniques présentées dans ce livre très illustré
      
      
DSC07477DSC07480      
DSC07478DSC07479       
Les fours.  Daniel Rhodes. Editions Dessain et Tolra             
Livre ancien à retrouver pour construire des fours et comprendre comment ça marche
            
         
DSC07482 DSC07483          
DSC07484 DSC07485          
Paroles de Feu édité par le Musée Bernard Palissy St Avit (47)             
Un témoignage de potiers qui cuisent au bois et parlent de leur four               
             
DSC07486 DSC07487
DSC07491    DSC07490               
Céramique Profils et création Editions Eyrolles             
Une multitude de croquis, d’illustrations, de styles, d’anses, de formes…               
             
DSC07492 DSC07493               
DSC07494 DSC07495               
Le modelage Editions Gründ             
Très illustré, cet ouvrage montre bien les différentes étapes pour réaliser le modèles proposés               
             
DSC07496 DSC07502
DSC07503 DSC07499                        
Dossier Raku Les cahiers d’ARgile de Camille Virot (ed. ARgile)             
Deuxième édition du Dossier Raku complété et présenté comme un livre               
             
DSC07504  DSC07509          
DSC07506 DSC07507          
DSC07510 DSC07508          
Voyage avec la terre             
Un livre plein d’humour pour travailler la terre avec les enfants             
             
DSC07511 DSC07512
DSC07513 DSC07513
DSC07515             
Le secret partagé
Edité par La revue de la céramique et du verre             
voyage au travers de la poésie et des oeuvres de Daniele de Montmollin               
             
DSC07516 DSC07517             
DSC07518 DSC07519
             
Art nouveau floral ornament in color. Dover Publications               
Un livre très illustré pour trouver de l’inspiration sur l’Art Nouveau               
             
DSC07521  DSC07523             
DSC07526   DSC07527   
The Grammar of Japanese ornament             
Livre dense avec illustrations, dessins, sculptures, objetsdu Japon               
             
DSC07528
DSC07531            
DSC07532  DSC07530 
Le livre du potier Editions Dessain et Tolra               
Magnifique voyage avec ce potier fortement inspiré du Japon                
               
DSC07621 DSC07622                
Toutes sortes de nichoirs en toutes matières. Ed.De Terran               
               
DSC07623 DSC07624                
Leçons de céramique de Bernadette Lhôte. Ed. La céramique et le verre               
Très bon livre pour l’animation, la pédagogie. Jolis modèles à réaliser               
               
DSC07625 DSC07626                
La céramique coll. ”Le jeu qui crée” Ed. Dessain et Tolra               
Livre que j’utilise depuis 30 ans pour l’animation, très amusant et simple.               
               
DSC07627  DSC07628               
DSC07629 DSC07630                
Le Manuel Potier                
Très riche, varié, illustré, expliqué. encore un bon livre !!!               
               
DSC07632  DSC07633                
DSC07634 DSC07635                
Modelages Ed. Casterman. Un trésor pour l’animation avec les enfants               
               
DSC07636 DSC07637               
DSC07638 DSC07641               
DSC07639 DSC07640                
Terres mêlées Très bon livre pour apprendre la technique                
du nériage et réaliser de belles pièces.               
               
DSC07646   DSC07649 
DSC07647 DSC07648               
Les poteries sigillées de la Gaule centrale.               
Les poinçons (sigillum) qui servaient à fair les moules des potiers gallo romains               
               
DSC07650   DSC07653 
DSC07651 DSC07652                
La Grauffesenque. Livre en vente au musée de Millau. La Grauffesenque 
était le 1er centre de sigillées dans la 1ère moitié du 1er siècle (apJC)               
               
DSC07654   DSC07656               
DSC07655  DSC07658               
La céramique sigillée de Bernard Hofman               
Livre d’archéologie      
DSC07659  DSC07660 
DSC07661  DSC07662               
Livret en vente sur le site de la Grauffesenque (12)               
DSC07663 DSC07664               
DSC07666 DSC07667               
Céramiques sigillées et potiers gallo romains de Montans               
Livre archéologique bien illustré qui explique bien le travail des potiers gallo romains               
               
DSC07668 DSC07669                
DSC07670DSC07671               
Dépliants à touver au musée de Millau (12) ou sur le site de la Grauffesenque               
DSC07672
DSC07673               
               
            
            
   
       
       
       
       
       
       
       
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


01 juillet 2016

Mise à feu du four à bois le 16 juillet, invitation au modelage d'un bol le 10 juillet

Bonjour à tous

P1120700P1120696P1120697

L’événement de l’année à l’atelier, la construction d’un grand four à bois pour la porcelaine et la terre sigillée. Deux chambres, une basse qui montera à 1300° et une haute, qui, je l’espère montera à 1000°. Tant que les cuissons ne seront pas faites nous ne pouvons pas savoir comment il va fonctionner. Il y a beaucoup de réglages avant de connaitre un four et de le faire fonctionner au mieux

Deux dates, 10 et 16 juillet :

J'invite ceux qui le souhaitent, petits et grands le dimanche 10 juillet de 10 h à 12h et de 14h30 à 17h à venir modeler un bol en argile. Sur inscription pour que je puisse préparer l'argile. Quand il sera sec, le bol sera recouvert de terre sigillée et passera dans la première cuisson de biscuit du four avec une petite fête d'inauguration le samedi 16 juillet. Cette cuisson de biscuit durera toute la journée, ceux qui ont envie d'apporter leur pique nique sont les bienvenus.

La cuisson de haute température aura lieu plus tard

Quelques images de la construction
P1110506 P1110510
En fin de première semaine, nous en étions au début de la chambre basse pour la porcelaine. Nous avons mis cinq semaines pour le construire à deux. De temps en temps des amis passaient donner un coup de main bienvenu :). Mais comme c’était très technique avec pas mal de décisions à prendre nous avons pris notre temps et n’aurions pas pu être nombreux.
Deuxième semaine, la construction de la chambre basse et la première voûte
P1110520 P1110523 P1110533P1110536 P1110535 P1110539 P1110541P1110556
Méouww, notre petit chef de chantier suit de près les opérations
P1110544 P1110546  P1110557 P1110565
Les briques isolantes intérieures sont montées à la barbotine crémeuse

P1110570P1110601 P1110572 P1110576

Entre la paroi intérieure et la paroi extérieure, 5 cm de vermiculite en vrac

P1110596P1110608  P1110607  P1110622 P1110625

La post combustion et ses plaques, en sortie de la chambre basse

P1110619 (2)P1110689

La voûte de la chambre basse. Le coffrage en bois qui a brûlé la semaine dernière pendant les feux de séchage
P1110637 P1110638 P1110646 P1110647 P1110652 P1110669 P1110671 P1110682 P1110684P1110730  P1110715 P1110696
Fin de la deuxième semaine, en début de troisième semaine nous avons été obligés de monter l’échafaudage. Un vrai chef ce Méouww. Il vérifie tout, surveille et va faire une bonne sieste après
P1110724 P1110726 P1110735 P1110743P1110744 P1110746

Une dalle est coulée au dessus de la voûte qui sera recouverte des plaques de sole de la chambre supérieure

P1110751 P1110753 P1110757 P1110760 
Et puis on commence les murs, intérieurs, extérieurs, la porte, les regards, les registres de cheminées, les by pass pour utiliser une chambre ou les deux…
P1110786  P1110790 P1110792 P1110796P1110788 P1110798P1110817 P1110815P1110805   P1110827P1110831 P1110828 P1110833 P1110840P1110865 P1110841 P1110844 
Beaucoup de points techniques à régler entre les deux chambres . En fin de troisième semaine, les points techniques sont bien avancés, nous arrivons aux murs de la chambre haute. Quatrième semaine, la porte, les murs, les regards, la voûte
  P1120006P1110726 P1120011P1110724  P1110930 P1110950 P1110952 P1110961  P1120633 P1120045
Chantier toujours suivi de près ;) Clochette vient en renfort…
P1110933P1110966 P1110934 P1110940  P1110982 P1110995 P1110996 P1120016 P1120017 P1120018 P1120020 P1120024 P1120025 P1120046 P1120064 P1120065
Après le coffrage, une bonne épaisseur de coulis réfractaire mélangé à de la vermiculite. On voit bien le départ des deux cheminées. C’est la fin de la quatrième semaine. On voit le four dans son ensemble, les briques sont mises à tremper pour la semaine d’après… Plus de 600 briques rien que pour les cheminées !!!
P1120118 P1120119 P1120111-001 P1120121 P1120125 P1120136
Cinquième et dernière semaine de travail
P1120506 P1120511 P1120512 P1120518 P1120520 P1120522 P1120523 P1120524 P1120526 P1120554

Travail sur le toit. Pas facile, bacher, débacher, rebacher, débacher… Entre les averses qui tombaient toute la semaine.. Nettoyage des chambres, ouverture de la porte de la chambre basse pour nettoyer

P1120562 P1120566 P1120567 P1120568 P1120570 P1120572 P1120576 P1120577 P1120578

Tant que j’étais sur le toit j’en  ai profité pour faire des panoramiques de la plateforme. Il y en a des toits !!!

