" />
08 avril 2020

Enfumage à froid de bols Raku, résultats des essais glaçures haute température, des cuissons.

Quelques images d'atelier...

Les prochains stages   

Calendrier des prochaines formations - La Terre en Feu

Tournage débutants et de perfectionnement du 25 au 28 février Travail sur la décoration avec engobes, diverses techniques de décoration et l'émaillage pour finaliser les pièces, " J'ai un pièce, qu'est ce que j'en fais? " (60h) Récolte d'argiles naturelles, terres sigillées, cuissons bois, gaz, trois types d'enfumages.

http://laterreenfeu.fr


http://laterreenfeu.fr/formations-pro/contenu-pedagogique/


Pesée des glaçures, des essais et émaillage des tessons et de quelques bols en porcelaine
Avec Lies, nous avons fait des essais de glaçures. Lies avait des essais de grès engobés, nous avons testé des glaçures transparentes et aussi les avons colorées avec du carbonate de cuivre et de l’oxyde de fer avec plusieurs pourcentages. nous continuerons prochainement avec des glaçures aux cendres et d’autres glaçures que j’ai créées et utilisées lorsque je faisais du grès et de la porcelaine pendant une vingtaine d’années aux débuts de ma vie de potière. Lorsque ces essais auront été testés à nouveau, cuits avec la montre 8 (1250°) je partagerai les recettes pour que vous puissiez faire des glaçures facilement. Une autre fiche pédagogique partagera plus en détails les méthodologie des essais de glaçure, les pesées….

P1020447 P1020448 P1020449 P1020450 P1020456 
J’ai fait les essais sur de la porcelaine et ai émaillé quelques bols.
P1020444P1020454P1020445P1020447P1020450 P1020451P1020453P1020458P1020459P1020460 

Recuisson des bols Raku.

La glaçure n’était pas très réussie sur certains bols Raku pendant la cuisson de décembre. Hier j’ai mis par dessus une fritte C1254 avec 3% d’oxyde de cuivre. Les résultats sont satisfaisants. Le cuivre et l’enfumage ont permis d’avoir de belles zones métalliques. Si des résultats ne vous satisfont pas, n’hésitez pas à repasser au four, à ajouter un peu de fritte et recuire. Les pièces peuvent être cuites plusieurs fois. Chaque fusion apportera de nouveaux effets.
J’ai gardé quelques pièces qui vont refroidir naturellement dans le four qui seront enfumées dans un fût à partir de pièces froides.
Les résultats sont vraiment intéressants, on retrouve vraiment les traces des cuissons au bois. Cela  permet aux personnes qui ont un four électrique qui ne peuvent donc pas ouvrir le four en fusion d’obtenir de très beaux effet d’enfumage.

P1020465P1020504P1020495P1020466P1020468 P1020474P1020482P1020486P1020502 

Enfumage de bols émaillés avec une fritte, cuits et refroidis naturellement dans le four. Voilà de quoi réjouir les personnes qui ont un four électrique !!!! Si vous avez une cheminée ou un poêle vous pouvez bien sûr faire votre enfumage dedans ou dans votre cheminée !!! Faites vous plaisir, la terre à Raku accepte les chocs thermiques, les recuissons, plusieurs enfumages… Amusez vous !!!!
DSC_0002DSC_0009DSC_0012DSC_0014DSC_0023 DSC_0025DSC_0034DSC_0026DSC_0039DSC_0074 DSC_0087DSC_0089DSC_0102DSC_0106DSC_0112 DSC_0119DSC_0124DSC_0126 (2)DSC_0128DSC_0129 (2) DSC_0132DSC_0138DSC_0146 (2)DSC_0150DSC_0175 (2) DSC_0156 (2)DSC_0158 (2)DSC_0153 (2)DSC_0163 (2)DSC_0169 (2)  DSC_0182 (2)DSC_0188 (2)DSC_0193 (2)

Les résultats de la cuisson des engobes et de la glaçure APT6/A.
Les petits vases ont été engobés et le décor a été fait avec un oxyde de fer, puis ils ont été biscuités et recouverts de la couverte APT6/A

P1020404 P1020405  P1020442 P1020443
Analyse
Les vases sont encore une fois sous cuits. J’ai des problèmes avec cette glaçure depuis le début. J’ai arrêté le four à 1037°, j’avais mis un peu de colorant de masse jaune dans la glaçure pour renforcer la couleur. J’ai enfourné à nouveau les vases et cuirai demain à plus haute température.
Les petits vases, faits par coulage donc avec une terre défloculée ont bien cuit. La soude abaisse le point de fusion, la fusion était donc plus facile.

Le bol dont l"’engobe s’est décollé est en terre FR125. J’essayais de voir si je pouvais avoir le même résultat avec une argile rouge et l’argile blanche. Les argiles blanches sont chères, je vais continuer les essais pour obtenir des résultats. J’ai d’autres argiles à tester.
P1020406P1020407
J’ai fait des essais sur la terre à Raku rouge PRGF*E avec des engobes blancs et le résultat est très intéressant. Les photos ont été prises de jour, on voit mieux le résultat que sur les photos qui ont été prises en sortie de four hier soir.

P1020413P1020414P1020416P1020418 
J’ai repassé de la fritte C1254 sur des bols Raku qui n’étaient pas à mon goût au pinceau spalter large avec une consistance de pâte à crêpes liquide. Certains seront sortis du four en fusion et d’autres refroidiront dans le four et seront enfumés dans un fût comme pendant la journée de rencontres de l’assemblée générale. Une fiche pédagogique a été faite pour cette cuisson en décembre dernier.
P1020431P1020432P1020435 

Demain, recuisson des vases et des bols Raku
P1020436
Pendant la cuisson, pesée de matières premières pour faire des essais de glaçure haute température sur de la porcelaine Audrey Blackmann.
P1020333P1020358P1020360P1020421P1020422P1020423P1020424P1020425P1020426P1020427 

Voici les essais de la terre à Raku rouge PRGF*E qui avaient été biscuités la semaine dernière

j’ai poli certains bols, en ai gratté, ai passé un engobe blanc pour voir l’effet avec la fritte C1254.

P1020335 P1020336 P1020337
P1020339P1020348P1020354

C’est l’effet de la fritte C1254 sur cette terre à Raku rouge
P1020362P1020364P1020365
P1020368P1020369P1020370 

En mettant un engobe blanc ça change la couleur. Sur le bol poli de gauche, le réseau
de craquelures est plus grand que sur le bol de droite qui a été gratté.

P1020361 P1020367P1020370
Fritte C1254 avec 3% d’oxyde de cuivre sur la terre rouge
P1020372 P1020373 P1020375

Avec un engobe blanc c’est beaucoup plus lumineux. Cela permet d’avoir la luminosité
de l’argile blanche et de payer moins cher l’argile. Les argiles blanches sont plus coûteuses
P1020374 P1020376 P1020381

Cette fois les bols ont été polis puis recouverts avec la sigillée de la porcelaine Audrey
Blackmann et enfumés légèrement
P1020382 P1020387 P1020391
Ce sont deux tessons de porcelaine Audrey Blackmann recouverts de leur sigillée et enfumés
P1020395 P1020396
Essais avec une terre ramassée. Le tournage directement avec l’argile sortie du sol.
Essayer une argile directement permet de faire le test de chaux. J’ai ensuite tamisé
une partie au tamis 60 puis ai tourné deux autres bols. avec le reste de la terre j’ai fait
une sigillée.
P1000584P1000586P1000587
P1000591P1000590P1000603
IMG_0811IMG_0813IMG_0936
IMG_0843IMG_0844P1000588
Les pièces crues et les essais de leur sigillée cuite sur l’essai de gauche et enfumée
IMG_0847IMG_0812DSC09439
On voit les pyrites de chaux sur la pièce non tamisée
P1020401P1020402P1020403    

Les essais de la terre à Raku PRGF*E ont cuit aujourd'hui. Episode 1
J'ai fait plusieurs tests, polis, grattés, avec un engobe blanc à l'intérieur, partiellement pour voir le résultat avec la fritte transparente non plombeuse C1254 nature et colorée avec 3% d'oxyde de cuivre; Demain je les émaille et je cuis jeudi. Affaire à suivre....

