En début de mois a eu lieu un stage de cuissons au cours duquel nous avons rempli et cuit sept fours bien remplis de différentes façons.
La cuisson est le moment clé de la poterie, si elle rate le travail réalisé en amont est perdu. Pas totalement puisque c’est aussi par l’expérience que l’on apprend et que l’on se souvient des erreurs.
Je vais essayer de donner quelques conseils de base pour permettre aux débutants de prendre le moins de risque possible et d’expliquer le phénomène d’explosion si redouté de tous et comment faire pour les éviter
Nous avions une multitude de pièces à cuire, certaines étaient polies, d’autres recouvertes de sigillée, d’autres brutes.. C’est cette variété qui était si intéressante
20171002_121402 20171002_12141820171002_121503 20171002_121426 20171002_121434 20171002_121448 20171002_121453 20171002_121456  20171002_121535 20171002_121540 20171002_121542 20171002_121550 20171002_121558
Le premier jour nous avons fait les choix des pièces à biscuiter pour le Raku, les pièces à enfumer aux végétaux, cheveux et plumes et le pit firing, le choix des pièces qui allaient cuire dans le four à bois.
20171002_165441 20171002_170800 20171002_165501
Nous avons rempli deux fours à gaz, le grand d’un demi m3 et le petit de 120 l.
Les conseils à donner pour l’enfournement.
Ici pour cette cuisson c’était du biscuit, donc de la terre crue ou sigillée et les pièces pouvaient se toucher et même être les unes dans les autres.
bien sûr si on superpose on met les plus lourdes au dessous, on ne rentre pas deux bols l’un dans l’autre si les bords se touchent. On doit alors surélever celui du dessus pour que le bol du dessous puisse prendre son retrait
Les plaques d’enfournement sont posées sur trois piliers, toujours, c’est le point d’équilibre qui va permettre de ne pas déformer les plaques. Les piliers sont posés du bas du four jusqu’en haut au même endroit pour assurer un maintien de bas en haut au même endroit.
Certaines pièces ont été sorties à chaud pour pratiquer des enfumages à chaud, elles sont été posée le goulot vers la sortie pour que l’on puisse bien les attraper.
Chacun a bien regardé où ses pièces étaient posées et j’ai allumé le gros four le soir avant de partir avec un seul brûleur sur les quatre et une pression minimale de 0.05b, une grande flamme de briquet
Ceci pour que le four préchauffe toute la nuit et que les pièces soient séchées à cœur. C’est la garantie de la bonne cuisson; Ce ne sont pas les bulles qui font exploser la terre mais l’humidité qui peut rester au cœur de la paroi. Si la terre est bien sèche et qu’il y a des bulles raisonnables bien sûr, le seul effet sera une fente ou même peut être pas de réaction. La terre est poreuse, surtout la terre chamottée et si la courbe de cuisson est douce, l’air emprisonné peut s’échapper.
Le lendemain matin, le four était à 280 et nous avons pu allumer les trois autres brûleurs pour commencer la cuisson qui a été très progressive. Nous avons pris notre temps jusqu’à 400°. Il y avait des sculptures très épaisses. au bout de trois heures de feu doux nous avons augmenté le gaz progressivement et avons pu défourner en milieu d’après midi. Je n’ai pas la courbe sous les yeux mais si il n’y a pas de préchauffage, on fait entre deux et quatre heures de préchauffage au minimum, Quand je parle de deux heures c’est sur des pièces tournées très fin et quand je dis quatre heures c’est quand les pièces sont épaisses et très sèches. Si on craint qu’il reste de l’humidité on préchauffe plus longtemps.
En mettant un miroir au dessus de la cheminée on voit si il y a de la buée.
Un signe qui ne trompe pas, c’est que le four refuse de monter en température. L’humidité pompe des calories pour sécher et lorsque tout est sec le four commence à monter un peu en température alors qu’on ne rajoute pas de gaz. Je cuis toujours à très basse pression, cheminée pratiquement fermée pour que la chaleur reste à l’intérieur du four. Si en fin de cuisson je mets plus de pression, je règle la cheminée pour ne pas créer de réduction (la réduction est provoquée par une mauvaise combustion, trop de gaz ou de bois par rapport au volume restant libre dans le four et l’ouverture de la cheminée. Une autre réduction peut être provoquée en réduisant l’air secondaire d’arrivée au brûleurs. Ce sont des brûleurs à air induit. Si vous souhaitez plus de précisions, il y a plein de très bons sites comme Smart conseil ou d’autres potiers qui font des articles plus détaillés que celui là.
La courbe de cuisson doit être également progressive. Dans un message suivant je donnerai plusieurs courbes, biscuit, Raku, four à bois.
Pendant la cuisson, les élèves se sont exercés à attraper les pièces à froid avec les gants et les pinces.
20171003_143307 20171003_143310
Une fois la cuisson terminée, après la première surprise de l’ouverture du four en fusion
20171003_152805 20171003_152924
Chacun a pris ses pièces et a enfumé avec les végétaux que nous avions collecté sur place, des cheveux et des plumes. Quand la pièce est trop chaude, le combustible brûle avec le carbone et il faut attendre un peu que la pièce refroidisse pour que le carbone se fixe sur la pièce. Sur la terre sigillée, bien évidemment, les résultats sont plus beaux.
20171003_154607 20171003_154611 20171003_154625 20171003_154632 20171003_155117 20171003_155123 20171003_155155 20171003_155209 20171003_155244 20171003_155317 20171003_155424 20171003_155447 20171003_15555920171003_160230 20171003_160153  20171003_160215 20171003_16022520171003_16040220171003_160207  20171003_160239 
Après une petite toilette, nous avons pu admirer les résultats obtenus simplement en sortant les pièces chaudes et en posant les matériaux d’enfumage dessus. Quelques copeaux ont été mis à l’intérieur pour ne pas qu’il y ait le contraste fort entre un intérieur blanc et un extérieur enfumé
20171003_173435 20171003_173507 20171003_173526 20171003_173559 20171003_180001 20171003_180143  20171003_181050 20171003_18110520171004_091543 20171003_181243 20171004_091224 20171004_091242 20171004_09133020171003_181038 20171004_091503  20171004_091554 20171004_091227
Tout ça sous l’œil attentif de Casquette qui ne perdait rien de ce qui se passait. Biscotte n’était pas loin parce que lorsqu’on ramasse des végétaux ils ont toujours quelques touffes d’herbe :) Et quand les stagiaires arrivent certains ont du pain sec… A bon entendeur, si vous venez, il y a deux gourmands à quatre pattes qui adorent les épluchures, les pommes, carottes, choux et autres légumes, le pain sec, l’herbe….
20171004_100238 20171004_101737
C’étaient deux journées bien remplies avec en plus du choix des pièces, du remplissage des fours, on a fait la théorie des argiles, des cuissons avec les courbes et tout le flot de questions ordinaires qui accompagnaient la peur du feu, du four, du gaz…
Dans une prochaine page je donnerai les courbes de cuisson et le montage du four à bois avec la cuisson et les conseils.
Pour avoir plus de photos vous pouvez aller sur la page
Pour visiter le site
Pour venir visiter l’atelier et l’exposition, appelez moi pour qu’on prenne rendez vous 0685230152