P1120599P1120603 P1120601 P1120604 

La couverture de la cheminée. Les nids d’abeille vont apporter de l’air secondaire et accélérer le tirage de la cheminée

 P1120612 P1120613 P1120614P1120625

Nettoyage de la chambre haute

P1120617 P1120618P1120622P1120624 P1120619P1120656   P1120654 P1120660 
Les grandes silhouettes couvertes se dressent au dessus de la toiture… 
Maintenant l’armature métallique…
P1120650 P1120651 P1120661 P1120679 P1120680
Ben voilà, c’est fini, on range le chantier, on démonte la piscine des briques, on vide tout, Eric remporte son matériel et on fait un petit feu de joie pour le fun …
P1120615 P1120616 P1120683P1120693 P1120692  P1120697 P1120700
Belle aventure…
Merci Eric, sans toi ça n’aurait pas pu se faire.
Maintenant un autre histoire va commencer….
La semaine dernière j’ai commencé à faire des feux de séchage. Le four est trempé, il coule de toutes parts
P1120701 P1120704 P1120705 P1120709 P1120712 P1120714  P1120719 P1120755P1120756P1120760P1120758P1120759
Dès le premier jour il avait marqué le four dans la dalle
On voit une épaisse fumée, les coffrages des voûtes brûlent. D’abord celui du bas puis celui de la chambre haute
P1120766P1120769 P1120767 P1120768  P1120770 P1120772
On voit que la chambre haute est encore noire, il reste du carbone. La température n’est pas montée assez haut pour qu’il brûle.
Demain je continue le feu, je reçois le réfractaire vendredi qui sera mis dans le four pour être biscuité le 16 juillet avec les bols qui auront été faits pour l’événement et les pièces tournées avec la terre de Beauregard
Ca sera une belle fête, vous êtes les bienvenus pour la partager :)
La cuisson haute température aura lieu en automne… A suivre….
Pour me contacter 0685230152. N’hésitez pas à laisser un message, je ne suis pas toujours avec le téléphone
Pour trouver l’atelier, rendez vous sur le site
Et pour des centaines de photos sur la page
A bientôt :)

Les gestes essentiels du tournage prochain stage du 19 au 28 juillet 2016. Débutants et perfectionnement

Les gestes essentiels du tournage en vidéos et en images

Le tournage sur rondeau
https://www.youtube.com/watch?v=9jxvNCJsp9Y

https://www.youtube.com/watch?v=aSipYjyVDVI

Le tournage à la quille

Il reste une place pour le stage.

Tous les renseignements sur le site http://laterreenfeu.fr/calendrier-prochaines-formations/tournage/

Les gestes qui suivent sont des gestes acquis avec une expérience pour un résultat précis, aucun de ces gestes n’invalide d’autres façons de faire d’autres potiers même si ils sont différents. Ce qu’il faut regarder chez un potier c’est si son travail nous convient, on peut choisir ses gestes parce qu’ils correspondent à son travail. Un tourneur de série ou un potier traditionnel indien ou marocain ou espagnol…n’aura pas les mêmes gestes qu’un tourneur à la manufacture de Sèvres ou un faïencier. Le résultat choisi amène les gestes nécessaires à développer.

Je vais donc écrire le texte en bas de la page de ce que l’on ne peut pas lire

 Pour pratiquer le tour de façon excellente, la centration, l’attention, la vigilance, la patience, la douceur sont des qualités essentielles. Elles se cultivent et dès le battage le potier commence à se centrer.
Même un débutant, si il arrive à être bien attentif à terminer chaque phase pour passer à la suivante obtient très rapidement de très bons résultats.

Boules de terre….

fptour 016 DSCF5666   fptour 008 fptour 009 fptour 010 fptour 013 fptour 014 fptour 015
Partage de notes sur le tableau pendant une formation de tournage pour mémoriser les gestes du tournage et leur utilité.

                                  DSC01431 
                                                   Battage de la terre                                        

Explication des schémas. Le battage de la terre : Coller la terre sur la table (4 kg minimum). Une moitié dépasse de la table. Le poignet de la main gauche est posé contre la boule. Le fil est dans la main au dessous. La main droite prend le fil en haut, fait le tour avec le fil dans le sens des aiguilles d’une montre et rejoint la main gauche, ce qui coupe la boule. Le poignet gauche maintient la boule coupée, la main droite pose le fil et les deux mains rabattent le morceau coupé sur le morceau resté sur la table. Les deux mains prennent le morceau de terre dans les paumes, pouces devant surtout sans rentrer les doigts dans la terre pour ne pas créer de bulles d’air.
Le corps est bien ancré, bien en face de la table, on lève la terre coupée et on la claque fermement vers l’avant sur la terre posée. (pas vers soi). C’est pour chasser l’air. On plie un peu les genoux, une jambe un peu avancée, le corps est souple et mobile.La terre éclabousse vers l’avant. Puis on retourne la terre face contre la table en lui faisant faire un quart de tour dans le sens des aiguilles d’une montre en la faisant dépasser de la moitié et on recommence la première opération. Si c’est une terre sortie du pain, une vingtaine de tours suffisent, pour du recyclage, 30, 35 fois permettent d’avoir une terre idéale pour un tournage plus facile qui n’aura pas de vrille interne. La préparation des boules est très importante aussi mais trop longue à décrire. Ce qu’il faut retenir c’est qu’il faut beaucoup d’attention pour préparer ses boules si on est débutant pour se faciliter la tâche. Après, cela va dépendre du tournage que l’on fait.
En ce qui me concerne, je tourne très fin et pour bien tendre les formes je fais une ou deux vagues au maximum et termine à l’estèque. De plus étant une femme je n’ai pas beaucoup de force et j’ai besoin de me ménager le dos.

DSC01425DSC01426

Le centrage. Le tour en occident tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Pour centrer la terre, il doit tourner plus vite car la vitesse nous aide. Le corps doit être bien calé en toutes circonstances et les pains travaillent ensemble. Le corps est sur la gauche (fesse droite un peu en l’air car en appui sur la gauche), on appuie le bras gauche sur la cuisse. Il est essentiel de se sentir à l’aise et de ne pas se crisper ni forcer. Les mains doivent effleurer la girelle mais ne pas traîner dessus pour ne pas se blesser. On tourne à la barbotine, qui permet de mieux “graisser” la terre sans la laver. Cela toujours dans un souci de travailler avec peu de gestes et très fin.
La main droite pousse grâce au poids du corps. Elle est devant. Selon la taille de la boule, la position varie. Pour une petite boule de 400 gr, par exemple, elle est grande et on utilisera le pouce, l’annulaire et l’auriculaire, l’index et le majeur resteront au dessus de la boule. Pour une boule plus grosse (800gr), c’est le pouce et l’index de la main droite qui seront approchés (comme sur le petit schéma).
Le bras est bien calé, le pouce est en bas. La paume est contre le bas de la boule, la main est sur le côté gauche de la boule. Il est essentiel de bien rester à gauche et de ne pas essayer à attraper la boule pour la maintenir sinon on se fait entraîner. Le corps ne s’appuie pas sur la boule, il reste bien calé, sinon il sera entraîné.
La main gauche est posée derrière contre la boule, contre la main droite pour travailler en un point et ne frotte pas sur la girelle pour ne pas se blesser. Mais le petit doigt ramasse bien le bas de la boule.  Son rôle est d’aider la main droite et de ramasser la terre en bas de la boule.
L’action des deux mains est de presser la terre en poussant avec la main droite, tirant avec la main gauche vers le centre pur mettre la terre au creux des mains.
Comme le corps a de bons appuis, les bras ne bougent pas, la pression juste permet de caler la terre et de la mettre au centre.
Pour centrer, c’est une décision, on doit donner l’impulsion d’énergie nécessaire. Sans notre action la boule restera sur le tour tranquillement. On s’implique dans le tournage, et parfois ce n’est pas facile parce que chaque geste pas encore acquis se voit tout de suite. L’essentiel est de se connecter à ce qui se passe, à faire attention à faire chaque phase l’une après l’autre en prenant ses appuis, en étant détendu…. facile à dire ;=) C’est un voyage intérieur et lorsque l’on rentre vraiment en relation avec la terre, la vitesse, soi même, c’est une danse agile qui procure une joie immense. La patience, la vigilance, l’attention, la douceur sont autant de qualités que le tournage nous demande de développer.