P1020295

P1020296

P1020297

P1020298

Dernière mise à jour de la porcelaine Audrey Blackmann. Episode 3

Aujourd'hui l'essai a cuit, je l'ai enfumé. On le voit dans le four au pied des vases

P1020252

P1020254

P1020255

P1020260

P1020271
La sigillée est restée très brillante, est craquelée et a de jolis effets d'enfumage. Les photos sont difficiles à prendre à cause
de la brillance et de mon manque d'habileté. Les prochains essais seront en haute température !!!
J'ai fait sécher des plaques très fines et ai récupéré les tournassures, les ai pesées et ai
fait une sigillée avec qui va cuire demain et que j'enfumerai en sortie de four à 1000°
Elle est brillante comme un miroir. A suivre...
Je l'ai aussi tournée pour faire des tessons qui serviront à des essais de glaçures à haute température

J'ai préparé des tessons d'essai pour la haute température. Pour les faire, j'ai tourné des plats plats et au coupé des tranches. Les essais tiennent debout dans le four, les glaçures seront posées à l'intérieur ce qui fait que si la glaçure coule la partie plate va la recueillir et les plaque d'enfournement ne seront pas abîmées.

P1020275

P1020269

P1020278

P1020279
Episode 2  Séchage et broyage de porcelaine pour préparer une terre sigillée

P1020078

P1020080

P1020085

P1020089P1020130

P1020133

P1020136

P1020137

 

P1020227

P1020226

 

 

 

 

 

 

 

P1020229

P1020230

P1020231

P1020233

P1020235

P1020243

 

 DSC09509DSC09515

Travail sur des faïences blanches et rouges et leur sigillée Episode 1

Les argiles ont été tournées, tournassées, polies et recouvertes à moitié de leur propre sigillée, le fond est en terre polie naturelle.
D’abord quatre faïences, deux rouges, La FR125 et la PTE. Elles sont très bon marché, se tournent, se modèlent très bien et font de très belles sigillées.
Puis deux argiles blanches,
La FDML et la FDS. Elles se tournent bien et la FDML se polit très bien. La FDS est plus sèche et fait une sigillée un peu sèche aussi. Lorsque la terre de support est la FDS, la sigillée décolle. On ne peut pas l’utiliser pour cela avec de nombreuses argiles. La plupart des sigillées ont décollé de tous les essais à la cuisson
DSC09511DSC09512
DSC09516DSC09525IMG_0779IMG_0797
IMG_0781IMG_0793DSC09544DSC09542  
Les sigillées ont été placées sur les bols d’essai puis sur des pièces beaucoup plus travaillées et polies longuement aux agates. La couleur la plus rouge est la FR125 et la plus claire la PTE. Sur les assiettes, elles ont été utilisées sur les blancs FDML et FDS. Ce sont des essais systématiques pour chaque argile
IMG_0819IMG_0820IMG_0827IMG_0807
Tournage de la terre de Normandie. Une autre faïence blanche qui vient de Normandie. Elle est naturelle, on sent une argile assez pure de carrière.
Elle a quelques petites impuretés. elle est très plastique et se polit très bien. Son enfumage est joli
P1000579P1000583P1000590P1020107
P1020102P1020109P1020110P1020111
Quelques essais cuits. Les blanches ont cuit au bois ou ont été enfumées. La PRAI est une très bonne terre Raku avec chamotte fine. Elle se polit très bien.
P1010010P1010012P1010016P1010024
La FR125 après la cuisson au gaz avant l’enfumage dans le four bidon
P1010248P1010251P1010267P1010275
Enfumage en gazette de la FR125 dans le four à gaz
P1010283P1010307P1010557P1010562
P1010575P1010576P1010583P1010563
Enfumage dans le four bidon. Les rouges sont en FR125 ou quelques PTE et les blanches sont les essais blancs plus haut PRAI, Normandie…
P1010663P1010692P1010693P1010696
P1010702P1010708P1010795P1010834
Je passe à d’autres essais maintenant. Une terre à Raku, un grès rouge bien chamotté, PRGF*E. elle se tourne très bien, se polit bien aussi. Je n’ai pas
encore fait de sigillée avec pour l’instant. Demain j’enfourne pour le biscuit
P1020095P1020098P1020099P1020100
Et aussi la porcelaine Audrey Blackmann

P1010903P1010938 (2)P1010915P1010948
P1010918 (2)P1010976P1010988P1020008
Tournassage des porcelaines
P1020012P1020015P1020019P1020021P1020023P1020058
P1020027P1020037P1020054P1020069
P1020059P1020047P1020052P1020056
P1020062P1020073P1020091P1020084
J’ai aussi préparé de la terre sèche pour la sigillée. J’ai coupé des lamelles fines, les ai mises à sécher, ai collecté les tournassures. Pour 1kg100 de
porcelaine sèche j’ai mis 2 litres d’eau. Demain je continue en la tamisant au tamis 60 et je mettrai le silicate de soude, 14gr;
La suite au prochain numéro….
Ces terres viennent de Céraquitaine à St Aulaye.
Vous pouvez joindre David au 06 08 58 12 37. La livraison est gratuite dans toute l'Aquitaine
P1010590P1010614

 

 

 

 

P1010690P1010695




La Terre en Feu

Je n'ai jamais participé à un atelier de la Terre en feu, mais je connais Sophie et à quel point ell... e a coeur de partager sa passion avec les autres. Ses poteries sont très belles. Un double joyeux anniversaire alors !! 😊

https://www.facebook.com


La Page


La Terre en Feu | Accueil

La Terre en Feu est l'atelier de poterie qui propose, en Dordogne, des cours et stages pour enfants et adultes. Mais aussi des formations professionnelles.

http://laterreenfeu.fr


Le site

L’adresse de l’atelier
La Terre en Feu, les Faux, 24290 Valojoulx
Pour me contacter 0685230152


15 octobre 2019

Tournage d'une théière et d'un bol

C'est le début d'une série de fiches pédagogiques que je souhaite faire pour mettre à la disposition de ceux qui en ont besoin. Ces fiches largement illustrées de photos montreront les gestes et les étapes successives du tournage de différentes formes. 

Si vous souhaitez être informé de la publication de ces fiches ou des activités de l'atelier, vous pouvez vous abonner à la newsletter (en haut à droite)




 

DSC05321   DSC05324    
Tournage d'une assiette en terre              Rainure dans l'assiette pour sortir 
pour coller les rondeaux de plâtre             les rondeaux facilement      
                                                                                                                              
DSC05327DSC05329
Pose du rondeau

DSC05361    DSC05362    
                                     Centrage de la boule   
   
DSC05363     DSC05364   
                 Le haut de la quille est préparé pour le creusage            
   
DSC05365      DSC05342    
      Creusage du couvercle                                       Mise en forme 

   
DSC05366      DSC05367    
         Fermeture du couvercle                        Préparation de la forme   
   
DSC05369      DSC05374    
     Mise en forme du bas du couvercle et coupe pour le retirer de la quille   
   
DSC05354       DSC05355 
                         Tournage du bec verseur. Travail avec l'auriculaire   
   
DSC05357       DSC05375    
                                        Finition et coupe du bec    
      
DSC05358DSC05350    
Prise du diamètre au compas pour                   descente de la quille          
définir la taille de l'ouverture de la théière      
   
DSC05329        DSC05379    
                         Centrage                                             Creusage   
   
DSC05381        DSC05382    
Le mur a la forme ronde de la théière              Montée de la vague   
   
DSC05383        DSC05384    
   
   
DSC05385        DSC05386   
Montée jusqu'en haut                                        Resserrement du col   
   
DSC05388        DSC05387
Travail à l'estèque après la première vague
DSC05389        DSC05391    
Pour être jolie, l'épaule doit être bien travaillée avec une courbe bien tendue.
DSC05392        DSC05359   
Finition précise et délicate du col             Vérification du diamètre du col       
DSC05400     
Les poteries vont sécher un peu avant le tournassage et le garnissage (pose du bec verseur et de l'anse).
Une prochaine fiche montrera les étapes suivantes

Sophie peaufine la finition du col d'un vase tourné.

tournage_078Voici les différentes étapes du tournage d'un bol.
tournage_099
Creusage de la boule
tournage_102
Fonds et mur
tournage_105
La paroi monte
tournage_107
La forme apparaît
tournage_113
Les doigts montent la terre jusqu'en haut
tournage_114
Ils peaufinent la lèvre
tournage_115

Le tournage du bol est terminé. La terre va se raffermir et le bol sera enlevé du rondeau de plâtre sur lequel il a été tourné pour être posé à l'envers. Quand la terre aura la consistance du cuir, le bol sera posé sur la girelle du tour pour être tournassé. Le tournassage est le fait "d'éplucher" la pièce à l'aide d'outils tranchants pour parfaire ou affiner la forme, pour dégager le pied.

Si vous avez envie de poser un commentaire ou une question, bienvenus !!!

20 novembre 2017

Enfumage des terres sigillées dans le four bidon acrobatique

 

Il était patriotique, il est devenu

                acrobatique !!!

Même pas peur !!

Nous avons fait fort, cette fois et avons superposé des anneaux de deux fours différents pour avoir un volume d'enfumage plus important vu le nombre de pièces à enfumer
La base est celle du four patriotique et les anneaux supérieurs sont ceux d'un four expérimental que nous avions construit avec Régis pour faire des essais avant de se décider pour un four bidon, plus facile et moins fragile à transporter
Nous avons bien rigolé avec Florent en posant le dernier anneau... :)

Les poteries à enfumer sont des pièces recouvertes de terres sigillées biscuitées.
Le but est de créer des effets sur les poteries.
La terre sigillée rouge, plus fusible a vitrifié à la cuisson et va garder une belle couleur orange, donnée par l’oxyde de fer qui a vitrifié.

La sigillée blanche, plus réfractaire (a un point de fusion plus haut) va s’enfumer plus ou moins selon les endroits du four, les points de contact avec les autres pièces…

DSC05620DSC05622 DSC05628 DSC05630 DSC05631

Installation et remplissage du four acrobatique

DSC05632 DSC05634 DSC05638

La montée en température au bois sous l’œil curieux et gourmand de Biscotte et Casquette qui n'e ratent pas une occasion de réclamer un peu d’herbe ou un quignon…

DSC05641 DSC05642
Nous avons fait deux heures de feu dans l’alandier,
le four est monté à 450°.
DSC05647 DSC05648

On a d’abord bourré l’alandier de foin mouillé et de litière des ânes pour créer de la fumée par dessus, cela a créé un enfumage d’atmosphère. (Le matériau d’enfumage ne touche pas les poteries)

  DSC05646 DSC05648 DSC05645

Puis j'ai jeté des copeaux de bois par la cheminée pour un enfumage de contact (les matériaux d’enfumage vont toucher les poteries)

Le four, les alandier ont été bien colmatés pour réduire au maximum les fuites de fumée

Dans une autre fiche je posterai le défournement des poteries

Si vous avez des questions à poser, n'hésitez pas.
Vous pouvez mettre un commentaire, je réponds directement sur la page et tout le monde en profite

Pour visiter le site de l'atelier

Contact: Sophie@laterreenfeu.com
0685230152.

Photos et recettes des recherches Raku, les prochaines formations 2018

Cette semaine s’est déroulée une formation à l’atelier au cours de laquelle nous avons expérimenté plusieurs pistes qu’il me semblait sympa de partager avec les résultats
20171027_102707 20171027_10271520171027_103504 20171027_102941 20171027_103125  20171027_103528 20171027_103631 20171027_103643 20171027_121825 20171025_164445 20171027_145035 20171027_152646

Pendant les deux premiers jours, lundi et mardi, nous avons travaillé sur les engobes, la coloration, fait des essais de colorimétrie. Recherches de noirs en mono cuisson, de bleus turquoise et de rouges avec cours théoriques sur la composition, le rôle des oxydes, des engobes, les préparations, les argiles…
20171023_151743-001 20171023_151747 20171023_172643 20171023_172706-001 20171023_172734-001 20171023_172747-001 20171023_172930 
Les recettes utilisées sont. pour 100gr de terre blanche. 2gr oxyde cobalt 1,5 gr de cuivre, 2 gr cobalt 2,5 gr de cuivre, 2,5 cobalt 3 gr cuivre, 2,5 cobalt, 3,5 cuivre. Ce n’est peut être pas tout à fait les gr, je n’ai pas mon cahier mais c’est l’idée de jouer avec le cobalt et le cuivre. Après les résultats sous C 1254, la fritte utilisée, nous avons constaté que le cobalt avait pris trop d’importance, je propose donc d’essayer
1 cobalt, 2,5 cuivre pour 100 gr de terre. Déclinez pour avoir des tons plus ou moins soutenus. Les références que nous avions étaient sous une couverte à faïence de chez Ferro, C315, et c’était turquoise
A noter que la couverte utilisée change parfois vraiment beaucoup les couleurs, on peut faire des essais d’un même engobe avec plusieurs frittes ou couvertes.
20171023_17293020171027_102735 20171027_103504 20171027_150159
20171027_15014520171023_173003
Voilà les résultats après cuisson. Le réseau de cristallisation qui change en bas est créé par le fait de plonger la pièce dans l’eau très rapidement immédiatement après défournement puis de mettre dans le matériau d’enfumage tout de suite parce que l’eau refroidit la pièce

Des essais de noirs mats en mono cuisson en mélangeant de la terre rouge, de la fritte C 1254, 15 cobalt et 20 noir D91 (couleur à peindre)
30 gr de terre, 30 gr de fritte avec les colorants
30gr de terre, 40 gr de fritte avec les colorants
30 gr de terre, 50 gr de fritte avec les colorants
30 gr de terre, 60 gr de fritte avec les colorants
Les résultats sont biens, ça a bien tenu, la matière est intéressante
En deuxième cuisson nous avons trempé la moitié supérieure dans la fritte C1254 pour voir ce que ça donne, belles matières
  20171025_170622 20171026_183024 20171027_103235 20171027_103241 20171027_103246 20171027_103311 20171027_103318 20171027_103329 20171027_103349

Nous avons fait des essais de nickel;, 30, oxyde de chrome 2, 3, 4. Le nickel a eu tendance à faire décoller l’engobe lors de la trempée dans l’eau en fusion20171027_150335

Et aussi des essais de bruns rouille avec du fer et du manganèse

20171027_103707 20171027_103716 20171027_103725 20171027_103730 

Puis des essais de rouges
David (Céraquitaine) nous a apporté des échantillons de trois rouges, sang de taureau, rouge vermillon et DQ5020 et une fritte ATP3/1, monosilicate de plomb (je crois, si ce n’est pas le nom de la couverte je modifierai :)
20171026_185711 
le vase de Sof’ a été fait en haut avec sang de taureau et en bas DQ 5020 avec la fritte de David
sur les essais que j’ai faits, j’ai mis les trois couleurs. 100 gr terre blanche, 30 gr de couleur. C’est la base des essais que je fais quand je teste une nouvelle couleur dans un engobe. Si on veut la rendre plus douce on diminue le colorant, si on veut renforcer la couleur, on ajoute plus de colorant.
Les trois engobes colorés ont été recouverts avec de la C1254, de la C1254 opacifiée avec 50/50 fritte et feldspath potassique et la fritte ATP3/1
20171026_190704 20171026_190710 20171026_190718 20171026_190728 20171026_190734 20171026_190747 20171026_190814 20171026_190823 20171026_190935

Une fois toutes les pesées faites, certaines pièces ont été engobées pour le Raku nu, d’autres pour des essais de couleurs et nous avons enfourné en laissant devant les pièces qui devaient être défournées pour faire des enfumages avec des végétaux et des cheveux. Mercredi matin nous avons allumé le four. Pendant la cuisson nous avons fait les théories des cuissons, oxydantes, réductrices, les courbes de cuissons différentes, les températures différentes, les fours, bois, gaz, électriques, flamme directe, flamme renversée et un peu de technologie des glaçures pour pouvoir lire une glaçure, comprendre le procédé de la composition des frittes, leur rôle, leur fabrication, pourquoi on doit fritter certains oxydes…
20171025_095508 20171025_095515-001 20171025_162153-001 20171025_162428 20171025_162742-001 20171025_163015 20171025_163158 20171025_163620-001  20171025_163635-001 20171025_164244 20171025_164312 20171025_164341 20171025_164429-00120171025_165132-001 20171025_164443 20171025_165107
Quelques pièces avaient été émaillées en mono cuisson pour faire des essais, la fritte est tombée, elle n’a pas tenue, nous avons désémaillé les pièces à l’extérieur et gardé l’intérieur émaillé. a l’extérieur nous avons avons continué les enfumages aux plumes et cheveux, végétaux. La fougère, la prêle contiennent de la silice, ce sont des bons matériaux; On peut utiliser les fleurs aussi, le pissenlit, ça donne de très beaux résultats. Bien sûr les résultats sont bien plus marqués sur de la terre polie ou de la terre sigillée 
20171025_164844 20171025_165440 20171025_16551420171025_170253 20171025_17062220171025_165531-001 20171025_165900 20171025_165908-001 20171025_170018 20171025_171109-001 20171025_171249 20171025_171527 20171025_173119-001 20171025_173143
Sur les petites plaques, j’avais mis de la fritte C1254 avec 3 CuO, de la fritte pure et de la fritte opacifiée. J’ai donné plus haut les proportions
20171025_163150(0)20171025_173108-001
Dans le stage cuisson, nous avions enfumé avec des végétaux sur de la terre sigillée. C’est bien sûr incomparable…
20171003_154607 20171003_154611 20171003_154615 20171003_154625 20171003_154632 20171003_154636 20171003_160153 20171003_160215 20171003_160225 20171003_171704  20171003_171822 20171003_171830