                                   DSC01427

Le creusage  Le corps est au milieu, le appuis sont sur les deux cuisses. Les bras sont de chaque côté de la boule, les mains sont de part et d’autre de la boule. Sur le schéma on voit le pouce de la main gauche posé sur la boule. Il va servir d’appui à l’index droit qui plonge au cœur de la boule accompagné du pouce. Les doigts extérieurs de la main droite tiennent la boule. La main gauche est bien posée sur la girelle et permet de garder la stabilité pour ne pas décentrer la boule ou cruser de travers. Une légère inclinaison est nécessaire pour ouvrir la boule. La position dépend bien sûr de la taille de la boule, de la forme que l’on souhaite obtenir. On ne va pas creuser de la même façon pour un bol et pour une assiette. On laisse un peu moins d’un centimètre de fonds.
DSC01423DSC01399
Le fond plat se fait après le creusage pour préparer le mur. A partir du moment où la terre est creusée, c’est toujours la main gauche qui sera dans le pot pour ne pas aller à contre sens de la terre dont la paroi va s’affiner de plus en plus.
Le majeur, l’annulaire, l’auriculaire de la main gauche sont donc dans le pot, majeur et annulaire au même niveau, c’est eux qui vont aplatir la terre en s’appuyant sur le fonds et en allant vers la droite. Les deux doigts appuient sur le fonds tandis que la face externe du majeur crée la paroi. Ce n’est pas seulement le bout des doigts qui travaillent mais tout le doigt. L’index est en l’air, en dehors du pot, il aide à l’équilibre. La main droite se pose contre le pouce de la main gauche pour pousser et exercer une pression avec la main gauche qui va empêcher la boule de s’élargir trop et bien sûr maintenir l’équilibre pour ne pas décentrer. Le défaut le plus courant est de monter trop vite le mur sans avoir fait un fonds suffisamment large. Il est alors difficile de monter la vague et cela fait des pots très lourds. Pour cela, bien rester en bas de la boule jusqu’à ce que l’épaisseur tout en bas ne dépasse pas 1,5 cm . C’est un défaut que je rencontre souvent chez les débutant, de ne pas terminer un geste et de passer au suivant, d’aller plus vite pour monter que la vitesse du tour, ce qui fait une vis, de rester trop longtemps, ce qui assèche la terre, de mettre trop de barbotine, ce qui fatigue la terre.. Si cela vous arrive, vous pourrez comme ça tenter de les corriger…

                                DSC01424

Le mur. Le mur est la continuité du fonds plat. Il sert à prépare la vague. Au début, on peut décomposer; Après plus d’expérience les deux gestes se font l’un à la suite de l’autre dans un même élan. Suivant la forme que l’on veut obtenir on ne lui donnera bien sûr pas la même forme. C’est une pression exercée qui va faire monter la terre. On forme comme une pince entre le pouce de la main gauche (à l’extérieur du pot) et le majeur (à l’intérieur) et la main droite appuyée sert de support pour éviter l’évasement et le décentrage. L’index de la main gauche est en dehors du pot ou dedans selon la taille de la boule, tandis que les autres doigts sont dedans. Le majeur est à plat contre la paroi, c’est ce qui va former un mur. De par la vitesse et la force centrifuge la terre va monter. Les mouvements doivent être réguliers, la pression régulière, la vitesse de montée proportionnelle à la vitesse du tour, les doigts bien barbotinés et c’est parti !!!!!!!!!
Les deux mains sont toujours jointes dans toutes les phases, tournage, tournassage, coupe, tant que la boule a la taille de la main. Après, avec des boules plus grosses on va trouver des appuis avec le corps.
On travaille toujours en un point et on ne descend jamais 
                       DSC01422
La vague
  Elle sert à monter la terre et à donner la forme. L’intervalle entre les deux doigts va déterminer l’épaisseur de la paroi.
C’est une pincée très fine en un point très précis. Le contact avec la terre doit être très précis pour ne pas assécher la barbotine et bien monter la terre.
Elle part bien d’en bas et se prépare avec le majeur de la main droite qui prépare un petit creux dans lequel le pouce à l’envers va pouvoir se caler. C’est très difficile à décrire comme position, excusez moi. J’essaierai de trouver des photos qui montrent cette position. La main droite est retournée vers l’extérieur, paume en l’air. Le pouce et l’index sont joints. On se couche sur l’avant bras droit pour être bien calé, on pose le pouce à l’envers dans le creux préparé, l’index contre la paroi et on va caler le majeur de la main gauche à l’intérieur du pot au dessus du pouce de la main droite et on pince. On part bien du bas. Dès que la vague est formée par la pincée on peut monter la terre. Comme toujours, la vitesse de montée doit être proportionnelle à la vitesse du tour, les mains et la paroi sont bien barbotinées, et surtout on garde la même position jusqu’en haut sans tourner les mains. On peut selon la consistance de la terre desserrer un peu la pression entre les deux doigts en arrivant en haut mais en aucun cas lâcher la position des mains. On peut respirer quand la vague est terminée. Travail en apnée recommandé ;-)
DSC01428 DSC01429
Pour couper : On tient le bord de la paroi avec les doigts pleins de barbotine pour que la terre n’accroche pas et on approche doucement la pointe du couteau jusqu’à toucher l’index qui se trouve en face de la pointe. Lorsque la pointe a traversé la paroi, elle est coupée et on peut retirer l’anneau de terre qui se détache tout seul. Les défauts les plus courants sont d’enfoncer la pointe de façon trop forte, ce qui déforme la paroi, de tirer l’anneau qui se détache avant que la terre soit coupée complètement, ce qui arrache le haut ou fait vriller la paroi, de ne pas avoir le doigt en face de la pointe ou du couteau. Si vous n’arrivez pas bien à couper, vérifiez si vous faîtes bien ces gestes.

Ne pas tirer, ne pas appuyer trop fort, ne pas approcher trop vite la pointe. Tout dans le tournage est une question d’équilibre et de douceur et de centration… Pas de précipitation au risque de voir s’écrouler le travail.

DSC01430

 


alendier
BarbotineCuls de bolsbols au feuCreusage d'une grosse bouleEn plein cours de tournageenfumage sigilléesEn plein feuEnfumageFeu d'artificeEtincellesenseigne, le potierLa main dans le potfumée noire four à boisLa potière regarde les pièces à la sortie du fourLa potière au tourLes mains dans la barbotineles mains ouvrent la terreoutils au pied du potOuverture du four RakuPot au feuPetit bolprête à enfumerDSC00223DSC00252DSC00136DSC00182DSC00184



Le tournage demande un apprentissage et amène à la connaissance de soi. Il est considéré comme un art martial au Japon. Il faut d'abord apprendre à centrer sa terre, trouver ses points d'appuis, intégrer les bons gestes pour monter les parois du bol ou du cylindre. Mais c'est aussi une approche très personnelle, un moment intime avec soi même. Pour tourner il faut faire le vide dans son esprit, apprendre à ressentir et avoir la conscience de chacun de nos gestes, travailler avec le souffle...

Stage intensif de tournage du 19 au 28 juillet



Quelques images des gestes de base...

Le tournage est considéré par les japonais comme un art martial. Plus qu’une technique, il est la relation intime entre la terre et la personne qui la travaille. Il nécessite une attention, une précision qui apportent la centration. La position, le souffle, la présence sont autant de qualités qui se développent en le pratiquant. L'enseignement est basé sur une approche sensible de la terre, ce qui permet de trouver son propre centre et d'être conscient de ses propres gestes pour les retrouver. Cette conscience est un acquis basé sur les sensations vécues, elle apporte l'autonomie et facilite l'apprentissage.