Le lendemain, jeudi, après refroidissement des pièces nous avons défourné, puis émailllé ce qui devait l’être
Nous avons commencé par mettre la fritte à l’intérieur des pots qui devaient en recevoir, puis nous nous sommes occupées de l’extérieur
Le Raku nu, recouvert d’un engobe réfractaire composé de 50 silice et de 50 kaolin calciné, le même mélange que pour protéger les plaques d’enfournement; Je colore avec un peu d’encre qui brûle à la cuisson le mélange réfractaire pour le distinguer de la fritte qui vient dessus afin de vérifier qu’il y a de la fritte partout. On pourrait mettre un colorant alimentaire ou tout ce qui peut brûler. Une fois la couche réfractaire séchée, nous avons passé la fritte. Le principe est de mettre une couche réfractaire pour que l’émail se décolle après l’enfumage. La fritte sert à créer les craquelures et protéger la terre de l’enfumage .
20171026_12120820171026_12121120171026_114818 20171026_121115 20171026_121157 20171026_144510
Lorsque les pièces sont enfumées, on les plonge dans l’eau pour les déshabiller
20171026_180923 20171026_182250 20171026_182341 20171026_182343 20171026_182358 20171026_182542 20171026_182621 20171026_182623 20171026_18262620171026_18282020171026_182812 20171026_182752 20171026_182801 20171026_18280520171026_185733 
20171027_10283020171027_10292520171027_103523   20171027_103155 20171027_103439  20171027_145418  
Nous avons coloré de la fritte avec 3% d’oxyde de cuivre. Les pièces émaillées ont été trempées dans l’eau à moitié pour changer le réseau de craquelures juste avant d’être enfumées.
20171026_18302820171027_10341920171027_103640 20171027_103643 20171027_103125
Les pots engobés ont été couverts de fritte transparente et ont été plongés à moitié dans l’eau également
 20171027_102727 20171027_102735 20171027_103631
Nous avons opacifié la fritte C1254 avec 50/50 de feldspath
20171027_123553 20171027_153247 20171027_153324 20171027_153352 20171027_153428 20171027_153449
Ce matin, nous avons défourné les pièces laissées intentionnellement dans le four à refroidir dans le but de pratiquer des enfumages dans un feu de bois. Cela permet aux personnes qui ont un four électrique de pouvoir faire cuire leurs pots et de les enfumer dans un feu de bois, dans le poêle, la cheminée, le soir à la veillée :) :)  ..
c’est valable pour toutes formes d’enfumages, sigillées, terres polies etc… si on ne peut pas ouvrir son four ou qu’on n’a pas de four et que quelqu’un cuit pour nous. Bien sûr on utilise de la terre chamottée. Il faut aussi vérifier la courbe de cuisson si on cuit des pièces avec de la fritte, il faut le faire rapidement car la fritte par exemple c1254 qui contient très peu d’alumine coulent si elles sont cuites trop longtemps.
nous avons cuit le biscuit à 980° et la cuisson de la fritte en deux heures à 950°. Je n’aime pas quand c’est trop brillant. Si on a une courbe plus longue, opacifier la fritte ou utiliser une glaçure pour faïence. De toutes façons, faites des tests.
Pendant le stage nous avons utilisé la C1254 et cuit en deux heures. à vous d’adapter la courbe à votre fritte et à votre four. Les grosses pièces qui ne peuvent pas être sorties car trop lourdes peuvent être enfumées comme nous avons fait ce matin.
Voici les pièces avant la cuisson d’enfumage
20171027_104402 20171027_104416 20171027_104549 20171027_104623 20171027_104634 20171027_104642 20171027_104657 20171027_104721 20171027_104736 20171027_104743 20171027_104809
Nous avons choisi d’enfumer les frittes opacifiées et des pièces avec 3 CuO.
20171027_105640 20171027_105652 20171027_105704 20171027_105713 20171027_105804 20171027_112136 20171027_112730 20171027_112744 20171027_114040 20171027_114347 20171027_121229
Au bout de 55 mn de cuisson.. C’est un peu trop, ça a trop chauffé. 40 mn seraient suffisantes, l’émail a commencé à fondre. Nous avons sorti les pièces du feu pour les enfumer dans de la paille et des copeaux
20171027_121405 - Copie 20171027_121617 - Copie 20171027_121626 - Copie20171027_121748 - Copie20171027_121821 - Copie 20171027_121652 - Copie 20171027_121656 - Copie   20171027_121825 - Copie 20171027_121852 - Copie 20171027_121929 - Copie 20171027_122011 - Copie 20171027_122039 - Copie 20171027_122044 - Copie 20171027_122100 - Copie 20171027_122112 - Copie 20171027_123347 - Copie
Après nettoyage…
20171027_123326 20171027_123402 20171027_152357 20171027_152551 20171027_152607 20171027_152646 20171027_152727 20171027_152909 20171027_15313820171027_15240620171027_152419
Ben voilà, y’a plus qu’à, vous avez tout le kit du parfait rakuteur :)
C’est très simple, il faut garder cette simplicité et ne pas vouloir aller trop dans la technique. On confie nos pièces au feu, il nous les rend parfois avec des résultats inattendus.. On peut recuire, si un enfumage ne nous convient pas on peut le faire rebrûler, c’est de la basse température à cuisson très rapide, on peut se construire un four rapidement pour pas très cher, il existe des kits pour ceux qui en ont besoin, c’est toujours mieux de se le fabriquer soi même . Bien sûr on peut se fabriquer un four bidon à bois. Je fais d’excellentes cuisson avec, rapides, avec vraiment très peu de tout petit bois de chûtes de scierie. Je vais faire remonter les fiches pédagogiques anciennes de la construction d’un four .
Pour se retrouver sur le blog, allez dans le nuage de tags à gauche (mots clés) qui vous amèneront aux pages correspondant aux mots clés que je rentre dans la page ou aussi sur l’onglet en haut “fiches pédagogiques”.
Voilà plus de dix ans que j’alimente régulièrement ce blog avec des conseils, des recettes mais ce n’est pas facile à trouver. Petit à petit je fais aussi des fiches pédagogiques sur le site http://laterreenfeu.fr.

Je donne aussi beaucoup de recettes sur la page fb https://www.facebook.com/sophiesofiterre/
Vous pouvez venir visiter l’atelier toute l’année sur rendez vous, participer aux journées portes ouvertes, venir voir les cuissons, elles sont annoncées dans la newsletter ou sur la page fb

Les prochains stages auront lieu en 2018 à partir de février. Il y aura 6 semaines de stages pendant l’année, réparties de février à août. Ils ont tous la possibilité d'être pris en charge sur demande dans le cadre de la formation professionnelle, pour les demandeurs d'emploi dans le cadre d'un projet professionnel, les salariés, les artistes, les intermittents....

Pendant l’année un cursus complet de tournage de 90 heures avec des exercices à faire entre les modules pour ceux qui souhaitent bien progresser d'un module à l'autre.
http://laterreenfeu.fr/cursus-de-tournage/
En février un module de tournage  pour débutants ou de perfectionnement. C’est le seul stage de tournage où j’accepterai les débutants car les deux modules suivants seront spécifiques et demanderont d’avoir un niveau minimum. Le deuxième module en juillet pour faire les boules et théières avec travail à la motte et le troisième en août, pour le tournage de grosses pièces par assemblage de petites parties; Quand on ne peut ou ne sait pas travailler de grosses quantités de terre, on peut faire quand même de grosses et belles pièces en assemblant plusieurs parties.
J’ai créé une chaîne YouTube sur laquelle il y a plusieurs vidéos pédagogiques pour bien expliquer les gestes de base avec des prises de vues de points différents.
Je vais en ajouter au fur et à mesure… 
En mars une semaine de polissage, Raku nu sur terres sigillées avec la préparation et la  coloration de terres sigillées, des mono cuissons, l’émaillage très léger des terres sigillées.. A suivre
Un stage annuel de deux semaines, en mai et juin une semaine de collectes d’argiles naturelles, la préparation, le façonnage de pièces, la préparation et la pose des sigillées, différentes techniques de pose, l’utilisation de plusieurs sigillées superposées et la deuxième semaine les cuissons, au bois, au gaz, différentes techniques d’enfumage. Les deux semaines ne seront pas consécutives.
Je réfléchis au programme en ce moment, dans quelques semaines les programmes seront faits, mis sur le site http://laterreenfeu.fr/calendrier-prochaines-formations/, et si vous êtes abonné à la newsletter vous recevrez le programme
Pour tous renseignements: Sophie Houdebert  0685230152
sofiterre@gmail.com