DSC05574DSC05579DSC05585
Battre et recycler la terre, les premiers gestes

DSC05635DSC05644 
Pour préparer de bonnes boules faciles à tourner

Ce stage est destiné aux personnes qui souhaitent acquérir des bases de tournage et suffisamment d’aisance pour continuer une pratique autonome. Il est également destiné à permettre aux personnes déjà initiées de se perfectionner, travailler sur des formes ou des difficultés rencontrées, réaliser une théière après en avoir fait le dessin, faire des petites séries.. tout dépendra du niveau des élèves et de leurs besoins.

L'enseignement est différent de celui d'un stage de loisir, le but recherché n'étant pas de "faire des pièces", même si plusieurs sont réalisées, mais d'acquérir une précision et la conscience des gestes. C'est un stage de terre, il n'y a pas de cuisson.
Il peut rentrer dans le cadre de la formation professionnelle et être partiellement ou totalement pris en charge par l’Etat, la Région, l’employeur, la chambre des métiers…

DSC05476  DSC05403
Le centrage,
DSC05406   DSC05330DSC05296   
DSC05667  DSC05671

Le mur,
DSC05294      P1060524
La vague, le cylindre, les bols, les saladiers,
P1060602        P1060690
P1060518P1060498

pichet, théière, formes rondes, évasées, plates, 
P1060745   P1060409
DSC04862DSC04863
DSC01399DSC01427P1060401 
Quelques explications théoriques

P1060409DSC05680 
DSC05686 DSC05682
015 IMG_0546 
Tournasser pour parfaire et alléger les formes?
DSC05727 DSC05744
DSC05757 DSC05767
DSC05772 DSC05775
DSC05799 DSC05800
DSC05805   DSC05802

Poser les anses des pichets? Garnir une théière?
DSC_0173 DSC_0207
Tourner une grande assiette?
DSC_0267 DSC_0283
DSC_0348 DSC_0379
DSC_0383 DSC_0384
Faire un cendrier qui garde les odeurs de tabac?
Et bien d’autres formes encore selon vos besoins et votre niveau …

DSC05348 DSC05323
Apprendre à tourner les couvercles? Tourner sur rondeaux?

 

DSC05337 DSC05356
Tourner des formes hautes? Les becs verseurs?

DSC05359 DSC05400
Des bonnes formes bien rondes?
   
   DSC05790
P1060280
Le site : http://laterreenfeu.fr

Tel 0685230152. Sophie Houdebert

30 juin 2016

Cuisson au bois en four papier

 

Construction d'un four papier et cuisson des poteries en détail

Le four papier est un moyen simple, économique, écologique, rigolo, convivial, réjouissant, amusant..... et j'en passe et des meilleures....

   Construction en public d'un four papier le 30 juillet 2016 à Beauregard de Terrasson. Défournement dimanche 31 juillet, jour du marché de potiers

flye2rBeauregardVersoflyerBeauregard

LA RECETTE DU FOUR PAPIER

Pour les "fous de feu", c'est excellent, on peut ouvrir le "four à la coque" en fin de cuisson pour enfumer !!!!
DSC01732 DSC01741 DSC01729 DSC01805

La recette est simple :   

 

Va au fond de ton jardin, creuse un trou ou monte deux rangs de briques réfractaires en laissant des ouvertures pour le feu      
Récupère une grille solide pour faire la sole       
Récupère des palettes ou du vieux plancher ou des longues branches en forêt       
Récupère des journaux publicitaires qui au moins vont servir à faire quelque chose de bien ou de affiches, il faut du papier glacé       
Récupère deux grandes poubelles d'argile bien grasse dans un talus, fais en une belle mayonnaise       
Remplis le dessous de la grille avec un grand sac de charbon de bois       
Pose tes pièces en terre bien sèche sur la grille       
Monte le tipi en ne laissant pas de trou entre les planches et en laissant une cheminée en haut       
Trempe les feuilles de papier (glacé) dans le chaudron de mayonnaise pas trop épaisse       
Pose les sur le tipi tout autour       
Quand le tour est fait, recouvre avec la bonne crème partout       
Recommence l'opération huit fois       
       
 les femmes sont réunies autour du foyer P1010004 P1030110             
Explications, préparation, nettoyage de l'aire de cuisson       
P1030126  P1030121   
Sous l'oeil du milan royal, les plaques de soutien sont posées et le charbon de bois versé 
P1010011 P1010012 P1010007       
La première poterie, la plus grosse est posée. Pendant ce temps, les filles préparent le papier       
P1010018 P1010019 P1010020       
Les poteries sont empilées soigneusement       
P1030143 P1010024 P1030152      
       
P1030160 P1030161 P1030165       
De plus en plus périlleux !!!       
P1010038 P1010050 tipi de bois autour des poteries 
Evaluation de la hauteur de cheminée, coupe et pose du bois       
 
P1030182 P1010049 P1010056       
C'est dur la vie de potière, on se débrouille comme on peut...       
P1030194 P1010075 P1010076       
Le tipi est terminé, enfin, on va patauger !!!       
le tipi du four est recouvert de papier et de barbotine d'argile P1010083 DSC01692       
Quel régal de badigeonner, chaque couche rend l'ensemble de plus en plus moelleux !! hmmm !!!!       
P1010086 P1010089 P1010103       
Pose de la sonde pyrométrique, protection du fil qui la relie au voltmètre       
P1010104 P1010090 P1010094       
voltmètre, ouverture en bas du four qui sert "d'alendier", bois qui brûle pour les braises d'allumage       
       
Une fois le tipi terminé, des braises tu poseras à chaque alendier         
Deux heures le four tu laisseras et te restaureras       
Le ventre plein tu reviendras, le feu doucement tu commenceras       
La température montera, sur le voltmètre tu vérifieras       
Le feu grandira, le tipi flambera       
Les poteries rougeoiront, ton coeur de plus en plus fort battra       
Si tu es fou, doucement tu l'ouvriras       
Des fougères, des copeaux, de l'herbe, du sel,etc, tu jetteras    
Puis avec tes amis tu festoieras      
Le lendemain matin tu reviendras      
Avec amis, café et croissants chauds
ouvrir le four à la coque      
Au coeur des cendres découvrira l'union sacrée de la terre et du feu       
Merci la terre, merci le feu, merci les amis !!!!       
      
P1010107 P1030206 P1030212         
Pose des braises et état du charbon de bois qui se consume doucement         
P1010110 P1010111       P1010119          
Le feu démarre bien, le volcan fume         
P1030233     P1010121      P1030246          
Le tipi s'est embrasé, la température monte         
DSC01726     DSC01727      DSC01729          
On voit la couleur, le four atteint 1000°         
DSC01731     DSC01735      DSC01733          
Ouverture du  four pour enfumer avec des fougères         
     volcan en éruption          DSC01741        DSC01744          
Un peu de feu pour nous réchauffer et nous donner trop envie d'en faire un tout de suite...         
P1030269    enfumage des poteries au coeur du volcan   DSC01746          
Poteries au coeur des braises, lancer de sciure et de sel pour les effets         
   P1010149         DSC01762       OLYMPUS DIGITAL CAMERA           
Au petit jour, le four tout froid, un bon p'tit déj' et on peut démouler         
P1010003 (2)   P1010005 (2)   P1010155          
Les fouilles sont lancées !!         
P1010158         P1010162         P1010004 (2)          
Les filles ont bien travaillé, c'est la distribution des prix         
DSC01787      DSC01794   DSC01788          
DSC01796      P1010021 (2)   les artistes rassemblées pour les résultats...   
Après défournement complet, analyse des résultats         
         
Il a fallu quatre heures d'enfournement et de construction, deux heures de préchauffage, quatre heures de cuisson.         
Un peu de plancher de récupération, des magazines, deux poubelles de terre ramassée, des fougères, un peu de sel (pas de poivre), beaucoup de joie et de bonne humeur pour cuire entre 1000° et 1170° un m² de poteries.         
Ce four a été construit après une semaine de stage de façonnage de grosses pièces comme les potières africaines, polissage aux ocres.         
         
Pour voir le programme des prochains stages voir  le site de l'atelier   

BEAUCOUP DE PHOTOS SUR LA PAGE     
Vous pouvez voir les galeries photos en ligne       et une deuxième galerie         
Pour venir à l'atelier ou pour tout renseignement, appeler le 06 85 23 01 52         
Si vous avez envie de recevoir les nouvelles pages ou la newsletter, vous pouvez vous inscrire en haut à droite de la page         
Si vous avez besoin d'un renseignement ou si vous avez envie de laisser un commentaire, je vous répondrai avec plaisir         

22 juin 2016

Construction d'un four papier à Beauregard de Terrasson samedi 30 et dimanche 31 juillet

1  3 4 1 2

Désireux de renouer avec le passé potier du village, les associations locales avec l’appui de la municipalité de Beauregard-de-Terrasson organisent une manifestation à caractère patrimonial et festif dont le fil rouge est « la poterie de Beauregard ».
La manifestation, “festivi-Terre aura lieu les samedi et dimanche. Le samedi, vernissage de l’exposition de poteries anciennes de Beauregard, ouverte depuis le matin, et une conférence sur l’historique de la poterie de BEAUREGARD et ses alentours.

Au cours de ce marché je construirai un four papier dans lequel seront cuites des poteries faites avec l’argile de Beauregard.

La construction et la cuisson auront lieu le samedi 30 juillet
Pour voir le film de la construction d'un four papier à l'atelier par Gérard Gali, c'est ici

DSC_0695 DSC_0696 DSC_0697 DSC_0699 DSC_0701 DSC_0704 DSC_0713 DSC_0714 DSC_0716 DSC_0724 DSC_0726 DSC_0728
Le défournement le dimanche, jour du marché de potiers.
DSC03538 DSC03540 DSC03547 DSC03550 DSC03558 DSC03559 DSC03580 DSC03602 DSC03605 DSC03606 DSC03608 DSC03609 DSC03621 DSC03628 DSC03629 DSC03634 DSC03636 DSC03637 DSC03655 DSC03659
Le marché de potiers s’inscrit dans la charte du Collectif National des Céramistes (absence de revendeurs, gratuité pour le public, potier référent…) et figurera sur le calendrier du CNC 2016.

Marché de potiers préparé depuis plusieurs mois par une équipe de passionnés bien sympathique. Il sera sans prétention et très convivial. De nombreuses animations seront proposées.
Un atelier pour enfants, la cuisson en four papier de poteries tournées avec de l’argile locale, démonstration de montée d'une jarre à la corde (Maryvonne Jézéquel de Pracontal, potière à Cornille) , démonstrations de tournage, peintres de rues , orchestre musette et groupe musical de l’Atelier Sarladais de Culture Occitane animeront, autour du marché de potiers, les rues du bourg ancien décorées.
L’exposition de poteries anciennes de Beauregard, inaugurée la veille, sera ouverte tout au long de la journée. Un espace restauration / buvette sera implanté.
Les accès routiers seront balisés et des aires de stationnement aménagées.
Cette journée s’inscrit dans une manifestation de plus grande ampleur réunissant des animations riches et variées.


Les inscriptions au marché sont closes


Cette manifestation sera bien sponsorisée, il y aura certainement beaucoup de visiteurs.

Distance de Beauregard à :
- Terrasson-Lavilledieu 8km
- Hautefort 18km
- Montignac-Lascaux 13km
- Sarlat 35km
- Brive 27km


20 avril 2016

Construction d’un four à bois à deux chambres pour la porcelaine et la sigillée.

P1110504P1110494
P1110500
P1110501 
Fin de la première semaine de construction

Lundi nous avons commencé la construction d’un four à bois avec deux chambres superposées.
Casquette et Biscotte étaient très intéressés parce qui allait se passer P1110298P1110299
et nous avions embauché un chef de chantier, Méouwww.
P1110458P1110461
Eric, un ami de très longue date a fait le plan et est venu de l’Allier pour construire le four avec moi. Joli cadeau de la vie….
Nous avons commencé par matérialiser le four au sol à l’aide du pendule, à comprendre pourquoi il nous disait à un endroit plus qu’à un autre… Bref, nous nous sommes mis d’accord avec lui et sa place est parfaite, je le sais. Chaque fois qu’une construction a été faite c’est le pendule qui en a indiqué l’emplacement…
P1110303P1110304P1110310P1110314P1110315P1110318P1110321P1110323P1110324P1110316P1110317P1110311P1110312P1110317P1110307P1110327
Nous avons coulé la chape, construit une piscine pour faire tremper les briques.
Michel est venu nous aider lundi après midi, un grand merci !!! C’était bienvenu
P1110325P1110330
La dalle fait deux mètres par deux mètres.
Fin du premier jour…
Mardi matin. Le premier travail est de faire le socle du four, bien sûr après le marquage au sol. La dalle est assez solide pour qu’on commence.
Le socle est composé de moitiés de briques de 10 (10X20X50 cm) pour la construction des cloisons, remplies de béton de vermiculite. (Pour un seau de béton, un tiers de seau de vermiculite en vrac. Elle a été achetée chez Leroy Merlin).
En arrivant sur le chantier, nous avons vu que le chef de chantier avait laissé l’empreinte de sa papatte sur la dalle….
P1110345P1110338
P1110343P1110342P1110344P1110346
Pendant ce temps je suis allée collecter l’argile qui est arrivée d’une carrière du lot il y a cinq ans pour cette occasion. Il a fallu préparer une barbotine consistance fromage blanc pas liquide pour coller les briques de la construction de la chambre du four. A la bétonnière, tamis maçon N°10 
P1110355P1110350oP1110354P1110363P1110366
Une fois le tour du socle du four terminé, le fond a été badigeonné au fondu réfractaire et les briques sur champ ont été posées. Pour rattraper le niveau, des briques réfractaires lourdes ont été posées, c’est le fond des alandiers.
Dimensions, 1m70 en largeur X1m 80 en profondeur quand on regarde les alandiers.
P1110369P1110370P1110374P1110375P1110378P1110380P1110381P1110382
Et puis des briques à sortir de l’eau, des briques à refaire tremper et de trois sortes différentes, à stocker pour ne pas qu’elles sèchent….
P1110362P1110372P1110384P1110385P1110306P1110383 
Fin de la deuxième journée…
Mercredi matin…
Nous allons commencer à bâtir les alandiers
Marquage, comme toujours, pose des briques, pose des quilles en mullite qui feront le cendrier. La mullite est un produit réfractaire, ce sont des piliers d’enfournement  que David m’a conseillés pour leur résistance mécanique.
Bâti des piliers après avoir enduit la sole de barbotine…
P1110387P1110388P1110389P1110391P1110399P1110400
Pose des barres pour le cendrier. 27 barres espacées de 10,5 cm.
Hauteur de l’alandier, 6 briques réfractaires à plat.
P1110403P1110404P1110406P1110408P1110409P1110412
Puis le bâti de la partie supérieure de l’alandier. J’ai choisi de faire le cendrier aussi haut que la partie que l’on utilise pour le grand feu. Chaque potier a sa façon de cuire…, il n’y a pas vraiment de règle. Je choisis de créer le meilleur tirage possible, de cuire avec le moins de bois possible et de jouer avec le registre de la cheminée pour créer les atmosphères de cuisson. Méouwww vérifie les niveaux :)
P1110414P1110415P1110416P1110417
Fin de la troisième journée
Jeudi matin…
Pose de la sole, des briques, des briques, encore des briques, toujours à gérer, faire tremper, égoutter, stocker, remouiller et encore et encore et encore. Surtout que maintenant on va commencer à bâtir, ça va défiler !!!
On n’a plus de bout de doigts.. Demain j’achète de bons gants, les nôtres ont été massacrés cette semaine.
 P1110423P1110424P1110422P1110428P1110438P1110439P1110440P1110441P1110442P1110444
Le feu se fait dans les alandiers, passe sous la sole et entre dans la chambre de cuisson par le fond du four. En fin de construction de la chambre nous construirons un muret pour le passage des flammes. Il sera en briques montées à sec, ce qui fait que je pourrai le modifier pour les réglages et selon la cuisson que je souhaite faire.
Après la pose de la sole, nous pouvons bâtir les murs extérieurs pour rattraper le niveau de la sole et remplir de vermiculite en vrac les 4.5 cm laissés pour mettre l’isolant.
Les parois de l’alandier sont en briques réfractaires pleines. Les parois extérieures sont en briques creuses, l’air est un très bon isolant et entre les deux parois nous mettons de la vermiculite en vrac, ça permet la dilatation et le retrait des briques lors de la mise en pression pendant la cuisson et le retrait pendant le refroidissement.
P1110445P1110450P1110449P1110451P1110452P1110454P1110455P1110464
Bien sûr, Méouwww vérifie si les briques sont bien mises à tremper…
P1110467P1110472 P1110468P1110471
Fin de la quatrième journée. Nous sommes arrivés au niveau de la sole.
Avant de partir nous réfléchissons sur la porte et le départ des cheminéesP1110473P1110474
Vendredi matin. Dernier jour de la semaine. Nos doigts crient au secours.
Merci Welleda
Le grand jour du début de la construction de la chambre de cuisson avec les briques isolantes légères. Je bâtis la chambre, Eric s’occupe de la cheminée et des parois extérieures. Tout doit être lié, il y a pas mal de découpes à faire
P1110475P1110476P1110477P1110478P1110479P1110480P1110481P1110482P1110483P1110485P1110486P1110497P1110489P1110491
C’est un peu le bazar parce que tout doit être lié, donc on monte tout au fur et à mesure…
P1110495P1110496
Tout est de niveau, on a fini par s’en sortir, on y voit plus clair maintenant