Et
pour le plaisir, quelques photos de feu… et l’ensemble des résultats
20171025_161735-001 20171025_162155 20171025_163015-001 20171025_164844 20171025_165440 20171025_170622 20171025_171254-00120171026_17402520171026_174055 20171025_171307-001 20171025_165531  20171027_121821 - Copie 20171027_121825
20171025_172945-001 20171025_173008-001 20171025_173119-001 20171025_173213-00120171026_19102320171026_191030 20171026_190644 20171026_191002   20171026_191039 20171026_191225 20171026_191241 
  20171027_103631 20171027_103832 20171027_103842 20171027_145149 20171027_152357 20171027_152646 20171027_15403420171027_10270720171027_154216 20171027_154253 20171027_154255  IMG_0702 IMG_0716

30 octobre 2017

Les cuissons. Bois, gaz, explication, courbes, températures. Première partie

En début de mois a eu lieu un stage de cuissons au cours duquel nous avons rempli et cuit sept fours bien remplis de différentes façons.
La cuisson est le moment clé de la poterie, si elle rate le travail réalisé en amont est perdu. Pas totalement puisque c’est aussi par l’expérience que l’on apprend et que l’on se souvient des erreurs.
Je vais essayer de donner quelques conseils de base pour permettre aux débutants de prendre le moins de risque possible et d’expliquer le phénomène d’explosion si redouté de tous et comment faire pour les éviter
Nous avions une multitude de pièces à cuire, certaines étaient polies, d’autres recouvertes de sigillée, d’autres brutes.. C’est cette variété qui était si intéressante
20171002_121402 20171002_12141820171002_121503 20171002_121426 20171002_121434 20171002_121448 20171002_121453 20171002_121456  20171002_121535 20171002_121540 20171002_121542 20171002_121550 20171002_121558
Le premier jour nous avons fait les choix des pièces à biscuiter pour le Raku, les pièces à enfumer aux végétaux, cheveux et plumes et le pit firing, le choix des pièces qui allaient cuire dans le four à bois.
20171002_165441 20171002_170800 20171002_165501
Nous avons rempli deux fours à gaz, le grand d’un demi m3 et le petit de 120 l.
Les conseils à donner pour l’enfournement.
Ici pour cette cuisson c’était du biscuit, donc de la terre crue ou sigillée et les pièces pouvaient se toucher et même être les unes dans les autres.
bien sûr si on superpose on met les plus lourdes au dessous, on ne rentre pas deux bols l’un dans l’autre si les bords se touchent. On doit alors surélever celui du dessus pour que le bol du dessous puisse prendre son retrait
Les plaques d’enfournement sont posées sur trois piliers, toujours, c’est le point d’équilibre qui va permettre de ne pas déformer les plaques. Les piliers sont posés du bas du four jusqu’en haut au même endroit pour assurer un maintien de bas en haut au même endroit.
Certaines pièces ont été sorties à chaud pour pratiquer des enfumages à chaud, elles sont été posée le goulot vers la sortie pour que l’on puisse bien les attraper.
Chacun a bien regardé où ses pièces étaient posées et j’ai allumé le gros four le soir avant de partir avec un seul brûleur sur les quatre et une pression minimale de 0.05b, une grande flamme de briquet
Ceci pour que le four préchauffe toute la nuit et que les pièces soient séchées à cœur. C’est la garantie de la bonne cuisson; Ce ne sont pas les bulles qui font exploser la terre mais l’humidité qui peut rester au cœur de la paroi. Si la terre est bien sèche et qu’il y a des bulles raisonnables bien sûr, le seul effet sera une fente ou même peut être pas de réaction. La terre est poreuse, surtout la terre chamottée et si la courbe de cuisson est douce, l’air emprisonné peut s’échapper.
Le lendemain matin, le four était à 280 et nous avons pu allumer les trois autres brûleurs pour commencer la cuisson qui a été très progressive. Nous avons pris notre temps jusqu’à 400°. Il y avait des sculptures très épaisses. au bout de trois heures de feu doux nous avons augmenté le gaz progressivement et avons pu défourner en milieu d’après midi. Je n’ai pas la courbe sous les yeux mais si il n’y a pas de préchauffage, on fait entre deux et quatre heures de préchauffage au minimum, Quand je parle de deux heures c’est sur des pièces tournées très fin et quand je dis quatre heures c’est quand les pièces sont épaisses et très sèches. Si on craint qu’il reste de l’humidité on préchauffe plus longtemps.
En mettant un miroir au dessus de la cheminée on voit si il y a de la buée.
Un signe qui ne trompe pas, c’est que le four refuse de monter en température. L’humidité pompe des calories pour sécher et lorsque tout est sec le four commence à monter un peu en température alors qu’on ne rajoute pas de gaz. Je cuis toujours à très basse pression, cheminée pratiquement fermée pour que la chaleur reste à l’intérieur du four. Si en fin de cuisson je mets plus de pression, je règle la cheminée pour ne pas créer de réduction (la réduction est provoquée par une mauvaise combustion, trop de gaz ou de bois par rapport au volume restant libre dans le four et l’ouverture de la cheminée. Une autre réduction peut être provoquée en réduisant l’air secondaire d’arrivée au brûleurs. Ce sont des brûleurs à air induit. Si vous souhaitez plus de précisions, il y a plein de très bons sites comme Smart conseil ou d’autres potiers qui font des articles plus détaillés que celui là.
La courbe de cuisson doit être également progressive. Dans un message suivant je donnerai plusieurs courbes, biscuit, Raku, four à bois.


Pendant la cuisson, les élèves se sont exercés à attraper les pièces à froid avec les gants et les pinces.
20171003_143307 20171003_143310
Une fois la cuisson terminée, après la première surprise de l’ouverture du four en fusion
20171003_152805 20171003_152924
Chacun a pris ses pièces et a enfumé avec les végétaux que nous avions collecté sur place, des cheveux et des plumes. Quand la pièce est trop chaude, le combustible brûle avec le carbone et il faut attendre un peu que la pièce refroidisse pour que le carbone se fixe sur la pièce. Sur la terre sigillée, bien évidemment, les résultats sont plus beaux.
20171003_154607 20171003_154611 20171003_154625 20171003_154632 20171003_155117 20171003_155123 20171003_155155 20171003_155209 20171003_155244 20171003_155317 20171003_155424 20171003_155447 20171003_15555920171003_160230 20171003_160153  20171003_160215 20171003_16022520171003_16040220171003_160207  20171003_160239 
Après une petite toilette, nous avons pu admirer les résultats obtenus simplement en sortant les pièces chaudes et en posant les matériaux d’enfumage dessus. Quelques copeaux ont été mis à l’intérieur pour ne pas qu’il y ait le contraste fort entre un intérieur blanc et un extérieur enfumé
20171003_173435 20171003_173507 20171003_173526 20171003_173559 20171003_180001 20171003_180143  20171003_181050 20171003_18110520171004_091543 20171003_181243 20171004_091224 20171004_091242 20171004_09133020171003_181038 20171004_091503  20171004_091554 20171004_091227
Tout ça sous l’œil attentif de Casquette qui ne perdait rien de ce qui se passait. Biscotte n’était pas loin parce que lorsqu’on ramasse des végétaux ils ont toujours quelques touffes d’herbe :) Et quand les stagiaires arrivent certains ont du pain sec… A bon entendeur, si vous venez, il y a deux gourmands à quatre pattes qui adorent les épluchures, les pommes, carottes, choux et autres légumes, le pain sec, l’herbe….
20171004_100238 20171004_101737
C’étaient deux journées bien remplies avec en plus du choix des pièces, du remplissage des fours, on a fait la théorie des argiles, des cuissons avec les courbes et tout le flot de questions ordinaires qui accompagnaient la peur du feu, du four, du gaz…
Dans une prochaine page je donnerai les courbes de cuisson et le montage du four à bois avec la cuisson et les conseils.
Pour avoir plus de photos vous pouvez aller sur la page
Pour visiter le site
Pour venir visiter l’atelier et l’exposition, appelez moi pour qu’on prenne rendez vous 0685230152