Vue de devant, l’alandier et de dessus, la cheminée au dessus de l’alandier
P1110494P1110495
Vue depuis l’arrière du four, on voit les cheminées et le passage des flammes
depuis l’alandier vers la chambre de cuisson sur la photo de droite
P1110498P1110501
La porte du four. Elle sera large de neuf briques et haute de sept briques et la double cloison à droite de la porte
P1110500P1110497P1110503
P1110504
Ben voilà, à la semaine prochaine pour la suite…

Bon week end :)

  

 

 

15 avril 2016

Plan de construction d’un four à bois à deux chambres

P1110245 P1110246

A partir de lundi 11 avril et pour trois semaines nous allons construire un four de type Phoenix à flamme renversée et à deux chambres, une pour la haute porcelaine et le grès en bas et une au dessus pour la sigillée avec post combustion et deux cheminées.
P1110212 P1110213  P1110215P1110218 P1110216 P1110217  P1110221P1110219 P1110220 P1110214
L’abri est fin prêt, nous avons placé les briques de soubassement en groupe pendant la préparation des JEMA
P1100016 P1100007 P1100010 P1100011
Demain je reçois les 4500 briques pour le construire !!!

Des isolantes légères en alumine pour les parties les plus chaudes et surtout pour ne pas perdre de calorie, les chambres de cuisson. La plupart seront des réfractaires lourdes   Pacema vendues à prix très raisonnables, résistantes à 1500°, et des  Pacema creuses isolantes pour les parties les moins chaudes à l'extérieur.
Je prendrai des photos pour que vous puissiez voir la qualité.
Les réfractaires coûtent 0.91cts ht livrées et les creuses 0.54cts ht livrées

Ce four va mesurer 3m20 de haut, la deuxième chambre sera au dessus de la première, il aura une cheminée avec by pass en sortie de la chambre du bas pour choisir le passage vers la chambre des sigillées ou directement la cheminée et une autre en sortie de la chambre haute.
La chambre du bas aura 1200 litres utiles, celle du haut 800l.
C’est un essai, nous espérons qu’il fonctionnera comme prévu. Les fours couchés à chambres sont courants, deux chambres l’une au dessus de l’autre… suite au prochain numéro…
J’ai récupéré dans une usine un chariot d’enfournement, j’espère que nous allons pouvoir le faire fonctionner, cela me permettrait d’enfourner en dehors du four et de pousser tout l’enfournement à l’intérieur du four.
Les plaques vont être grandes, épaisses et très lourdes.
P1100012 
Ce four est un projet de longue date, vous êtes nombreux à être intéressés pour aider.
Ce n’est pas ce que l’on appelle de grands travaux, mais il y a le soubassement lundi après midi, les barbotines réfractaires, la manipulation des briques (légères), les bétons de vermiculite pour isoler, des torchis et lorsque nous arriverons à la chambre du haut nous devrons monter les briques sur l’échafaudage…

Si vous avez envie de donner un coup de main, envoyez moi rapidement un message à sofiterre@gmail.com.
Nous commençons lundi 11 avril, nous travaillerons du lundi au vendredi. La construction devrait durer trois à quatre semaines
Je complèterai la fiche au fur et à mesure.

A bientôt :)))))

sur LA PAGE   vous trouverez des centaines de photos et des reportages jour par jour.

Je ne souhaite pas inonder les boîtes aux lettres avec les messages, si vous êtes intéressés allez sur la page. Pas besoin d’être inscrit pour la consulter

L’atelier se trouve à Valojoulx, 24290, à 6 km de Montignac Lascaux

Sur le SITE   vous trouverez à cette page les moyens d’arriver à l’atelier

14 avril 2016

Construction et utilisation du four à bois en Raku

Le four Patriotique a évolué en four Atypique pendant les Journées des Métiers d’art le week end dernier…
(Atelier La Terre en Feu à 24290 Valojoulx) #JEMA2016

Il a été patriotique…
P1060221 P1060222 P1060286 P1060289 P1060314 P1060327

 

Acrobatique…
P1010037 P1010041 P1010048 P1010051 P1010053 P1010054

Et maintenant Atypique…
P1100515P1100518P1100517P1100496P1100485P1100734P1100777P1100733P1100879P1100891P1100885P1100940P1100976P1100981P1100881P1100884P1100974P1100969    
Il a cuit en quatre heures, préchauffage compris.
Les pièces étaient crues. C’étaient des pièces tournées très finement.
Il aurait pu cuire en trois heures, voire moins mais nous avions dit aux visiteurs que l’enfumage commençait à 14h30. La consommation de bois une brouette et demie de bois, température 1025°

Le plan… 40 briques sur le sol
P1100332P1100335P1100339

3 rangées tout autour pour poser le four et faire l’alandier soit 54 briques et quelques unes pour isoler l’alandier sur les plaques réfractaires
P1100346P1100354P1100357

Deux plaques d’enfournement pour l’alandier
P1100358P1100360P1100362

Une plaque de sole sur trois piliers
P1100365P1100369P1100372P1100375
On pose le bas du four, un tiers de bidon, de même que le dessus. Contenance plus grande que le four patriotique qui est un bidon coupé un tiers/deux tiers
P1100388P1100391P1100394P1100400P1100402P1100409P1100417P1100426P1100429P1100435P1100438P1100439
Voici le montage du four.
Les briques sont isolantes et réfractaires. En fin de cuisson, la face extérieure était froide. Cela permet aux animateurs de ne pas bruler la pelouse lors des animations extérieures. Cuisson très facile.

J’ai observé que la température montait très facilement, certainement du fait que la brique isolante ne permet pas les fuites de chaleur alors que l’alandier dans la terre absorbe plus, donc cuisson plus longue et un peu plus de consommation de bois. A voir
J’ai aussi modifié plusieurs fois l’alandier pendant la cuisson pour vérifier les meilleures conditions de tirage. Réduction de la longueur de l’alandier à une plaque
et ouverture minimale pour un meilleur tirage
P1100530P1100531P1100543P1100544
C’était une cuisson expérimentale, je n’avais jamais utilisé ce four de cette façon ni à cet endroit, “sur la place du village”
Que du bonheur.