06 août 2017

L'argile de la grotte des Combarelles

entrada_002
J’ai choisi de mettre les derniers messages en haut au fur et à mesure des expérimentations . Pour voir le début vous devrez descendre en bas du message


04/07/2017 
Suite du travail effectué avec la terre qui a été sortie de la grotte

Suite des expérimentations avec l’argile sortie de la grotte. Après le tournage, j’ai préparé les terres sigillées de chaque sac que j’ai eu la chance d’avoir. J’en ai eu quatre. Les qualités sont très différentes selon les sacs, certains sacs contiennent une argile très sableuse, d’autres un peu moins
     P1170518 P1170519
Voici les quatre sigillées posées sur les tessons d’essai qui attendent la cuisson.
Trois couches par trempage. Le résultat au pinceau est différent, si le support est blanc c’est encore différent. J’ai choisi pour ces premiers essais d’utiliser une argile à faïence rouge.
P1170601  P1170603 P1170604P1170602 
Tournassage des pièces raffermies. J’ai fait des pièces avec l’argile brute, cailloux et sables inclus, des pièces avec l’argile tamisée au tamis 12 et des pièces avec l’argile tamisée au tamis 60. Certaines ont été polies pour voir la différence de résultats
P1170681 P1170612P1170680P1170682P1170683  P1170685 P1170686 P1170687 P1170684
Les premiers résultats de cuisson;
Une cuisson au gaz, une cuisson au bois. Un enfumage en sortie de four en fusion pour voir sa résistance au choc thermique. Comme elle est très riche en silice j’ai pensé qu’elle pourrait résister.
La pièce de gauche est celle qui a été sortie en fusion après la cuisson dans le four à gaz, 980°. Toutes les pièces claires ont été cuites au gaz.
La pièce du milieu est cuite au gaz avec la sigillée du sac N°4, c’st celle que j’ai utilisée pour ces tests sur les pièces.
la pièce de droite est la terre brute sans sigillée
P1180321 P1180322 P1180323 P1180324P1180330
Les pièces cuites au bois. Cuisson 1020°
P1180325 P1180326 P1180327 P1180328 P1180329 
Essai de la sigillée sur sigillée blanche kaolinique récoltée vers Bergerac
P1180331 P1180332 P1180333 P1180334
Je vais continuer les essais. Ce qui va être intéressant ce sera la réaction de l’argile dans l’atmosphère humide de l’atelier. La chaux après cuisson reprend huit à douze fois son volume, ce qui crée des fractures dans les pièces avec l’apparition de points de chaux plus ou moins gros.

Les premiers tests juin 2017

Tout d’abord, mélange de l’argile et de l’eau. Première observation, elle est très sableuse. Une fois la barbotine bien délayée, je vais utiliser deux tamis différents, un tamis de maçonnerie de 12 (mailles au cm²) et un tamis 60.

P1170428 P1170430
Le tamisage se fait facilement avec le gros tamis
 P1170431 P1170432
C’est beaucoup plus difficile avec le tamis fin, l’argile a énormément de sable
P1170433 P1170435 P1170436 P1170437
J’avais mis à tremper de l’argile dans de l’eau de pluie aussi pour préparer de la terre sigillée. 1kg d’argile sèche pour 1l800 d’eau. J’ai tamisé au tamis 60 pour retirer du sable et ai ajouté 1% de silicate de soude par rapport au poids de terre sèche . J’ai bien remué et 24 heures plus tard j’ai prélevé le liquide du dessus qui est la terre sigillée. On voit la matière gluante au fond, les particules lourdes de l’argile et le sable. Il y avait beaucoup de déchets au fond du tamis
P1170438 P1170439 
Le liquide à droite est la terre sigillée que je vais mettre à évaporer un peu tellement la barbotine était liquide à cause du sable
P1170442P1170441 
Les deux barbotines sont mises à raffermir. J’ai prélevé une boule d’argile telle qu’elle dans le sac que l’on m’a donné.
P1170452 P1170453
Les barbotines sont mises à raffermir sur des rondeaux de plâtre après évaporation partielle
P1170454 P1170455
Quand la terre se raffermit, on voit qu’elle se décolle facilement du plâtre. Je vais utiliser un second rondeau pour terminer l’évaporation de l’eau et je pourrai faire des boules pour les tests de tournage.
P1170462 P1170463 P1170464 P1170465
Les rondeaux saturés d’humidité sont mis à sécher. Il faut être vigilant lorsque l’on utilise du plâtre, il est possible d’avoir de la chaux si le plâtre s’effrite. Ne jamais utiliser d’outil métallique sur du plâtre et ne pas le gratter
P1170468P1170466  P1170500 P1170501
Les boules sont prêtes, il ne reste plus qu’à les tourner
P1170502 P1170503 P1170512 P1170513 P1170515 P1170516P1170514 P1170517
Test de plasticité satisfaisants, surtout avec l’argile tamisée au tamis 60. Elle a du mal à monter à cause du sable mais en tournant avec une crème de barbotine les doigts arrivent à bien glisser et à faire monter l’argile
P1170518 P1170519

Au fur et à mesure je complèterai cette page car je vais faire beaucoup de tests différents, de cuissons, de sigillées, d’enfumages de plusieurs façons.

Je traite de cette façon toutes les argiles récoltées, voilà pourquoi je fais une fiche détaillée qui vous permettra de faire des tests si vous en ramassez.
Prochaine étape, tournassage, tentative de polissage
Les cuissons auront lieu entre le 27 et 29 juin
A bientôt, ENJOY :)

Pour la petite histoire la fameuse argile provient d'une grotte ornée d'environ 800 gravures réalisées par les hommes et les femmes de cro magnon entre -13680 et -11380. La cavité se trouve dans une rivière souterraine.  En 2005 des spéléologues qui voulaient poursuivre les recherches dans la grotte ont creusé cette argile (la fameuse) qui obstruait le passage. Ils ont découverts de nouvelles gravures (photos ci jointe). cette partie de la grotte nommée Combarelles III ne sera a priori jamais ouverte au public. L'argile est restée en sac pendant 12 ans dans la grotte et a été extraite au mois de février de cette année.

Monique Veyret, une amie, sculptrice amateur, travaillant à Combarelles a pensé que ces trois tonnes d'argile pourraient faire des heureux plutôt que d'être expédiée à la déchèterie. Elle l'a donc proposé avec l'accord de George Cleyer Merle le directeur du musée des Eyzies et des grottes de Combarelles, Font de Gaume et Cap Blanc, et à quelques personnes.

Ambre Ludwickzak a eu l'idée lumineuse de proposer de réaliser une exposition de pièces faite avec cette même terre.... et une vidéo de cette expérience : intégrant photo et mini reportages. L'occasion de réunir de nouveau cette argile en autant de réponses subjectives et contemporaines. La participation à l'exposition est libre.

Les dates ne sont pas encore fixées. L'été semblant chargé pour bon nombre d'entre nous cela ne sera peut être pas avant l'automne prochain. Libre à vous de donner vos délais. Pas de thème particulier à cette exposition... laissons libre cours à nos inspirations (poteries, peintures, sculptures, installation et autres...).

Il faudra aussi que nous obtenions l'accord final de Mr Cleyer Merle.

20 avril 2016

Construction d’un four à bois à deux chambres pour la porcelaine et la sigillée.

P1110504P1110494
P1110500
P1110501 
Fin de la première semaine de construction

Lundi nous avons commencé la construction d’un four à bois avec deux chambres superposées.
Casquette et Biscotte étaient très intéressés parce qui allait se passer P1110298P1110299
et nous avions embauché un chef de chantier, Méouwww.
P1110458P1110461
Eric, un ami de très longue date a fait le plan et est venu de l’Allier pour construire le four avec moi. Joli cadeau de la vie….
Nous avons commencé par matérialiser le four au sol à l’aide du pendule, à comprendre pourquoi il nous disait à un endroit plus qu’à un autre… Bref, nous nous sommes mis d’accord avec lui et sa place est parfaite, je le sais. Chaque fois qu’une construction a été faite c’est le pendule qui en a indiqué l’emplacement…
P1110303P1110304P1110310P1110314P1110315P1110318P1110321P1110323P1110324P1110316P1110317P1110311P1110312P1110317P1110307P1110327
Nous avons coulé la chape, construit une piscine pour faire tremper les briques.
Michel est venu nous aider lundi après midi, un grand merci !!! C’était bienvenu
P1110325P1110330
La dalle fait deux mètres par deux mètres.
Fin du premier jour…
Mardi matin. Le premier travail est de faire le socle du four, bien sûr après le marquage au sol. La dalle est assez solide pour qu’on commence.
Le socle est composé de moitiés de briques de 10 (10X20X50 cm) pour la construction des cloisons, remplies de béton de vermiculite. (Pour un seau de béton, un tiers de seau de vermiculite en vrac. Elle a été achetée chez Leroy Merlin).
En arrivant sur le chantier, nous avons vu que le chef de chantier avait laissé l’empreinte de sa papatte sur la dalle….
P1110345P1110338
P1110343P1110342P1110344P1110346
Pendant ce temps je suis allée collecter l’argile qui est arrivée d’une carrière du lot il y a cinq ans pour cette occasion. Il a fallu préparer une barbotine consistance fromage blanc pas liquide pour coller les briques de la construction de la chambre du four. A la bétonnière, tamis maçon N°10 
P1110355P1110350oP1110354P1110363P1110366
Une fois le tour du socle du four terminé, le fond a été badigeonné au fondu réfractaire et les briques sur champ ont été posées. Pour rattraper le niveau, des briques réfractaires lourdes ont été posées, c’est le fond des alandiers.
Dimensions, 1m70 en largeur X1m 80 en profondeur quand on regarde les alandiers.
P1110369P1110370P1110374P1110375P1110378P1110380P1110381P1110382
Et puis des briques à sortir de l’eau, des briques à refaire tremper et de trois sortes différentes, à stocker pour ne pas qu’elles sèchent….
P1110362P1110372P1110384P1110385P1110306P1110383 
Fin de la deuxième journée…
Mercredi matin…
Nous allons commencer à bâtir les alandiers
Marquage, comme toujours, pose des briques, pose des quilles en mullite qui feront le cendrier. La mullite est un produit réfractaire, ce sont des piliers d’enfournement  que David m’a conseillés pour leur résistance mécanique.
Bâti des piliers après avoir enduit la sole de barbotine…
P1110387P1110388P1110389P1110391P1110399P1110400
Pose des barres pour le cendrier. 27 barres espacées de 10,5 cm.
Hauteur de l’alandier, 6 briques réfractaires à plat.
P1110403P1110404P1110406P1110408P1110409P1110412
Puis le bâti de la partie supérieure de l’alandier. J’ai choisi de faire le cendrier aussi haut que la partie que l’on utilise pour le grand feu. Chaque potier a sa façon de cuire…, il n’y a pas vraiment de règle. Je choisis de créer le meilleur tirage possible, de cuire avec le moins de bois possible et de jouer avec le registre de la cheminée pour créer les atmosphères de cuisson. Méouwww vérifie les niveaux :)
P1110414P1110415P1110416P1110417
Fin de la troisième journée
Jeudi matin…
Pose de la sole, des briques, des briques, encore des briques, toujours à gérer, faire tremper, égoutter, stocker, remouiller et encore et encore et encore. Surtout que maintenant on va commencer à bâtir, ça va défiler !!!
On n’a plus de bout de doigts.. Demain j’achète de bons gants, les nôtres ont été massacrés cette semaine.
 P1110423P1110424P1110422P1110428P1110438P1110439P1110440P1110441P1110442P1110444
Le feu se fait dans les alandiers, passe sous la sole et entre dans la chambre de cuisson par le fond du four. En fin de construction de la chambre nous construirons un muret pour le passage des flammes. Il sera en briques montées à sec, ce qui fait que je pourrai le modifier pour les réglages et selon la cuisson que je souhaite faire.
Après la pose de la sole, nous pouvons bâtir les murs extérieurs pour rattraper le niveau de la sole et remplir de vermiculite en vrac les 4.5 cm laissés pour mettre l’isolant.
Les parois de l’alandier sont en briques réfractaires pleines. Les parois extérieures sont en briques creuses, l’air est un très bon isolant et entre les deux parois nous mettons de la vermiculite en vrac, ça permet la dilatation et le retrait des briques lors de la mise en pression pendant la cuisson et le retrait pendant le refroidissement.
P1110445P1110450P1110449P1110451P1110452P1110454P1110455P1110464
Bien sûr, Méouwww vérifie si les briques sont bien mises à tremper…
P1110467P1110472 P1110468P1110471
Fin de la quatrième journée. Nous sommes arrivés au niveau de la sole.
Avant de partir nous réfléchissons sur la porte et le départ des cheminéesP1110473P1110474
Vendredi matin. Dernier jour de la semaine. Nos doigts crient au secours.
Merci Welleda
Le grand jour du début de la construction de la chambre de cuisson avec les briques isolantes légères. Je bâtis la chambre, Eric s’occupe de la cheminée et des parois extérieures. Tout doit être lié, il y a pas mal de découpes à faire
P1110475P1110476P1110477P1110478P1110479P1110480P1110481P1110482P1110483P1110485P1110486P1110497P1110489P1110491
C’est un peu le bazar parce que tout doit être lié, donc on monte tout au fur et à mesure…
P1110495P1110496
Tout est de niveau, on a fini par s’en sortir, on y voit plus clair maintenant

Vue de devant, l’alandier et de dessus, la cheminée au dessus de l’alandier
P1110494P1110495
Vue depuis l’arrière du four, on voit les cheminées et le passage des flammes
depuis l’alandier vers la chambre de cuisson sur la photo de droite
P1110498P1110501
La porte du four. Elle sera large de neuf briques et haute de sept briques et la double cloison à droite de la porte
P1110500P1110497P1110503
P1110504
Ben voilà, à la semaine prochaine pour la suite…

Bon week end :)

  

 

 

15 avril 2016

Plan de construction d’un four à bois à deux chambres

P1110245 P1110246

A partir de lundi 11 avril et pour trois semaines nous allons construire un four de type Phoenix à flamme renversée et à deux chambres, une pour la haute porcelaine et le grès en bas et une au dessus pour la sigillée avec post combustion et deux cheminées.
P1110212 P1110213  P1110215P1110218 P1110216 P1110217  P1110221P1110219 P1110220 P1110214
L’abri est fin prêt, nous avons placé les briques de soubassement en groupe pendant la préparation des JEMA
P1100016 P1100007 P1100010 P1100011
Demain je reçois les 4500 briques pour le construire !!!

Des isolantes légères en alumine pour les parties les plus chaudes et surtout pour ne pas perdre de calorie, les chambres de cuisson. La plupart seront des réfractaires lourdes   Pacema vendues à prix très raisonnables, résistantes à 1500°, et des  Pacema creuses isolantes pour les parties les moins chaudes à l'extérieur.
Je prendrai des photos pour que vous puissiez voir la qualité.
Les réfractaires coûtent 0.91cts ht livrées et les creuses 0.54cts ht livrées

Ce four va mesurer 3m20 de haut, la deuxième chambre sera au dessus de la première, il aura une cheminée avec by pass en sortie de la chambre du bas pour choisir le passage vers la chambre des sigillées ou directement la cheminée et une autre en sortie de la chambre haute.
La chambre du bas aura 1200 litres utiles, celle du haut 800l.
C’est un essai, nous espérons qu’il fonctionnera comme prévu. Les fours couchés à chambres sont courants, deux chambres l’une au dessus de l’autre… suite au prochain numéro…
J’ai récupéré dans une usine un chariot d’enfournement, j’espère que nous allons pouvoir le faire fonctionner, cela me permettrait d’enfourner en dehors du four et de pousser tout l’enfournement à l’intérieur du four.
Les plaques vont être grandes, épaisses et très lourdes.
P1100012 
Ce four est un projet de longue date, vous êtes nombreux à être intéressés pour aider.
Ce n’est pas ce que l’on appelle de grands travaux, mais il y a le soubassement lundi après midi, les barbotines réfractaires, la manipulation des briques (légères), les bétons de vermiculite pour isoler, des torchis et lorsque nous arriverons à la chambre du haut nous devrons monter les briques sur l’échafaudage…

Si vous avez envie de donner un coup de main, envoyez moi rapidement un message à sofiterre@gmail.com.
Nous commençons lundi 11 avril, nous travaillerons du lundi au vendredi. La construction devrait durer trois à quatre semaines
Je complèterai la fiche au fur et à mesure.

A bientôt :)))))

sur LA PAGE   vous trouverez des centaines de photos et des reportages jour par jour.