J’avais fait un alandier long pour réduire les risques de casse pendant le préchauffage. Des visiteurs ont aidé au préchauffage. J’aurais été seule, j’aurais réduit l’alandier à une seule plaque (50X60 cm) et la cuisson aurait duré moins de trois heures, préchauffage compris. Avec pièces crues mais très fines et bien sèches.
En fin de cuisson ouverture de la porte et enfumage
P1100549P1100551P1100558P1100591P1100594P1100598P1100628P1100656P1100660P1100668P1100711P1100715 
Quelques photos pour le plaisir… Après refroidissement, j’ai lancé des copeaux par la porte.
P1100731P1100738 P1100734P1100743P1100778P1100780
Encore après un refroidissement nous avons enlevé le couvercle et j’ai enfumé les pièces directement dans le four.
P1100879P1100883P1100887P1100888P1100891P1100892P1100899P1100900P1100906P1100907P1100909P1100918P1100920P1100934P1100940P1100946P1100951P1100954P1100957P1100961P1100962P1100968
Quand le four a été vidé, j’ai enfumé les pots qui restaient sur la plaque de sole
P1100969P1100970P1100972P1100973P1100976P1100978P1100981P1100988P1100990P1100993P1100994P1100996P1100997P1100998P1110008P1110017P1110018P1110019P1110022P1110031P1110034P1110039P1110038P1110040P1110043P1110044
Le temps de ranger le four, les pièces avaient refroidi, nous avons pu découvrir ce qui se cachait sous les cendres…
P1110052P1110056P1110054P1110055P1110064P1110065P1110066P1110067P1110068P1110069P1110070P1110071P1110073P1110074P1110076P1110079P1110077P1110080P1110082P1110087P1110085P1110086P1110095P1110114P1110088P1110093P1110098P1110101P1110103P1110104P1110110P1110115P1110121P1110122P1110123P1110124P1110127P1110128 
Quelques pièces après nettoyage
C’était chaud les marrons. Si vous n’êtes pas sûrs de vous avec le feu, vous pouvez faire la cuisson au bois et enfumer dans des bidons après refroidissement

Pendant le prochain stage sur les sigillées je prévois de faire une cuisson de ce type.
Ce stage ne durera qu’une semaine, en septembre? et nous nous concentrerons sur la fabrication, la pose des sigillées avec techniques de décors et la cuisson avec enfumages.
Lorsque la date sera fixée je ferai une newsletter pour avertir.

Je prévois aussi de faire une semaine avec sigillées et Raku.
Vous pouvez aussi aller sur le site http://laterreenfeu.fr, vous aurez toutes les indications.
Sur le blog je poste des fiches pédagogiques 
Pendant trois semaines nous allons construire le grand four à porcelaine, ça commence demain !!!
C’est une grande aventure…
Pour me joindre : 0685230152
sofiterre@gmail.com

05 avril 2016

Expériences de terres sigillées. Enfumage en gazettes.

Toujours dans le cadre de la recherches de noirs et blancs que je fais depuis un an

Essais systématiques de six terres sigillées blanches avec le même traitement et la même cuisson d’enfumage
IMG_6053 IMG_6054
Les six vases ont été tournés avec la même argile, MP ou FDML. Après polissage, elles ont été recouvertes de six sigillées blanches différentes et cuites.
Le projet est de faire un enfumage en gazettes dans le four à gaz. Jusqu’à présent je le faisais au bois dans la fosse mais vu le temps j’ai utilisé le four à gaz.
IMG_6055IMG_6057 IMG_6056IMG_6058
Papillotes avec du genêt, des algues, des copeaux, projection de bouillie bordelaise et de sulfate de fer.
IMG_6059
Puis cuisson d’enfumage, trois heures à 500°
IMG_6061
Défournement de la gazette
IMG_6066 IMG_6067 IMG_6068IMG_6071 IMG_6069 
Vases juste sortis des papillotes
IMG_6078IMG_6083 IMG_6079IMG_6081   IMG_6123IMG_6115 >
IMG_6118IMG_6117  IMG_6120IMG_6121IMG_6084IMG_6133   IMG_6125IMG_6124
Après nettoyage on peut voir la différence de chaque sigillée.
Normande, Beck, 86, et trois argiles que j’avais déjà qui ne sont pas dans le commerce
Ces essais systématiques permettent de vraiment connaître les argiles dans une situation donnée. J’avais expérimenté ces sigillées en sortie de four en fusion, dans le four patriotique, en papillotes au bois et je retrouve à chaque fois les caractéristiques communes. Celles qui prennent bien l’enfumage et celles qui sont plus fermées.
IMG_6098IMG_6100
IMG_6108IMG_6113
J’avais mis une pièce avec comme sigillée blanche la Normande et comme rouge la FR125

Quelques images d'un stage de deux semaines

sur les terres sigillées.
Pour les prises en charges pour les créateurs inscrits à la chabre des métiers 
http://www.cnams.fr/fr/le-fafcea.html

DSC_0040DSC_0042DSC_0045DSC_0048DSC_0050DSC07485-001DSC07486DSC07496DSC07499-001DSC07511-001DSC07492-001DSC07493DSC07495-001DSC07497-001DSC07500



Huit élèves maximum
Ces stages peuvent rentrer dans le cadre d'un CIF, DIF, chambre des métiers, artistes, artisans,...
C'est un grand moment de l'année, la terre sigillée, c'est trop beau...

Cueillette d’argile près de l’atelier. Les premiers tests de reconnaissance, fabrication de la sigillée avec la terre ramassée et les argiles apportées par les élèves
P1020713P1020714P1020715P1020716P1020717P1020718P1020719P1020720P1020721 P1020726fabrik 125fabrik 140
 fabrik 124P1020725fabrik 141 
fabrik 143 fabrik 144fabrik 145
Divers endroits d’un lieu riche en argiles
 fabrik 147
Etat des bottes et de la voiture après la cueillette en cas de temps humide….    
Pour reconnaître l’argile au détour des chemins, déjà, lorsque l’eau reste      
longtemps après la pluie, c’est louche. Si en plus la terre colle aux bottes,     
ça devient de plus en plus intéressant. On peut essayer de faire un petit      
boudin d’argile, la longueur de ce petit colombin déterminera la richesse      
en argile de cette terre.     

Photo 010 Photo 042
La terre est mise à décanter puis tamisée. Ici, tamis 60.     
DSC07590 DSC07615
Elle est mise sur des rondeaux de plâtre qui vont absorber l’humidité et      
permettre d’obtenir une pâte prête à mettre en ponts. Ces “ponts”      
d’argile sont laissés le temps qu’il faut à la terre pour se raffermir suffisemment      
pour être travaillée au modelage ou au tour.     
DSC07601 DSC07616
DSC07755 P1070777
Quelquefois, on trouve les terres dures, on peut les concasser avant de     
les mettre en eau     
DSC07718 DSC07720
DSC07724Photo 015Photo 045
Elles sont mélangées au bâton pour les petites quantités, au mélangeur  à peinture pour les plus grosses quantités, tamisées et mises sur rondeaux. 
Les terre récoltées s’utilisent au tour, pour modeler, selon leurs propriétés.     
Il faut faire des tests et surtout les cuire pour déterminer si on peut les utiliser. Si une terre continent trop de chaux, les pyrites vont reprendre de 8 à 12 fois leur volume en s’hydratant après cuisson et cela peut même casser des pièces.
Faites des essais, les argiles cueillies n’ont rien à voir avec les terres que l’on peut acheter.
La joie de les travailler, d’apprendre à les  reconnaître est immense.    

Chaque élève apportera deux argiles, une blanche et une rouge qu’il aura récoltées dans la nature, nous en ferons des sigillées et ferons des essais systématiques dans plusieurs cuissons de ces deux argiles afin de bien voir leurs propriétés et ce qu’elles donnent dans diverses situations, cuisson oxydante au gaz, cuisson au bois, défournement à chaud du four à gaz, enfumage au bois dans des fûts
 avec différentes techniques de décoration

P1020737P1020728P1020729P1020730P1020733P1020734P1020735P1020736P1020738
Pose des sigillées sur les pièces apportées par les élèves
Décors en réserves

DSC01768DSC01771DSC01778DSC01813DSC01822
DSC01780DSC01807DSC01811DSC01842DSC01767
DSC01809DSC01818DSC01808
Décors par trempage, lustrage
DSC_0063DSC_0068DSC_0083

DSCF8906DSC_0261DSC_0066DSC_0071DSC_0072DSC_0063IMG_0379

Les tessons d’essais avant la cuisson...

DSC_0085

avant et après le biscuit

DSC_0271DSC_0339

Après les premiers polissages, c'est la préparation des terres sigillées... On peut obtenir les sigillées de plusieurs façons. Lévigation, décantation. Pour obtenir rapidement une terre sigillée, on ajoute un peu de silicate de soude et on agite bien. Il faut laisser tomber les particules lourdes d'argile au fond du seau pendant 24 heures puis siphonner pour garder le liquide du dessus.
Chaque stagiaire apportera une terre ramassée et nous préparerons une sigillée avec et de la terre à modeler.
Nous irons faire une cueillette d'argile pour apprendre à les reconnaître sur le terrain
Une page de ce blog est destinée à la fabrication de la terre sigillée avec les recettes, les façons de l’appliquer….

DSC01927 DSC01928 IMG_0039DSC01974

Pose des sigillées, pièces avant enfournement dans le four à gaz pour un défournement des pièces en fusion, lustrage avec un plastique fin ou un chiffon très doux entre chaque couche de terre sigillée

DSC02008DSC02011
DSC02010DSC02032DSC02035DSC01975DSC02042DSC02045DSC02017
Polissage avec des engobes de porcelaine. C’est très difficile de polir ces engobes de façon régulière et c’est un excellent apprentissage pour ne plus faire de marques… Une pièce à consistance cuir sera destinée à cette technique pour apprendre à polir parfaitement sans faire de marque

IMG_0206IMG_0208DSC02002DSC02005 DSC_0257 DSC_0265DSC04263 DSC04264 DSC04265 DSC04269 DSCN3940 DSCN3943 P1020824 P1020827 P1020839 P1020840 P1020841 P1020842 P1020843 P1020844 P1020845 P1020848 P1020850 P1020855 P1020858 P1020860 P1020861 P1020873 P1020878 P1020883 P1020886 P1020888 P1020902
Lorsque les poteries sont sèches le four est rempli
DSC02084 DSC02087 DSC_0001DSC_0148

La deuxième semaine est destinée aux cuissons, aux

enfumages, à une cuisson au bois à flamme renversée

avec enfumage en fin de cuisson directement dans le

four à bois et à une cuisson d’enfumage au bois dans

des fûts en papillotes

Pendant la montée du four, théorie sur les cuissons, les différents fours, les courbes de cuisson, film "Terra Negra" d'un potier espagnol qui décore ses sigillées avec des résrves et gravures et cuit en réduction très forte pour obtenir des effets métalliques

Le four à gaz monte pour la première cuisson de biscuit et dès que les pièces seront en  fusion les stagiaires sortent une pièce polie aux engobes de porcelaine, des essais et pièces en terre sigillée
 P1020921 P1020923 P1020925 DSC01862DSC01863DSC01866DSC01869DSC01882DSC02132DSC02133DSC02149DSC01870DSC01873DSC01875DSC01877DSC01878DSC01876DSC02152DSC02153DSC02154DSC02156DSC02135DSC02147P1020928
DSC02152DSC02153  DSC02147DSC02160 DSC02161 DSC02164 DSC02169DSC02175DSC02185DSC07880DSC02172DSC_0188DSC_0195DSC_0196
Après l’enfumage, le nettoyage et la découverte
DSC_0269P1020932 P1020934 P1020936 P1020937 P1020942 P1020943 P1020950 P1020951 P1020952 P1020953 P1020960 P1020962 P1020964 P1020966 P1020968 P1020969 P1020971 P1020979 P1020981 P1020982    P1020995 P1020996 P1020998

Sous le regard curieux des ânes
DSC02188DSC02193

Le mercredi, cuisson dans le four à bois; D’abord on enfourne…
DSC06543DSC06533
DSC06557DSC06551P1020904 P1020907 P1020908 DSC02105DSC02104DSC02107 P1070331 P1070332 P1070333 P1070334 P1070335 P1070336 P1070337 P1070338 P1070339 P1020916 P1020917

Puis c’est la mise à feu

DSC06576DSC06599DSC06606
P1070347DSC02200P1030007P1030004

Petit feu dans l’alandier, grand feu en haut sur les barres
P1030005P1030011P1030022P1030026 
DSC02208DSC02209 DSC02214DSC02215DSC02216 DSC02217DSC02228DSC02231
Moment toujours très convivial...
DSCF7131 DSCF7124 DSCF7121 DSCF7118 DSCF7115 DSCF7106 DSCF7089 DSCF7079

DSC_0131DSC_0133DSC06623DSC06629IMG_0161

Ca monte en température..Le feu en bas, le feu en haut.... Chacun prend son quart, on a une bonne centaine de photos de la fumée qui sort de la cheminée :) et nous finissons par atteindre rapidement la température escomptée

Quand le four est redescendu à 600°, nous ouvrons la plaque du dessus et jetons des copeaux dans le four pour faire des enfumages après avoir bouché l’alandier avec le bon crottin de Casquette et Biscotte
P1070403 P1070404 P1070405 P1070406 P1070407
P1070408 P1070409 P1070410
Le défournement des poteries cuites au bois
P1070478P1070485P1070480 P1070479  P1070481 P1070482  P1070487 P1070488P1070492 P1070489 P1070490  P1070495 P1070497 P1070498 P1070499  P1070503 P1070504 P1070505 P1070506 P1070507P1070500 
DSC02261DSC02263DSC02274DSC02267DSC02268DSC02275DSC02269

Puis le jeudi, les pièces cuites seront enfumées dans des copeaux, du papier, de l’herbe…
P1030044 P1030045 P1030046 P1030047 P1030063 P1030064 P1030068 P1030071 P1030075 P1030076 P1030077 P1030079 P1030080 P1030082 P1030083
Chacun retrouve ses pièces sorties de la cuisson oxydante au gaz du mardi
Préparation des papillotes...
P1030091 P1030093 P1030094 P1030095 P1030096 P1030097 
Certaines pièces auront des réserves de barbotine de porcelaine avant l’enfumage

DSCF9186DSCF9187DSCF9188DSC07408P1070316 P1070317 P1070318 P1070319 P1070320 P1070321 P1070322 P1070323 P1070324
C’est la mise à feu des papillotes. Chaque élève a son bidon et gère sa cuisson, puis nettoie les pièces à la découverte des effets du feu
P1030102 P1030104 P1030105 P1030106 P1030108 P1030111  P1030115 P1030117 P1030120 P1030122  P1030128 P1030129 P1030131P1030123P1030163
P1030132 P1030140 P1030144 P1030146 P1030148 P1030150 P1030155 P1030156 P1030157 P1030161 P1030162P1030165  P1030164  P1030168 P1030159 DSC07419-001DSC07500  007009DSC07877

Le nettoyage pour découvrir les effets du feu
DSC02360 DSC02364 DSC02365 DSC02367 DSC02371 DSC02372

DSC07414DSC07492-001 
Réserves de porcelaine dans les papillotes, avant et après enfumage

Le vendredi, rangement de l’atelier, analyse des résultats, échange de recettes, de photos
Les tessons d’essais
P1030337 P1030338 P1030339 P1030341 P1030344 P1030345 P1030353

Résultats de engobes de porcelaine…

enfumage_002enfumage_036DSC02402DSC02403 DSC02410 DSC02412P1030223 P1030224P1030243 P1030231 P1030233P1030314  P1030291  P1030315 P1030319 P1030329 P1030333 P1030187
Terres sigillées avec réserves
P1030185 P1030186  P1030204 P1030208 P1030211 P1030214 P1030352P1030237P1030336P1030342 P1030337  P1030240
Terres sigillées défournées en fusion
P1030216 P1030218  P1030348 

IMG_0266IMG_0267DSC08014DSC02381DSC02383 DSC02384 DSC02385 DSC02388 DSC02406 DSC02409 DSC02414 DSC02417 DSC02418 DSC02422DSC02398DSC02399DSC02401DSC02408 DSC02420DSC_0398
DSC07510DSC07495-001

L’ensemble du butin
P1030176 - Copie P1030180 - Copie P1030182 - Copie P1030184 - CopieP1030201 - CopieP1030269 P1030187 - Copie P1030197 - Copie  P1030204 P1030231 P1030241 P1030265  P1030343 P1030346 P1030169

Tous les renseignements sont sur les sites

http://laterreenfeu.fr/les-terres-sigillees-polissage-aux-engobes-porcelaine-cuisson-au-bois-enfumages/
http://laterreenfeu.fr/formations-pro/contenu-pedagogique/

http://laterreenfeu.free.fr/augresdufeu/fpts01.htm
Pour voir le programme des stages et formations :

http://laterreenfeu.fr/calendrier-prochaines-formations/ 

Renseignements : 0685230152
LA PAGE

Site http://laterreenfeu.com   et http://laterreenfeu.fr
Blog http://laterreenfeu.canalblog.com
sophie@laterreenfeu.com

Adresse :  Valojoulx lieu dit "Les Faux " 24290 Valojoulx (Route de Thonac à La chapelle Aubareil)
Et si vous avez juste envie de passer voir ce qui se passe, n’hésitez pas sur rendez vous
Il est indispensable de téléphoner avant  en raison des activités multiples extérieures
Il y a aussi une exposition vente.