Je ne souhaite pas inonder les boîtes aux lettres avec les messages, si vous êtes intéressés allez sur la page. Pas besoin d’être inscrit pour la consulter

L’atelier se trouve à Valojoulx, 24290, à 6 km de Montignac Lascaux

Sur le SITE   vous trouverez à cette page les moyens d’arriver à l’atelier

14 avril 2016

Construction et utilisation du four à bois en Raku

Le four Patriotique a évolué en four Atypique pendant les Journées des Métiers d’art le week end dernier…
(Atelier La Terre en Feu à 24290 Valojoulx) #JEMA2016

Il a été patriotique…
P1060221 P1060222 P1060286 P1060289 P1060314 P1060327

 

Acrobatique…
P1010037 P1010041 P1010048 P1010051 P1010053 P1010054

Et maintenant Atypique…
P1100515P1100518P1100517P1100496P1100485P1100734P1100777P1100733P1100879P1100891P1100885P1100940P1100976P1100981P1100881P1100884P1100974P1100969    
Il a cuit en quatre heures, préchauffage compris.
Les pièces étaient crues. C’étaient des pièces tournées très finement.
Il aurait pu cuire en trois heures, voire moins mais nous avions dit aux visiteurs que l’enfumage commençait à 14h30. La consommation de bois une brouette et demie de bois, température 1025°

Le plan… 40 briques sur le sol
P1100332P1100335P1100339

3 rangées tout autour pour poser le four et faire l’alandier soit 54 briques et quelques unes pour isoler l’alandier sur les plaques réfractaires
P1100346P1100354P1100357

Deux plaques d’enfournement pour l’alandier
P1100358P1100360P1100362

Une plaque de sole sur trois piliers
P1100365P1100369P1100372P1100375
On pose le bas du four, un tiers de bidon, de même que le dessus. Contenance plus grande que le four patriotique qui est un bidon coupé un tiers/deux tiers
P1100388P1100391P1100394P1100400P1100402P1100409P1100417P1100426P1100429P1100435P1100438P1100439
Voici le montage du four.
Les briques sont isolantes et réfractaires. En fin de cuisson, la face extérieure était froide. Cela permet aux animateurs de ne pas bruler la pelouse lors des animations extérieures. Cuisson très facile.

J’ai observé que la température montait très facilement, certainement du fait que la brique isolante ne permet pas les fuites de chaleur alors que l’alandier dans la terre absorbe plus, donc cuisson plus longue et un peu plus de consommation de bois. A voir
J’ai aussi modifié plusieurs fois l’alandier pendant la cuisson pour vérifier les meilleures conditions de tirage. Réduction de la longueur de l’alandier à une plaque
et ouverture minimale pour un meilleur tirage
P1100530P1100531P1100543P1100544
C’était une cuisson expérimentale, je n’avais jamais utilisé ce four de cette façon ni à cet endroit, “sur la place du village”
Que du bonheur.

J’avais fait un alandier long pour réduire les risques de casse pendant le préchauffage. Des visiteurs ont aidé au préchauffage. J’aurais été seule, j’aurais réduit l’alandier à une seule plaque (50X60 cm) et la cuisson aurait duré moins de trois heures, préchauffage compris. Avec pièces crues mais très fines et bien sèches.
En fin de cuisson ouverture de la porte et enfumage
P1100549P1100551P1100558P1100591P1100594P1100598P1100628P1100656P1100660P1100668P1100711P1100715 
Quelques photos pour le plaisir… Après refroidissement, j’ai lancé des copeaux par la porte.
P1100731P1100738 P1100734P1100743P1100778P1100780
Encore après un refroidissement nous avons enlevé le couvercle et j’ai enfumé les pièces directement dans le four.
P1100879P1100883P1100887P1100888P1100891P1100892P1100899P1100900P1100906P1100907P1100909P1100918P1100920P1100934P1100940P1100946P1100951P1100954P1100957P1100961P1100962P1100968
Quand le four a été vidé, j’ai enfumé les pots qui restaient sur la plaque de sole
P1100969P1100970P1100972P1100973P1100976P1100978P1100981P1100988P1100990P1100993P1100994P1100996P1100997P1100998P1110008P1110017P1110018P1110019P1110022P1110031P1110034P1110039P1110038P1110040P1110043P1110044
Le temps de ranger le four, les pièces avaient refroidi, nous avons pu découvrir ce qui se cachait sous les cendres…
P1110052P1110056P1110054P1110055P1110064P1110065P1110066P1110067P1110068P1110069P1110070P1110071P1110073P1110074P1110076P1110079P1110077P1110080P1110082P1110087P1110085P1110086P1110095P1110114P1110088P1110093P1110098P1110101P1110103P1110104P1110110P1110115P1110121P1110122P1110123P1110124P1110127P1110128 
Quelques pièces après nettoyage
C’était chaud les marrons. Si vous n’êtes pas sûrs de vous avec le feu, vous pouvez faire la cuisson au bois et enfumer dans des bidons après refroidissement

Pendant le prochain stage sur les sigillées je prévois de faire une cuisson de ce type.
Ce stage ne durera qu’une semaine, en septembre? et nous nous concentrerons sur la fabrication, la pose des sigillées avec techniques de décors et la cuisson avec enfumages.
Lorsque la date sera fixée je ferai une newsletter pour avertir.

Je prévois aussi de faire une semaine avec sigillées et Raku.
Vous pouvez aussi aller sur le site http://laterreenfeu.fr, vous aurez toutes les indications.
Sur le blog je poste des fiches pédagogiques 
Pendant trois semaines nous allons construire le grand four à porcelaine, ça commence demain !!!
C’est une grande aventure…
Pour me joindre : 0685230152
sofiterre@gmail.com

21 janvier 2016

Cuisson dans le four patriotique

Ben oui !!!
Nous avons utilisé un fût rouge et blanc pour le bas, un fût bleu pour le haut.
Ca nous fait un bon four bien français ahahah
Pas des plus élégant mais bien efficace. Nous nous attacherons à l’esthétique
dans un second temps déjà en utilisant un bidon par four !!

DSC02795DSC02810
DSC02801DSC02814

 


Une fiche précédente a permis de voir la construction de ce four avec le
matériel utilisé. Je vais m’appliquer à décrire l’alandier, l’enfournement et la
cuisson

DSC02692DSC02693
DSC02697DSC02695

 Le trou et la tranchée sont creusés. Nous avons enduit le foyer d’argile
de récupération pour patauger un peu….

DSC02704DSC02780 
Nous avons laissé sécher et fait un feu pour enlever l’humidité
avant de poser le four
DSC02781  DSC02782
La sole et le dessous du four posé sur le foyer

DSC02798DSC02779

Sous la haute surveillance de Biscotte et Casquette 

DSC02768DSC02769

DSC02770DSC02772

DSC02773DSC02757

DSC02760DSC02763

DSC02759DSC02774
  Quelques unes des pièces qui seront enfournées, vases en terre  sigillées,
miniatures, tsatsas du Bouddha de Sarnath, coupelles Raku à recuire…   
DSC02783
DSC02784

DSC02785DSC02787
L’étage du fond est rempli, nous allons poser la plaque du deuxième étage

DSC02788DSC02789

DSC02790DSC02792

DSC02795DSC02796

On commence le feu, on va étanchéifier l’alandier avec de la terre tamisée
 

DSC02797DSC02800

DSC02803DSC02816
A partir de 900° les flammes sortent du tuyau
DSC02820DSC02819
En fin de cuisson, l’alandier et la cheminée sont fermés, Il faudra
attendre demain pour voir les résultats. Le four est monté à 1020°
Deux heures de préchauffage, 4h de cuisson. Nous aurions pu aller plus
vite mais c’était la première cuisson. 

DSC02851DSC02852

DSC02856DSC02857

DSC02862DSC02863

DSC02864DSC02865
La sigillée orange a pris des couleurs céladon avec la réduction
 

DSC02866DSC02868

DSC02869DSC02870

DSC02871DSC02872

DSC02873DSC02874

DSC02877DSC02875

DSC02886DSC02890

DSC02891DSC02892

DSC02894DSC02891

DSC02896DSC02912

Les grosses mémères ont encore besoin d’une cuisson d’enfumage. ces
résultats sont très encourageants. Ce four est transportable dans le coffre
d’une voiture, les cuissons faciles à réaliser en tous lieux. Si on ne peut pas
creuser, l’alandier peut être fait en briques réfractaires ou construit en terre.

La construction de ce four et la cuisson des pièces feront l’objet de stages,
Du 3 au 5 avril 2014, avant et pendant  les journées des Métiers d'Art
Les 19, 22 et 23 juillet. Il fait suite au stage de modelage, polissage et terres sigillées
Chaque stagiaire apporte son bidon et repart avec un four. Sympa, non?
Renseignements sur la page du site
http://laterreenfeu.free.fr/augresdufeu/scf02.htm
Pour tous renseignements vous pouvez m'appeler au 06 85 23 01 52
ou le secrétariat au 07 81 74 38 14